Les Chroniques de Sabine….

Les petits vieux…

Afficher l’image source

Une ville coloniale, face à la mer des maisons étroites et toutes en hauteur aux murs bariolés, la plage est propre, la rue principale bordée de boutiques de sucreries, une station service fait office d’épicerie, de bazar et d’agence immobilière, au loin on entend le moteur des autos, là haut sous les nuages il fait beau les façades des maisons sont d’une blancheur insolente, des plantes grimpantes déroulent leurs feuilles sur le pourtour des fenêtres, un peu plus bas la gare semble écrasée par le soleil, les allées sont sillonnées de passants, un chemin en brique rouge contourne un parterre de fleurs, sur la peau une pointe de vent chargée de l’odeur d’iode qu’on renifle dans les villes côtières, à ma gauche, une longue jetée s’avance sur l’océan, vous êtes toujours à Fish hoek.  Sortis du temps sans âge bien installés sur des transats les petits vieux. Tous aussi bronzés qu’un toast grillé semblent sur le mode pause, une tasse à la main, le regard au loin, le sourire niais. Il y a celui au visage à la forme lourde et le nez fort, l’autre aux cheveux argents a plutôt les épaules larges et le ventre imposant,  et puis il y a le petit gros qui s’ébat dans les vagues, à moitié chauve,  les cheveux  qu’il n’a plus sur la tête semblent collés dans le dos, tandis qu’à côté un autre se lève et s’approche, il est grand et bien bâti avec les cheveux courts gris acier,  une balafre aux lèvres épaisses zèbre sa peau foncée, leurs épouses, des mamies coquettes gloussent ravies au soleil, il y a celle au chignon blanc retenu sagement sur le dessus du crâne, elle croise ses jambes avec élégance balançant un pied aux ongles peints d’un rouge vif, à sa droite une femme grise à lunettes, la figure terne et sévère les mains posées l’une sur l’autre à plat sur les genoux, en face une petite mamie façon miss Marple,  une femme au dos droit et au regard vif, un bibi à voilette vissé sur la tête pour se protéger du soleil, elle se tient sur le côté et écarte un peu le tissu pour regarder,  et puis reste la  plus petite, la plus ronde, sa lourde poitrine emprisonnée dans un maillot de bain une pièce , elle s’exprime d’une voix timide, se fait douce et caressante dès qu’il s’agit de plaire. Une poignée de petits vieux qui n’ont rien de séniles qui expriment ici leurs émotions, parlent de joie et de plaisir malgré leur âge avancé, bien trop conscients que la vie ne leur fera plus longtemps crédit, noués d’une espérance folle ils ont choisi la liberté et le culte du plaisir, ce qui les envahit aujourd’hui…tout simplement le bonheur fou, celui d’être ensemble et toujours en vie.

 

 

Afficher l’image source

 

 

 

 

 

 

 

 

 

40 Commentaires
Partager:

40 Commentaires

  1. Nurse 24 says:

    Éloquent!!! C’est pour cela que je n’ai pas peur de vieillir, on comprend les choses de la vie certes, mais on vibre et resplendit la certitude que le bonheur est là et maintenant !
    La peur est un poison…..
    La vieillesse est belle!

      1. Nurse 24 says:

        🤣🤣🤣 c’est de famille! Élevée comme cela, par un père bien plus vieux que moi et toujours blagueur jusqu’au bout!
        Je finirai démente j’en suis certaine, une démente allumée qui fera des blagues à tout le monde
        Par contre, une infirmière soignée par les autres, va falloir qu’ils s’accrochent si ce n’est pas fait dans les règles de l’art ou si aucun sens de l’humour !!!!
        Vous me surveillerez quoiqu’il arrive, où que vous soyez….la bienveillance est immortelle!

  2. Christelle65 (exit 77) says:

    Je veux être vieille pour moi aussi être en vacances perpétuelles, faire des patés de sable, buller sur un transat, rire, me balancer à 2 sur une balançoire … et puis je veux du soleil et de la chaleur !!!!!! 😭
    Merci pour ce texte amusant Sabine (j’aipresque cru, un instant, que vos vous moquiez un brin !!) et qui nous montre le chemin. Vieillir de la sorte, ça à l’air sacrément bien ! 😃

    1. Sabine Thierry says:

      Je ne me moque que de ceux que je connais et que j’aime profondément pour être certaine qu’ils ne m’en voudront pas…je pourrai presque me moquer de vous Christelle.

      1. Christelle65 (exit 77) says:

        Il aurait surement matière à !! Et comme je ne suis pas susceptible, je pourrais presque vous y autoriser même ! … Qu’elle est belle notre langue quand même pour nous permettre de faire des nuances de pensées avec un « presque ». 😉

  3. Josiane says:

    ‘Des petits vieux qui n’ont rien de seniles »….ca me fait sourire,vous les avez bien decrits,je suis contente pour eux,qu’ils profitent pleinement des années qu’ils leur restent a vivre,vieillir en ayant toute sa tête,autonome,c’est bien..tant de personnes agees sont placées ds des instituts…vos photos illustrent bien leur bonheur,

    1. Sabrina PO says:

      Aujourd’hui, ma plus jeune soeur à perdu son compagnon fidèle.. Son chien et je sais combien elle doit être triste.. alors cette article me met un peu de baume au cœur.
      .Tant que le coeur bat, peut importe l’âge pour profiter de la vie, être heureux .. car ça veut aussi dire que l’on se sent être bien à sa place.
      Des petits vieux qui jouent comme des enfants sans insouciance.. j’aime beaucoup.

  4. Pascale says:

    « Etre ensemble » voilà une bien belle valeur … que beaucoup d’individus jeunes, adultes ou plus âgés apprécient. Votre texte me ramène à la notion du temps et finalement à la notion de passage. Nous ne sommes que de passage sur terre, la vie n’est qu’une porte pour un ailleurs … alors vivons au mieux l’instant présent ! et sachons profiter des bonheurs simples que la vie nous présente, une belle leçon à travers ce texte …

  5. Domino says:

    Géniale votre description ! On a l’impression d’une BD, avec des personnages hauts en couleur !
    Et oui, ils ont bien raison de profiter !!!!! Il n’y a pas d’âge pour s’amuser, rire, aimer.
    « Tout l’art réside dans le fait de vieillir sans devenir vieux » F. Lloyd Wright

      1. Domino says:

        Ça se sent ! Et, d’après ce que je comprends du texte, on lit cette description un peu « moqueuse » pour arriver à votre conclusion : ils se moquent du regard des autres et profitent de la vie, des moments qu’il leur reste.

  6. Sonia M says:

    Comme ils sont beaux vos petits vieux avec leur plaisir instantané, leur sourire de bonheur d être là. …
    J espère qu avec le temps j aurais acquis cette sagesse et peut être trouver un petit vieux pour sourire à la vie. …..
    J aime beaucoup la dernière photo.
    Bonne soirée

  7. Françoise says:

    Coucou trop contenté la mamie de vivre son mari qui pousse la balançoire est heureux lui aussi ou peut etre pensent fils a leurs jeunes années c est un bonheur de les voir Je travaille chez une personne âgée le mercredi matin à Bordeaux et qui n’a vraiment plus envie de vivre et dont le sourire est parfois dur à venir Merci Sabine de nous ramener un peu de soleil biz Françoise la bretonne

      1. Françoise says:

        Coucou oh que oui j essaie de lui donner le sourire mais parfois c est dur comme si elle l échappe et pourtant elle a Peur cette peur qui vous empêche d avancer d aller plus loin de Lâcher Prise et ça c est pas facile même si tous les mercredis elle est la mais je sais qu’un jour elle sera partie rejoindre son mari et que elle demande tous les soirs de ne pas se réveiller à bientôt Françoise

  8. sylvie méditerranée says:

    cc Sabine ce sont les ptis vieux avec toutes leurs dents.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.ou presque.
    Alors comme cela SABINE nous a pris en photo sur le banc situé à la villa thé au salon , la dernière fois que nous sommes venus . C’est vrai qu’ils sont mignons tous ces petits vieux
    Grand éclat de rire Jean-Marie.

    1. Sabine Thierry says:

      J’ai pensé à vous certaine que vous réagiriez, ils sont dissipés ces 2 là, ça promet si un j vous venez au we filles!!!! D’ailleurs qq a t il des nouvelles de Chantal et de Tony????

      1. Rabia says:

        Bonsoir Sabine
        J’ai eu des nouvelles de Chantal et Tony.
        La construction de leur maison n’avance pas beaucoup.
        On doit essayer de ce voir le week end du 9 mars.
        À la lecture de votre texte, j’ai eu le sentiment que ces mamies et papys étaient revenus à l’epoque de leur enfance.
        Ils profitent de la vie pleinement sans trop de poser de question.

  9. sylvie méditerranée says:

    OK!!!!!!!!!!JOLIE DAME!!!!!!!
    Les pts vieux pourrons venir avec réservation SAUNA prévoir pts petites pilules bleues……..
    Car papi avec tous ses nanas ouh la la!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.
    Avec tous ses belles rencontres pour le mois d’octobre (soirée exceptionnel )……
    BONNE SOIREE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.
    Sylvie

  10. matelot says:

    Bonsoir Sabine,
    Pas coulée,au contraire!
    Ce nouveau texte me rappel les derniers mois de vies de mes parents,heureux et aimants plus que jamais!!
    J’ai adoré cette période de leur vie où tout était redevenu si simple pour eux. Leur départ pour un ailleurs,avec d’autres,a été un vrai cadeau. Tout est possible à n’importe quel moment .
    Mais le plus incroyable était de voir mon père si souriant si décomplexé. Demain,il aurait eu 74 ans,votre texte est encore pour moi tombé à pic.
    Et pour finir,j’ai adoré votre rencontre avec ce vieux monsieur,malawien. L’Afrique me parle depuis toujours.
    Mais comme vous tous le mépris et la violence me rendent folle. Tout quitter pour fuir l’insupportable,pour survivre,et se retrouver face à l’indifférence d’un peuple qui a tout me met en colère. Entendre des horreurs au sujet des migrants,et voir comment ils sont rejetés montre bien combien la politique de la peur fonctionne. La peur engendre la bêtise et elle sera notre perte.

  11. matelot says:

    J’ai lu votre livre la petite fiancée des ombres….
    Je l’emmène pour ma dédicace en mai!
    Et je suis contente pour vous du chemin que semble prendre le prochain livre,un concours quand même!!!

  12. GUYBKK says:

    J’aime bien la photo des petits vieux sur la balancoire . Parait il qu’en vieillissant on retombe en enfance . C’est attendrissant et on est heureux de voir que l’on peut s’amuser comme des petits fous a tout âge . J’ai rencontré souvent par le passé dans les campagnes des personnes âgées qui marchaient main dans la main et ne se quittaient plus . Ils se souriaient et leur amour était beau a voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *