Les chroniques de Sabine…billet d’humeur.

Ma promenade m’a débarrassée de ma colère, le silence m’accueille à la maison. J’ouvre les yeux et vois dans la fraiche lumière entrant à flots par la fenêtre ouverte,  le jardin. Me voilà consolée. J’ai l’éternité pour moi, toutes les aubes avec leur lumière, avec le parfum des bois environnant. Le temps change brusquement, le soleil sort des nuages gris. Pour l’heure, je suis assise sous un arbre et m’évente avec mon chapeau, au sol, des fourmis se disputent les restes d’un hanneton, à…

Ce contenu est réservé aux Membres uniquement.
Se connecter Devenir membre
Partager: