Mon cd à partager…David Bowie.

The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (1972)

The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars

The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, souvent abrégé en Ziggy Stardust, est le cinquième album de David Bowie sorti en 1972. L’album atteignit la cinquième place des charts au Royaume-Uni et la 75ᵉ au Billboard. En 2006, le magazine Time l’inclut dans sa sélection des 100 plus grands albums de tous les temps. Dans le classement des 500 meilleurs albums de tous les temps établi par le magazine Rolling Stone l’album est classé trente-cinquième.

Quand j’ai envie d’écrire,
de danser,
d’être joyeuse!
si vous ne connaissez pas,
découvrez à fond… dans les oreilles,
levez vous et…
comme moi, rien que pour le plaisir,
bougez.
18 Commentaires
Partager:

18 Commentaires

  1. Lili says:

    Aller, j’avoue : je connais la réputation, j’ai écouté mais il ne fait pas partie de mes habitudes musicales. Somme toute, puisque je découvre, j’ai la curiosité, j’essaie et que ça marche, je vais réitérer l’expérience…Wait’n’see !

      1. Lili says:

        Oh non !! Au contraire, mon regard se porte plutôt sur les bruns mais j’ai en effet toujours eu des « cheveux clairs », bizarre…
        J’ai terminé La femme qui fuit et La place ; j’ai commencé Les cerfs-volants mais je suis happée par d’autres sujets…par à-coups.

  2. Laurence says:

    J’ai eu un fiancé qui ressemblait à Bowie, c’est peut-être pour cela qu’il ne fait pas partie de ma playlist…C’est vrai que ça déchire, une musicalité d’enfer…je ne suis pas étonnée que ça fonctionne. Bon we Sabine et les amis!

        1. Sabine Thierry says:

          il est connu que les anglais sont de très bons mélodistes et musiciens, les français sont plus doués pour les paroles, alors que la mélodie est plate,
          essayez de traduire les Beatles…

  3. Christelle77 says:

    Alors Sabine ? Un besoin irrépressible d’Angleterre s’est-il fait sentir cette semaine avec Le Devon victorien hier, le glam rock de Bowie aujourd’hui ?
    Pour ma part, je ne suis pas une grande connaisseuse de Bowie. Mais de lui, j’adore les chansons du style « The man who sold the world ». En parcourant l’album que vous nous proposez en écoute, une chose m’étonne : comme sa voix peut être vraiment très différente d’une chanson à l’autre ! Je ne m’en étais jamais aperçue ! Du coup, je suis bien plus fan de « Lady stardust » ici que de « Five years » ou « Hang on to yourself ».
    Mais de façon générale, même si je ne suis pas fanatique de la musique de Bowie (et de la musique anglo-saxone en général), j’aime beaucoup l’artiste qu’il était, son originalité, le monde qu’il s’était créé, son personnage de Ziggy qui lui permit de se renouveler et de créer un autre lui-même pendant un temps ! Bref, un bel artiste !

  4. GUYBKK says:

    Je ne connait pas vraiment David Bowie , alors , je suis allé chercher ce que dit un fan sur cet album , je vous le communique  » Cet album est un condensé de ce que le rock peut faire de mieux. Enfin surtout le glam rock ! Car cette oeuvre éclabousse ses auditeurs de paillettes et d’amour. On est en 1972, cela va sans dire…et pourtant, la crise n’est pas loin.
    Mais les mélodies font mouche, et les paroles sont profondes.David Bowie, dans son univers parallèle complètement barré, est parvenu à traverser le temps et la mort de son personnage. « 

  5. Valérie says:

    Je crois bien que j’aime énormément ce Monsieur. Pour son côté éclectique, son univers foisonnant, sa légèreté et son côté sombre. Surprenant. Quand sa dernière chanson est sortie, j’étais dans ma propre peine, le deuil de ma mère. Je trouve son texte très beau. Et lui, digne, lucide, incroyable. Curieusement, écouter Lazarus allègeait ma tristesse même si je pleure en encore en l’écoutant 🙂
    Merci Sabine,
    Valérie

      1. Valérie says:

        Oh ! J’avais pas vu votre message Sabine ! Bonne année à vous !
        Oui, on se connaît car je vous ai contactée à chacun de mes tournants de vie … et récemment. Ma maman chérie partie d’une maladie qu’on dit longue. Je vous embrasse.

  6. Valérie says:

    Mon père 80 ans passés au caractère difficile qui n’accepte pas mon compagnon et avec qui les relations sont compliquées. La plus gentille partie en premier. Double peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *