Atelier d’écriture…épisode 1.

Tout commence au petit jour,

la mer est déchaînée.

Le ciel est haut, d’un bleu délavé,

les nuages nonchalants filent dans le vent,

les tourterelles saluent de leurs cris le tout petit matin qui pointe,

leurs ombres volent dans le ciel sale.

Dans cette fin de nuit grisâtre, elle perçoit par la fenêtre les arbres qui plient.

Il n’y a rien d’autre que le silence….

 

Je vous écris l’épisode no 2 demain …ou pas.

Je vous invite vous aussi à faire comme moi,

un épisode après l’autre.

Merci de m’écrire quelques lignes,

pas plus de six ou sept qui continueraient ce texte,

ça veut dire continuer sur cette voie, un descriptif de l’ambiance ou de l’atmosphère.

pour l’instant pas de personnage, simplement…j’insiste une ambiance qui étoffe celle ci.

J’ai hâte de vous lire.

 

20 Commentaires
Partager:

20 Commentaires

  1. Josiane says:

    Le vent commence a souffler de plus en plus fort,des bruits retentissent contre les volets et sur le sol,c’est la grêle,le bout de soleil qui commençait à se pointer disparaît,tout devient de nouveau obscur,c’est étrange….

  2. Nam says:

    Les couleurs du soleil se profilent.
    Au bosquet avoisinant, sous les chênes,
    Des truffes s’y découvrent, et des champignons apparaissent.
    Ces derniers laissent l’empreinte d’une trace de la dernière pluie.
    Mais chut ! Il faut laisser cet endroit secreto !

  3. Sabrina PO says:

    Dans cette fin de nuit grisâtre elle perçoit par la fenêtre les arbres qui plient.
    Il n’y a rien d’autre que le silence…
    Des nuages noirs d’oiseaux se sont formés et s’envolent au loin pour s’abriter .
    Le ciel devient menaçant et l’atmosphère semble tout d’un coup plus chargée..
    Elle se dit qu’elle a de la chance d’être dans le confort de sa maison et ne peut s’empêcher de penser à ceux qui ne le sont pas .
    Elle ressent dans l’air comme un parfum mystérieux… comme quelque chose qui va se produire mais on ne sait pas quoi…

  4. christelle77 says:

    Un silence lourd. Un silence de mort… pourtant assourdissant tant il contraste avec la vie qui bat son plein à l’extérieur. Sur la table de chevet, un verre vide. Au sol, un livre git. Ses pages semblent avoir été arrachées, lasserrées au point d’être devenues illisibles. Sur l’une des lamelles on distingue pourtant « Le horla » de Maupassant…

  5. Tatiemomo says:

    Et d un coup dans cette noirceur du petit matin , comme un miracle, le soleil paraît et donne une lumière particulière à cet environnement qui de presque hostile devient lumineux , chaleureux et donne envie de se balader en bord de mer!

  6. sandrine says:

    Le silence de la nuit s’est posé j’entend les branches qui frisonent tout est sombre. Le jour se lève
    sans un bruit .Les nuages obscur .Un silence pése dans la vallée.
    .

  7. Laurence says:

    Le vent s’intensifie tandis que la mer rugit, les nuages deviennent plus menaçants tandis que de grosses gouttes s’écrasent lourdement sur le sol craquelé, les Dieux se fâchent …

  8. Anne64 says:

    Il n’y a rien d’autre que le silence…rien d’autre au point de rendre ce calme inhabituel, très inhabituel. Une pesanteur ambiante, une moiteur dans l’atmosphère, quelques gouttes de pluie qui perlent le long des vitres mais de façon presque silencieuse. Le temps semble suspendu mais pas pour longtemps…

  9. sylvie méditerranée says:

    Il est 5 heures dû matin .
    Un silence pesant règne aux portes de la ville.
    Une odeur d’écume venant de la mer se laissant transporter jusqu’au bas des falaises et envahissant celle-ci.
    Au dessus des falaises le branchage des arbres jouent en faisant des ombres chinoises , l’embrun humidifie les feuillages des arbres , des gouttelettes se formes et s’écrasant au sol , l’atmosphère devant glacial.
    Tandis que la nuit va s’évaporé tout doucement , aucun bruit que le silence s’imposant pour laisser place au jour.

  10. Domino says:

    Son esprit est semblable aux éléments. Son cerveau embrouillé comme les vagues qui se mélangent en s échouant. Elle n a pas dormi. Son corps vide d énergie et ses pensées qui tournent comme un moulin fou. Elle veut sentir le vent sur son visage. La nature et sa puissance pourront peut être l apaiser. Elle met un pull, un bonnet et sort humer l air marin.

  11. Sonia M says:

    Il n y a rien d autre que le silence. …
    La nuit laisse doucement la place au lever du soleil lorsque soudain. …
    Un hurlement ….sorti de nul part envahit l espace, le temps !
    Puis plus rien.

  12. mamie says:

    ce silence si apaisant qui lui fait apprécier l’instant
    Elle ferme les yeux et commence a laisser venir des images , des visages
    et là commence le montage d’ une histoire qu’elle va nous offrir

  13. Rabia says:

    Il n’’y À rien d’autre que le silence.
    La couleur du ciel et celle de la mer se mêlent.
    Un gris noir froid.
    Les rafales du vent n’arrivent pas transpercer ce rideau de nuage.
    Les feuilles dans le jardin virevoltent et viennent tapisser le grillage de la clôture.
    Le vent s’engouffre sous la porte d’entrée.
    Elle finit par céder sous la pression du vent.

  14. Ma rtine says:

    Il a récupérer ses affaires ils ne se sont rien dit pourtant ils se sont assis à côté sans se dire un mot pendant près d’un quart d’heure le souffle au coeur à saluer ses amours d’animaux ; mais rien à sa mère l’a ignoré ; sur son chemin du retour sa petite soeur accompagné de son frère ainé lui ont font un signe il a stoppé son véhicule dépité leur a dit avec Laura je ne peux pas continuer, Laura ma chérie voit comme ses oiseaux sont libres mes pensées vont à toi

  15. yefsah says:

    Enfin le silence! elle l’attendait prenant une grande respiration pour mieux le savourer, elle ferme les yeux et apprécie tout autant les images qui défilent de ses pensées elle se sent apaiser, elle est comblée rien quand écoutant cette mélodie naturelle d’une matinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *