Les chroniques de Sabine…fin. Pour Isabelle.

J’ouvre les yeux et il est déjà debout , en train de s’habiller. La porte se referme sur lui, je sursaute. Il fait encore nuit. L’appartement est silencieux. j’entends des bruits dans l’appartement du dessus, là où vivent ses parents, des craquements, une châsse- d’eau, de l’eau qui coule. Je me torture avec des si…Je me lève pour ne plus penser. Je quitte le lit et fouille la pièce. Je découvre l’endroit où je vais rester le temps des vacances. Dans la salle de…

Ce contenu est réservé aux Membres uniquement.
Se connecter Devenir membre
Partager: