Les chroniques de Sabine…

Porté par le bruit de la pluie, le craquement des feuilles mortes sous mes pas me rassure. Le jour décline, la nature n’attends plus l’aumône de quelques nuages, je ne prête pas attention aux bourrasques qui secouent les arbres autour de moi. Je me promène au bord de mes pensées, je songe à toi. Toi qui te sens au fond du gouffre, précipité dans une solitude sans fond, malheureux, licencié de toi même, toi qui penses ne compter pour personne, amer derrière tes sourires,…

Ce contenu est réservé aux Membres uniquement.
Se connecter Devenir membre
Partager: