Les chroniques de Sabine…

  Villa Pamplemousse… L’océan est venteux, grumeleux d’écume blanche, la marée est haute, elle mange le littoral. Descendue du bateau, après quelques kilomètres de marche, une douce lumière baigne la bâtisse environnée d’air rustique. Un tapis d’aiguilles de pin amortit le bruit de mes pas. Comme si un vide s’ouvrait autour de moi, comme si quelqu’un avait appuyé sur le bouton pause à l’intérieur de moi. Je ne peux rien faire de ces visions, si ce n’est de les recevoir. Ce que j’ai sous…

Ce contenu est réservé aux Membres uniquement.
Se connecter Devenir membre
Partager: