Les carnets noirs de la voyance…

Au-dessus de nos têtes, un velux. Un pas déjà vers les étoiles. J’ai levé le store. Des centaines d’épines de pluie se brisent  contre la vitre. Je suis assise à mon bureau, elle est face à moi, les deux mains posées à plat sur les genoux. Enivrée par la nuit et par son attention, je suis calme et, me laisse aller. La pluie a cessé, le ciel s’est éclairci. Le silence absorbe la pièce, comme  un objet lourd, solide, je le tiens contre ma…

Ce contenu est réservé aux Membres uniquement.
Se connecter Devenir membre
Partager: