Les Carnets De Bord No 6, Fin…

Quatre journées où je me suis accordée de rêver,

de m’évader,

de profiter des vertus du silence,

d’écrire (beaucoup )… j’ai trouvé sur cette terre un terreau pour faire pousser des fleurs….

de lire et,

de marcher.

Pouvoir jeter un regard sans jamais fermer les yeux et,

mettre l’accent intime sur un lieu entre deux soleils.

La gourmandise du matin en ouvrant mes volets sur la chaine de lumière qui éclaire un jour nouveau,

la fureur de la mer et,

les pentes à moitié sableuses.

La douceur m’obsède…

Quatre belles journées remplies de jolis mots et de jolies attentions qui reviendront demain comme un refrain.

Aujourd’hui,  je retrouve mon chez moi  à grandes enjambées avec,

à présent,

des projets à la pelle,

même les animaux ne seront pas épargnés par le vent nouveau qui souffle sur la maisonnée.

Pour ma part le souvenir de ce ciel ne me quittera jamais.

Léonard de Vinci a écrit…

aux ambitieux que ni le don de la vie, ni la beauté du monde ne suffisent à satisfaire,

il est imposé comme châtiment qu’ils gaspillent la vie et ne possède ni les avantages, ni la beauté du monde.

29 Commentaires
Partager:

29 Commentaires

  1. Carole says:

    J’aime l’ambiance de ce texte et les phrases:
     » d’écrire (beaucoup )… j’ai trouvé sur cette terre un terreau pour faire pousser des fleurs…. »
    « même les animaux ne seront pas épargnés par le vent nouveau qui souffle sur la maisonnée ».

    On sent beaucoup d’énergie, à l’image de l’été qui arrive à grand pas.

    Quand à la phrase de Léonard de Vinci que je ne connaissais pas, j’adhèèèèrrre!
    Quelle sagesse.

    1. Sabine Thierry says:

      merci Carole,
      je suis à fond sur mon prochain livre, vous allez vous régaler à le lire autant que moi je prends du plaisir à l’écrire…

  2. christelle77 says:

    Comme c’est beau de se laisser envahir par tant d’ondes positives et comme ça semble bien ! Parfois, il faut savoir partir, se mettre en retrait de son monde habituel pour que le reste du monde justement, se rappelle à votre bon souvenir. Partir pour pouvoir apprécier le retour. Partir pour que l’âme et le corps se rechargent et retrouvent un certain souffle de vie… Je crois bien qu’il va falloir que je fasse ça avant mes vacances officielles du mois d’août !
    Bon retour à vous !!

    1. Sabine Thierry says:

      nécessaire oui parce que j’ai pris ma vitesse de croisière, j’écris entre 3 et 4 heures par jour, même la nuit, les phrases et les mots s’imposent…que du bonheur que j’ai hâte de partager avec vous.
      N’oubliez pas de partager sur vos pages des réseaux sociaux, bientôt j’en aurai bien besoin.
      Je compte sur vous tous.

      1. christelle77 says:

        A cette vitesse, le livre sera prêt avant Noël !! Que les mots pleuvent, que les phrases coulent alors… Nous on attend sagement !

  3. Sabrina PO says:

    Que le panorama, de cette jolie fenêtre au cadre de bois, est Magnifique .. Une vue d’une grande beauté !
    Vous vous êtes ressourcée auprès de la nature et êtes revenue pleine de projets… ça promet !! ..que du bon !!
    Des vacances je n’en aurai pas apparemment cet été… trop de travail à mon boulot (et j’ai basculé sur un nouveau contrat ).
    Je me dis que l’on ne peut pas tout avoir mais ais quand même l’impression qu’on abuse !!!
    Vivement demain pour vous lire à nouveau Sabine avec le soleil au rendez-vous..peut-être

  4. Anne64 says:

    On vous sent ressourcée même si vous êtes pleine de ressources, toujours plus inspirée, toujours en action ou plutôt au coeur de l’action. Ce petit séjour semble multiplier encore plus votre frénésie d’écriture et c’est pour notre plus grand bonheur ! 🙂 J’ai déjà hâte de la suite…

  5. Anne64 says:

    Dites, je fais la curieuse, qu’avez vous préparé pour vos animaux lorsque vous nous dites qu’ils profiteront eux aussi d’un vent nouveau sur la maisonnée…

  6. Nurse 24 says:

    Le lâcher prise et la curiosité de la vie sont,je pense, le secret des grands créatifs. Vos carnets de bord perçe le soi disant banal pour en dégager le merveilleux.
    Alors à vous lire, je me dis que tout comme l’appétit vient en mangeant, l’inspiration vient en travaillant! Et je me suis régalée ! Et comme je suis une gourmande, j’en veux encore !
    Albert Einstein disait que « la créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse » et c’est exactement ce que vous avez fait pendant votre petite retraite! Alors amusez vous ! Qu’on en profite !!! Continuez à sauter dans les flaques de la pensée positive et de cette belle écriture pour nous éclabousser!
    Bonne soirée

  7. Laurence says:

    Magnifique texte avec une fenetre sur le monde qui m’évoque Magritte, mon peintre préféré. Que les paysages t’inspirent , avec de la poésie et de la fantaisie!

  8. lili says:

    Quelle énergie et quelle soif !
    Bon, j’avoue que je suis restée un moment à méditer sur la citation de de Vinci…
    Ce texte est comme une promesse d’une belle lecture en perspective, une invitation à la réflexion, à la progression de son je…il me tarde …

  9. sylvie Méditerranée says:

    Les quatre jours de votre séjour fût un régal , avec se sublime voyage ,des gourmandises ;de la poésie et pour finir un joli texte un écrit de Léonard de Vinci .Superbe…

    1. Isabelle64 says:

      Je confirme Josiane vous nous apporter beaucoup de sérénité à travers vos mots et vos belles images !!! hâte de vous lire aussi !!!

  10. chantal11 says:

    Seule la lutte contre l’inhumain si nous acceptons de le combattre ensemble peut réconcilier celui qui croyait au ciel comme celui qui n’y croyait pas.
    Louis Aragon
    Allons nous y arriver?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *