Les chroniques de Sabine…

Lettre à Émeric… les mots prennent de la force en moi pendant que je t’attends. La tristesse m’étrangle et me pousse à m’enfermer. Ce soir le mojito trop sucré me brouille l’esprit, mais pas suffisamment. Tout tourne autour de moi, tout tourne autour de toi, au fond de mon lit je suis couchée, il est tard, très tard ou peut-être tôt, trop tôt! Ma chambre me semble bizarrement fichue, avec un miroir que je ne peux pas voir du lit. A plusieurs reprises, je…

Ce contenu est réservé aux Membres uniquement.
Se connecter Devenir membre
Partager: