Les carnets noirs de la voyante…

Avez vous remarqué…

je ressors pour vous une chronique oubliée et rebaptisée,

je dirai même mieux, remise au goût du jour.

Cette chronique particulière est écrite  pour Cédric parce que c’est sa chronique préférée et,

qu’il ne coute rien de faire plaisir…

que pensez vous des carnets noirs de la voyante….

je commence.

Elle promène son beau regard poignant sur l’existence, (bon d’accord, c’est plus fort que moi, la poésie s’invite…)

certains sont offusqués par son franc-parler,

une qualité qui dénote la force de caractère et illustre bien une espèce d’honnêteté primaire qui la caractérise.

Comme le dit si bien Verlaine, non pardon comme le dit si bien Christelle il faut avoir le cœur bien accroché lorsqu’on va la consulter…

son verbe est celui d’une battante qui cogne fort, comme Nurse!

Elle pousse des coups de gueule en repoussant l’hypocrisie partout où elle se niche,

fait de vous le portrait d’un talent ou d’une vraie inquiétude.

Ses mots, ne sont pas un marche-pied de la courtoisie, ils touchent juste,

elle embrasse avec eux dans un curieux jeu de hasard et de coïncidences les milieux, les époques et les genres.

Elle en a entendu des hurlements de l’autre monde…

je commence pour de bon.

Xavier a soixante ans. Il vient d’un autre département.

il  la consulte pour ses affaires et ses investissements.

Ce petit homme d’1 m 60 se gare devant chez elle.

Concentrée, elle le regarde sortir de l’auto et lui dit en l’accueillant…

  • qui est Lucienne ?

Surpris et déstabilisé par cette entrée en matière, à peine sorti du véhicule, il lui répond en bredouillant que c’est sa mère.

  • Elle vous a accompagné durant le voyage.
  • ah non ce n’est pas possible, elle est décédée.
  • Elle est assise à l’arrière dans l’auto.

Passé les premiers émois, la curiosité suinte…elle décrit dans le détail la chère dame de 80 ans.

je vous passe les détails de son intimité, et les traits essentiels de sa consultation, mais je rajouterai pour terminer que peu étonné il a fini par comprendre pourquoi elle était là.

En effet, il est venu consulter la médium pour être certain du bon choix de vouloir vendre la maison de sa maman, cette dernière de son vivant lui avait fait promettre de la garder et de ne jamais s’en débarrasser.

Une culpabilité pâle l’empêchait de réaliser son projet.

Après avoir déplié les moments de sa vie, dénoué les fils d’une pelote familiale très emmêlée,

et raconté  son histoire  aux placards encombrés de non-dits,

la voyante, porteuse de secrets enfouis a rassuré Xavier en lui affirmant que sa mère, malgré un petit pincement au cœur, tenait à présent à ce qu’il n’écoute que lui et qu’il peut vendre sans tarder  la bâtisse en question, il est grand temps lui dicte t’elle d’un ton sans appel, de laisser dormir le passé.

Je vous laisse Cédric et les autres imaginer la délicatesse de l’émotion du moment et la demie teinte du sentiment d’irréel,

quand à la voyante, elle ne se souvient que d’une chose…

une charmante petite vieille assise à l’arrière d’une voiture laissant échapper en partant un petit sourire complice.

 

 

 

 

25 Commentaires
Partager:

25 Commentaires

  1. Cedric says:

    Un grand Merci, ma chère Sabine, pour remettre « au goût du jour » les carnets noirs de la Voyance! Oups! À présent , LES CARNETS NOIRS DE LA VOYANTE😜. C’est en effet ma rubrique préférée. Tes histoires vécues et racontées me surprennent toujours. Je reste silencieux la plupart du temps mais je te reste fidèle 😊. Bisous

  2. Laurence says:

    J’adore ce genre d’histoire (vraie) qui défie le rationnel et qui me rapproche de mes disparus. Lors de notre consultation en mai, mon père était là, j’espère que cela se reproduira la prochaine fois que je te verrai ma chère Sabine…il me manque tellement…bonnes et belles vacances inspirées!

  3. Cedric says:

    Et je rajouterai qu’à l’image de ce petit monsieur, lorsqu’on vient te voir en consultation, on a juste le temps de s’installer ou de mettre en marche le Dictaphone, que tu nous annonces des prénoms qui nous parlent. Tu m’as souvent déstabilisé dés mon arrivée car la plupart du temps, les personnes décédées toujours « présentes », avaient des messages à transmettre. C’est troublant! Tu ne t’es jamais trompé à mon sujet. Merci pour cette chronique! Amitiés de Cédric

  4. Isabelle64 says:

    Suis aussi ravie de revoir les carnets noirs de la voyante…. et que dire de votre texte !!! Magnifique….Vous êtes tellement juste dans vos paroles et vos ressentis !!! j’espère que vous continuerez cette chronique !!! elle me manquait aussi …
    Je vous embrasse !!!

  5. amelie says:

    Moi aussi , j’adore les  » carnets noirs de la voyance  » avec les épisodes de vies qui se succèdent , car cela nous incite à bien des réflexions .

    C’est comme certaines logique de la vie , grâce à votre vision que nous , nous ne voyons pas en fait .

  6. Anne64 says:

    Alors ça, relire les carnets noirs de la voyante, je ne m’y attendais pas. Quel plaisir de vous lire à nouveau à travers cette rubrique. C’est aussi ma rubrique préférée, nous oscillons ici sans cesse entre 2 mondes, rien n’est hasard, les petits signes, les présences qui s’invitent…Je suis trop trop contente ! Merci Sabine ! 🙂

  7. Vérobiarritz says:

    Ah … qu’il est bon de lire ton quotidien … et ces relations avec l’au-delà que seule toi sait partager comme personne … des carnets noirs et des histoires qui donnent tant de lumières … Muxuk dame sabine.

  8. Goldy says:

    Que du bonheur ce retour ‘les carnets noirs de la voyante’!!
    J’adoreeeee : c’est à la fois passionnant, mystérieux, intriguant… je suis suspendue à votre plume : qui, quoi, quand, comment, où, pourquoi, … on se replonge dans sa propre histoire et grâce à vous on touche du doigt ‘l’autre monde’ ;-D

  9. Christelle77 says:

    Quelle belle histoire, avec en plus un happy end comme je les aime ! C’est bien que Xavier soit venu vous voir. Sans cela, peut-être aurait-il quand même vendu la maison en se culpabilisant de sa « déloyauté » toute sa vie (et peut-être même toute son éternité !). Ou alors il ne l’aurait jamais vendue, conservant un poids non nécessaire sur sa vie.
    Et puis c’est bien aussi que les âmes parties dans l’au-delà puissent venir rectifier des choses dites dans l’instant, sans forcément songer aux conséquences pour ceux qui restent.
    Mais pour que ces histoires se terminent bien, il est nécessaire de passer par un « médium », un être capable d’entendre et d’aider les vivants… et les morts ! Et puis, il faut accepter de croire l’incroyable, être simplement reconnaissants que, là-haut, nos morts veillent sur nous, nous entendent et nous guident.
    Enfin (et je suis honorée que vous me citiez… à la place de Verlaine en plus !!), je reste persuadée qu’il faut cependant ne jamais venir chez vous à la légère, comme on allait parfois dans le temps voir la voyante dans les fêtes foraines ou comme on lit l’horoscope (en disant que c’est nul et qu’on n’y croit pas du tout, dès lors que ça n’annonce pas des choses positives !). Entendre de votre bouche nous annoncer le meilleur, ça c’est facile et tout le monde le veut bien. Mais venir vous voir, c’est aussi accepter l’idée d’entendre des choses qui ne seront pas agréables ou des difficultés à venir. Si l’on n’est pas prêt à tout entendre, alors mieux vaut passer son chemin (plutôt que d’aller ensuite critiquer derrière !).
    En tout cas, merci pour ce doux moment de rédemption maternelle et de loyauté filiale ! C’était très beau !!! Vive les carnets noirs de la voyanTe !

    1. Lili says:

      Je ne saurais dire mieux …
      Tout est vrai vous concernant et c’est aussi ce qu’on recherche
      Très belle rencontre double pour Xavier, émouvant
      On en a de la chance…

  10. kittie says:

    je ne m exprime pas bp mais je lis tous vos recits et tous les commentaires .j aime bp cette rubrique ( les carnets noirs de la voyance ) .ça nous reconforte et ça nous encourage d avoir la preuve que nos defunts nous accompagnent et sont avec nous .merci sabine et bonnes vacances .

  11. Florence says:

    Moi aussi j’aime beaucoup cette rubrique car il y a toujours à apprendre des autres.
    en lisant ce morceau choisi, on ne peut que sourire à la fin en imaginant bien la mamie assise dans la voiture
    et surtout en retirer que la culpabilité s’en est allée et a liberé Xavier…qui a osé faire cette démarche auprès de vous
    C’est chouette!

  12. Sabrina PO says:

    Très contente de relire cette formidable rubrique et cette nouveauté dans le petit changement de titre fait son effet !! 😊
    Xavier à bien fait de venir vous voir vous avez pu lui transmettre le message de sa mère celui de faire comme bon il lui semble et ressent pour que cette culpabilité ne lui pèse plus.
    Un être cher bienveillant se trouvant dans cette autre monde qui pourtant parvient à être aux côtés de son fils et qui grâce à vous, Sabine, vous communique ce qu’elle a dire…
    « La voyante porteuse de secrets enfouis.. » et je dirais pour cette phrase  » Ses mots ne sont pas un marche pied de la courtoisie, ils touchent justes. »
    Merci Sabine, pour cette article et pour nous avoir fait partager le petit sourire complice de cette charmante petite mamie.

  13. michel says:

    Bonjour, je suis toujours impressionner par vos ressentie et cette histoire de cette homme pour vendre sa maison. Savoir que des personnes sont là pour donner des conseils ou nous protégez après leurs morts.

  14. Françoise46 says:

    Bonjour Sabine ,Bonjour et Meilleurs Vœux à toutes et tous, permettez-moi d’ouvrir une petite parenthèse au sujet de la voyance, interviendriez-vous sur France Bleue Occitanie télévisée, dont Pierre Galibert est le Directeur, un ancien collaborateur de Sud Radio?

    Bonne journée à vous tous .

  15. Nurse 24 says:

    Coucou! Tout d’abord que cette année 2019 vous soit à tous douce et merveilleuse à souhait!
    Merci Sabine , j’ai toujours plaisir à vous lire, un récit dont la description des plus sincères me fait écho.
    Qui cogne fort mais qui fait du bien…une main de fer dans un gant de velours … la bienveillance avant tout !
    On peut sortir avec des bleus au cœur mais une ecchymose ça s’en va ! Vous donnez des bleus mais la pommade avec 😁
    Se battre contre l’hypocrisie c’est avoir le courage de choisir d’empreinter la route de la vérité qui trace vers la cohérence, la beauté et l’efficacité.
    Et puis, quand on aime ses proches ou l’humain en général, c’est même un devoir de dire la vérité !
    Un bien belle histoire que vous racontez là.
    Je vous embrasse et beau voyage à vous

  16. Sabrina 40 says:

    Je suis également contente de retrouver cette rubrique riche en enseignements et qui me permet également de relativiser sur les traces de la vie quotidienne en voyant qu’il y a toujours plus triste. Je rejoins Christelle dans le fait qu’il ne faut pas venir vous voir a la légère car effectivement vous ne pouvez pas nous annoncer que des choses positives. Après ça permet aussi de relativiser et quand les évènements négatifs arrivent, je trouve que l’on est mieux préparer et que toute façon on n’ avait pas le choix il fallait passer par la! Je vous souhaite sabine de bonnes vacances. Hâte de lire vos articles pour nous ramener un peu de chaleur 😉

  17. Sonia M says:

    Super, j adore cette rubrique !
    Toujours aussi fascinée par votre capacité à lire en nous comme dans un livre ouvert.
    D ailleurs en ce moment, je lis uniquement des livres sur ce sujet.
    Pour ce qui est de Xavier, je suis certaine qu il est reparti allégé par vos mots.
    J aime l image qu il vous reste de ce rendez vous.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *