Les chroniques de sabine…le billet d’un écrivain.

La pluie crépite sur mon parapluie. je relève ma capuche et plisse les yeux pour voir sous le rideau de pluie. Le monde tout autour semble rétréci. J’avance malgré le mauvais temps. La lumière vaporeuse de la matinée noie tout dans le flou. La musique dans les oreilles semblent s’envoler au-dessus des eaux bleues scintillantes du port, sur la place à la droite de l’église un vieux kiosque à musique et deux figuiers séculaires immobiles et silencieux. J’ai le cœur  qui bat dans les…

Ce contenu est réservé aux Membres uniquement.
Se connecter Devenir membre
Partager: