Les Carnets De Bord no 3…

Ici, quand on ne connait pas,

on croit qu’il n’ y a que  la mer et les montagnes,

le surf et les chants basques…

j’ai découvert quelques écrits sur la mythologie basque,

un véritable petit monde magique, tout droit venu de la tradition orale,

des légendes transmises par les anciens pendant les veillées au coin de feu.

la pluie aidant pendant mon séjour, j’ai pris le temps de me documenter et j’ai appris que dans des temps très anciens, les basques ne vivaient pas vieux comparativement à d’autres,

c’était faute de ne pouvoir sur leur terre cultiver le blé.

C’est avec l’arrivée du maïs qui venait d’Amérique  qu’ils ont comblé ce manque.

Les basques comme les irlandais, faute de trouver de la nourriture ont du migrer vers d’autres continents.

C’est la raison pour laquelle on trouve des familles basques un peu partout dans le monde.

On dit aussi que leur terre pour les protéger  des heures sombres et de nombreux génies malveillants qui sortaient au coucher du soleil, donna à leurs ancêtres le tournesol,

une jolie fleur en forme de soleil qu’on peut voir suspendue aux portes de nombreuses maisons basques.

Maintenant levez les yeux, un peu plus loin vous apercevrez les douces et bucoliques collines du cœur d’Iparralde,

prenez sans peur le sentier étroit suspendu au versant,

tout en haut d’une colline herbeuse,

un vieux menhir croulant sous le poids des ans vous attend.

Maintenant regardez en bas,

cachée au fond d’un ravin, une petite bergerie ourlée d’un ruisseau aux eaux cristallines, est endormie,

il paraitrait qu’à la tombée du jour quand la nuit devient noire et que règne l’obscurité, surgissent des ombres pour empêcher les habitants de dormir.

Depuis deux jours, je fais corps avec le décor d’un monde où tout est permis,

la lumière du ciel, le vent dans les arbres et les ombres sur la mer,

ce matin, des couleurs pétales se sont invitées sur la terrasse pour le petit déjeuner.

Tout autour des hortensias en fleur, des bosquets entourés de treillages sur lesquels grimpent roses, lierre et jasmin.

La poésie du printemps a déferlé dans les jardins et dans cette délicate rêverie qu’est…

Guétary.

Un hommage rendu à la beauté de ce pays et aux hommes qui l’ont bâti, aimé et protégé.

36 Commentaires
Partager:

36 Commentaires

  1. sandrine says:

    Quelle belle régions le pays basque .Les maisons sont unique et leurs décoration aussi.Je connais un peu l’année derniére nous y sommes allés en vacanses.

    1. Sabine Thierry says:

      christophe svp contactez moi par mail,
      je ne mange plus depuis longtemps au restaurant, j’aime les pique-nique le midi et le soir , dîner chez moi tranquille!

  2. Nurse 24 says:

    Comment rendre un si bel hommage à cette région, à ses habitants et à ses âmes ? Vous Sabine!
    Je suis amoureuse de vos mots, une passion qui me transperce et qui rayonne sur moi pour se complaire à celle qui vit déjà en moi…je brûle et m’incline pour se laisser naviguer entre le réel et l’irréel, entre hier et aujourd’hui, entre le vrai et le vague
    « je fais corps avec le décor d’un monde où tout est permis » … si ce n’est pas de l’amour je ne sais pas ce que c’est où j’ai rien compris!
    Un si beau respect d’une région dont vous faites honneur, digne des contes…cela me rappelle tellement des souvenirs, enfant, où les contes étaient pour moi une réelle invitation à l’imagination et à l’évasion
    Une description si belle des fleurs…roses, jasmin….que ça sent bon!
    Mon regard vers une lumière comme ce tournesol tourné vers le soleil, ébahie et subjuguée, rêveuse…je me laisse transporter et vous dis un grand merci, ma journée va être au top du top !

  3. Armelle says:

    Moi j’adore Saint Jean de Luz. On y va une fois par an. En hiver. Je respire à pleins poumons !
    Je ne connaissais pas cette mythologie basque Sabine. Merci.

  4. chantal11 says:

    Que c’est beau!!!
    Guétary et Bidart pas très loin j’adore, le sentier du littoral qui cache des trésors
    Oser s’aventurer hors des sentiers battus
    J’ai retrouvé en Argentine les traces d’un arriére arriére parent Basque
    D’où surement ma passion pour la langue Espagnole
    Vos écrits qui lévent un peu le voile sur la merveilleuse complexité et histoire du Pays Basque
    et ce merveilleux petit coin du Pays Basque nord

  5. Josiane says:

    Je me doutais bien que vs étiez revenus a guetary!! C’est tres joli…,bidart,saint Jean de luz….toute la côte,et puis vs ne le présentez tellement bien,que du bonheur,le soleil revient

  6. Carole says:

    « Maintenant regardez en bas,
    cachée au fond d’un ravin, une petite bergerie ourlée d’un ruisseau aux eaux cristallines, est endormie, »
    Et bien moi, cela me donne envie de prendre ce sentier et de découvrir cette petite bergerie.
    J’aime vos mots et suis toujours autant surprise, ce qui est fort de votre part!
    De chez nous, on voyage dans l’imaginaire balisé par vos mots et c’est super chouette.
    Merci

  7. Carole says:

    Yes!
    Je rajoute que j’adore les tournesols, fleur solaire
    J’ignorais que le Tournesol avait cette symbolique au Pays Basque.
    Tourne, tourne le soleil…
    Ou plutôt, je me tourne, me tourne vers Toi Soleil bienfaisant

  8. michel says:

    Bonjour, vous êtes dans le pays basque, une très belle région avec ses gens qui aiment leurs coin de paradis .Amusez- vous et merci de votre partage, je ne savais pas que vous étiez là.

  9. yefsah says:

    J’ai aimé cette description qui m’a emporté dans cette région qui est magnifique, je vous conseille une balade à cheval c’est top, profitez de ses bons moments c’est que du bonheur

  10. Caroline says:

    Oui je suis fière d’être basque, mais lorsque je vous lis, je suis d’autant plus fière de nous et de nos ancêtres….. mon seul regret ne pas avoir appris cette belle langue ( mais oui Sabine je vais apprendre ), J’ai mis ma fille Rose dans une de ses écoles que nous avons ici…. les « Ikastola»!!
    De la petite section au C.E.1, tout est en basque!!! Rose a fait sa rentrée en septembre dernier, elle comprend tout, et commence à répondre en Euskara!!
    Pasa gau on bat ( passez une bonne nuit / bonne soirée 🌙)

  11. Anne64 says:

    Quel bel hommage vous rendez à ces paysages magiques. Je vais souvent au pays basque, surtout hors saison, quand les touristes se font encore rares, quand parfois l’océan est déchaîné, quand les embruns vous enveloppent de leur fraîcheur iodée…D’une minute à l’autre, les lumières varient, les paysages dansent au gré du temps qu’il fait. J’espère que vous vous régalez et que vous en prenez plein les mirettes 🙂
    Bon séjour à vous Sabine’:-)

  12. Tatie momo says:

    Oui une belle région vous la décrivez magnifiquement. On sent que vous faites corps avec ce petit pays. Voilà le vrai sens du voyage aller à la rencontre d un lieu et de ses habitants. Pour info j ai repris goût aux pique nique grâce à vous ( séjour à Lacanau) j avais oublié combien c est agréable et authentique.

  13. Christelle77 says:

    J’aime les légendes anciennes transmises au coin du feu ! ça me rappelle les contes d’une grand-mère de George Sand… même si cette dernière ne parlait pas du Pays Basque. Et je comprends parfaitement que cet environnement si riche (la mer, la montagne, la campagne), avec un peuple si entier, si fier mais si mystérieux finalement quant à ses origines, puisse parler à votre âme !
    Surtout, ne vous privez pas de nous conter encore des légendes et de nous plonger dans ce beau Pays Basque par votre poésie ! On ne s’en lassera jamais !

  14. Sabrina PO says:

    C’est comme une gourmandise que de vous lire !!! Vos mots et vos illustrations sont toujours trouvés parfaitement ,
    Je ferme les yeux et suis transportée dans ce petit endroit merveilleux .
    Un petit monde magique et….magnifique !!!
    J’adore votre description sur .. TOUT !!
    Bonne et douce tranquillité à vous ..

  15. Domino says:

    Après les hortensias, le tournesol que j’aime aussi beaucoup !!! Le Pays Basque, voisin de mon Béarn, avec qui nous partageons le département des Pyrénées Atlantiques. Encore sauvage par endroits (trop « people » dans certaines villes pour moi). Son seul défaut pour moi, son abondance de pluie, comme chez moi (on y est en plein d’ailleurs avec toutes ces inondations !).
    Profitez et continuez à nous faire partager. Adio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *