Sylvie…

J’aime comprendre ce qui vient de votre histoire, ce qui vient de vous.

J’aime explorer l’âme humaine, pouvoir saisir le moment où chacun d’entre vous peut basculer. Quand je suis face à vous ou quand je suis à votre écoute, ce n’est pas l’adulte que je rencontre mais son colocataire…L’enfant intérieur qui ne vous a jamais quitté.

Toutes les faiblesses inhérentes à l’être humain qui font que vos secrets, vos côtés sombres et les aspects qui ne correspondent pas toujours à la façon dont vous aimeriez vous souvenir d’eux,  vous amènent à enterrer et à étouffer ce qui va à l’encontre de ce qui vous arrange alors tel un photographe qui retouche ses clichés vous embellissez vos souvenirs.

Sylvie a une gravité dans le regard et une expression qui n’appartient qu’à elle.

Sylvie, assise face à moi repliée sur elle même est auréolée d’un silence dans lequel je perçois la violence contenue d’une femme en mutation. C’est rongée par ses habitudes et  dans l’espoir d’être rassurée dans sa décision de changer la manière d’appréhender la complexité de sa drôle de vie que Sylvie est venue me consulter. Elle veut tout quitter Sylvie. Quarante ans qu’elle espère que le temps qui la traverse va transformer les vacheries du quotidien. C’est là que je déroule enfin son existence et déterre ses secrets.

ça commence avec sa naissance, un petit être pas désiré qui a grandi avec la peur de ne pas être là où il faut quand il le faut. Ensuite c’est la petite fille innocente qui subit sans rien dire des attouchements, cette petite fille devient la femme d’un homme violent qui a eu la faiblesse de la traiter comme si elle lui appartenait.

Sa force à elle c’est d’avoir su qu’elle n’appartenait qu’à elle même et de le quitter.

Mauvaise mère à son tour, femme à l’humeur chagrine elle a fait ce qu’elle a pu pour survivre avec son enfant dans un monde désolé.

19 Commentaires
Partager:

19 Commentaires

  1. Laurence says:

    Embellir ses souvenirs…ou les oublier, c’est commode!
    Pas évident de rompre avec tout ce qui fait sa vie, même si au fond de soi-même on sait qu’il faut le faire.
    Comme d’habitude tes mots sont éloquents, on a l’impression de la connaître Sylvie.

  2. Christelle77 says:

    Si jusqu’à présent elle n’a fait que survivre, est-ce que Sylvie va maintenant pouvoir commencer à vivre pleinement ? Peut-on se défaire de son passé et des casseroles que l’on traine ?

  3. chantal11 says:

    Passionnant
    En vous lisant je me rend compte de tout ce que vous pouvez ressentir
    Face à vous je suis toujours « intimidé »avec l’envie d’en savoir plus,plus,plus,je suis en même temps à l’affût de votre comportement,de vos mimiques,mais ça vous devez le ressentir
    Incroyable portrait de Sylvie que vous nous décrivez,quarante année de vécue qui vous traverse de par des messages reçus,un film qui défile,des images,j’en redemande!

    1. Christophe says:

      oui tout pareil chantal,mais elle ne laisse pas paraître grand chose,en même temps elle est ailleurs,je dirais qu’on la voit ressentir quand elle fait surface,comme un dauphin qui vient respirer à l’air libre.

  4. Sabrina says:

    Pourquoi faut-il que certains êtres humains, des la naissance, aient ce destin là..? Nous avons étaient aussi impardonnables que cela ?Réparer ses erreurs antérieures .. oui , mais que d embûches sur nos chemins pour accomplir notre mea-culpa et j espère que Sylvie et son enfant trouveront leurs bonheurs .
    Quand a moi , mon moment de bonheur, c’est aussi de pouvoir venir, dorénavant, dialoguer avec vous tous et pouvoir vous lire Sabine , c’est mon moment juste à moi … En espérant pouvoir venir vous rencontrer un jour. .⏳ 😊
    Sabrina

  5. Sabrina says:

    Encore quelques lignes ..
    Cette photo me trouble …. comme ça, vu de dos, avec cette posture assise sur un banc, sa chevelure détachée, je l’imagine peut-être inquiète, songeuse à un avenir meilleur qui s’ouvrirait pour son enfant et elle tout en sachant que la vie n’est pas un long fleuve tranquille.. Et que c’est pour cela que l’on s’y raccroche.. Comme vous le dites, Sabine . Comme cela est vrai ..

      1. Sabrina says:

        En fait la photo m interpelle d part une ressemblance je pense… Mais sans le texte je n’en aurai pas su davantage. J’accorde autant d’importance aux deux, surtout avec votre manière de nous les raconter.

  6. Monique tatiemomo says:

    Les réflexions que m amène cette histoire: Le courage de se regarder en face , de dépasser ses peurs, ses craintes, ses attaches (familiales,culturelles, professionnelles . ..) être aussi indulgent avec soi-même pour ne pas sombrer et se donner le droit de regarder devant, de croire à demain. La main que vous nous tendez est là pour nous aider à faire ce chemin et à croire en nous, d où l importance des rencontres dans nos vies.

    1. Sabine Thierry says:

      Se recentrer sur soi uniquement et ne pas regarder autour ce qui pourrait nous influencer et nous faire perdre de vue ce que l’on est vraiment!

  7. Amelie says:

    très enrichissant , tous les commentaires de tout à chacun.
    Cela permet de se poser bien des questions , d’évoluer et de se dire que cela nous parle un peu pour certains , certaines .
    Car , dans cette vie , l’on s’en pose beaucoup des questions .. c’est certain

  8. aurmounette says:

    C’est avec le temps que Sylvie se construit comme tout un chacun. Avec plus ou moins d’embûches mais l’essentiel est d’arriver au but.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *