Les Chroniques de Sabine…no 14.

Il est forcément en retard,

il va passer la porte d’une minute à l’autre.

La salle est maintenant déserte, le serveur s’impatiente derrière le comptoir, il pianote nerveusement du bout des doigts.

Elle commande un verre de vin, elle n’a pas l’habitude, c’est pour gagner un peu de temps.

C’est un cauchemar,  elle veut se réveiller.

Ce matin,  elle s’est levée bienheureuse après une nuit peuplée de rêves,

elle a  l’impression désagréable  depuis la descente du bus d’avoir semé tous ses espoirs en chemin.

Elle ne sait pas ce qui lui arrive, ses pensées n’en font qu’à leur tête,

est-il malade, lui est il arrivé quelque chose de grave?

a t’ il oublié?

il ne peut pas lui faire ça!

La porte s’ouvre soudain,

cette démarche, cette voix qui l’interpelle, cet homme essoufflé d’avoir couru, elle le reconnait.

Ce n’est pas lui.

-Allez viens il faut rentrer, tout le monde s’inquiète à la maison.

– Attends papa, il va arriver, tu sais bien on avait rendez-vous.

Son père s’installe avec douceur en face d’elle,

il lui prend les mains et les serre comme pour la ramener à la réalité.

-Tu sais bien ma chérie qu’il ne viendra pas, ça fait deux mois qu’il t’a quittée.

Allez viens, on rentre, ça va aller, je te ramène à la maison.

38 Commentaires
Partager:

38 Commentaires

  1. Laurence zitouni says:

    Quel beau récit…la mise en lumière de la douleur du déni me touche ,on ressent bien que pour elle à ce moment la seule façon de respirer afin de ne pas » mourir  » de chagrin c est l’espoir. Cette jeune fille est restée suspendu à son histoire dans une autre réalité …

  2. Nurse 24 says:

    Quelle tristesse! Un déni qui la submerge, une étape des plus difficile à surmonter. Une perte inenvisageable et inacceptable … un choc émotionnel si foudroyant. Elle ne se connaît pas encore donc difficile pour elle de comprendre. Un jour elle comprendra que l’estime de soi est une des plus belles choses dans la vie et une arme si puissante !
    Convaincue qu’elle deviendra une femme sûre d’elle ne s’arrêtant pas à des problèmes qui la tireront pas vers le bas. Son ascension va débuter… et là ça va déménager !!!!
    Un père aimant, la ramenant vers la réalité, l’expérience versus l’immaturité…si touchant! Une paternité de la sorte est précieuse !!! Et je sais de quoi je parle 😜
    Encore une fois Sabine, vous cousez des histoires pleines de réalisme, de justesse, de philosophie, de bienveillance…
    Je m’ennuie jamais avec vous et c’est trop bon! Vous allez droit au but, difficile à entendre mais facile à écouter. Une écoute et un entendement dignes de votre bienveillance! Une boussole qui n’impose pas mais qui oriente simplement à qui veut se laisser guider…
    vite une suite !!!!! 😁

  3. michel says:

    Bonjour, j’aurais jamais penser à ça, que l’ai rupture sont douloureuse Son père vient la charger , il est là pour lui dire de rentrer. La famille est important dans ce cas là pour la soutenir pour éviter de faire une bêtise, le suicide etc. Le chagrin doit être profond , ce texte ma toucher énormément et j’ai mal pour elle .

    1. Florence says:

      Ah…je n’y avais pas pensé….en relisant le texte pourquoi pas?… Mais le papa aurait plutot dit « il est parti il y a 2 mois » et non  » il t’a quitté il y a 2 mois »….

        1. Florence says:

          oui je suis d’accord avec il nous a quitté…. on l’utilise et l’ entend souvent
          Mais sans vouloir trop insister…il t’a quitté … ça ne résonne pas pareil et je pense que c’est beaucoup moins employé….
          Bon de toute façon, j’ai été surprise par la suite de l’épisode..j’attends la suite,…

  4. Florence says:

    oh! que c’est beau le papa si aimant , compatissant, proche, tendre avec sa fille…
    Elle n’est donc pas « si seule » que ça et parlait de ses histoires de coeur… à son père du moins, à sa mère?
    On peut en déduire déjà qu’elle aura moins de problèmes que certaines, avec les hommes…vu le beau rapport avec son père qui saura j’en suis sure la guider…et surtout en qui elle aura totale confiance : un beau socle!

    IL lui faudra un certain temps pour accepter la réalité et ne pas se vautrer ni rester figée sur des paroles de son chéri (ex chéri) qui l’ont encensées…ça c’est très dur à son jeune age… Le temps des pourquoi!!!! où est la crédibilité???
    Suite à quoi elle en sera sans doute plus forte et encore plus jolie….

  5. Lili says:

    J’ai lu les 2 histoires à la suite…Cruellement beau !
    Une jeune femme qui souffre et ne peut se résoudre au désamour, un père aimant et bienveillant…
    Chacun fait comme il peut, maîtrise-t-on les sentiments ?!
    Personnellement, je ne sais pas faire et j’aime à répéter : « on est maître de sa destinée, capitaine de son âme et esclave de ses sentiments »….ne sommes-nous d’ailleurs pas esclave de nos vies ?!
    Il y a des moments où l’incertitude de tout nous frappe et on pense tout et son contraire.

    Beau texte Sabine, qu’on aura plaisir à relire dans un recueil.

  6. Carole says:

    Inattendue cette suite! Je ne l’avais même pas imaginée.
    Ce qui me touche c’est la relation père fille . Un père bienveillant.
    Il la ramène à la maison comme une enfant, comme pour lui laisser le temps de panser ses blessures avant de quitter le nid familial comme un beau papillon.
    Va-t’elle le suivre et retourner chez ses parents ?
    J’ai envie de connaître la suite chère Sabine

      1. Christelle77 says:

        Comment dire non quand c’est si bien raconté !! Moi je commande en même temps un « Happy end » s’il vous plait Sabine ! Il faut aider cette jeune fille à guérir de son chagrin d’amour, l’aider à tourner la page !

  7. Chantal says:

    Pauvre jeune fille triste…..elle a la chance d avoir un papa qui s inquiète pour elle, pourquoi l a t il quittée nous le saurons au prochain épisode puis je le permettre de vous dire quelque chose Sabine je me rappelle que vous nous aviez raconté qu à une période vous aviez englouti une série alors pitié ne nous faites pas trop attendre pour la suite….franchement vous êtes douée pour écrire vous en avez des dons……Merci pour ces bons moments

  8. kittie says:

    comme il a ete dit ; elle a la chance d avoir un pere aimant ,ça l aidera surement pour ses relations avec les hommes.j espere qu elle arrivera a faire rapidement le deuil de cette relation .a mon avis elle va pas retourner chez ses parents .

  9. Anne64 says:

    Encore, encore, encore !
    Je trouve très beau le moment où son papa arrive pour l’aider à retourner à la réalité. On sent tout l’amour d’un papa pour sa fille et toute sa bienveillance pour l’aider à se confronter à la réalité.

  10. Domino says:

    Quelle détresse pour le papa ! Comment accepter que son enfant souffre au point d’être dans un tel déni et presque dans une sorte de folie ? Comment l’aider ?
    Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! La suite !!!!!!!

    1. Sabine Thierry says:

      vous avez tout compris, elle est bien aux portes de la folie, on y est Domino, c’est tout à fait ça et c’est là que je voulais en venir;
      Ses parents sont inquiets pour sa santé mentale.

      1. Domino says:

        On le serait à moins… Je me suis immédiatement imaginée à sa place … C’est plus qu’un déni, elle se prépare et attend quelqu’un en ayant « oublié » qu’il l’avait quittée … Parce qu’elle ne supporte pas. C’est une sorte de protection, mais comment lui faire entendre raison ? Comment l’empêcher de basculer ?
        J’en ai la gorge nouée rien que d’imaginer ce que je ressentirais si ça arrivait à un de mes enfants.
        Vous qui avez récemment répondu à une question concernant mon fils aîné et ses « soucis » Sabine, vous me comprenez…

  11. marie-helene40 says:

    en relisant la deuxieme partie, je pense qu’elle sait déjà qu’il ne sera pas là et qu’il ne viendra pas..
    Mais la vérité est dure a accepter…elle s’accroche à quelque chose;un espoir , un souvenir.
    elle l’attend , inquiète mais passive…
    je pense que ce n’est pas la 1er fois qu’elle se retrouve seule dans ce bar. Elle doit y revenir régulièrement.
    Et depuis combien de temps ?… et , j’imagine que son papa vient la chercher régulièrement, patiemment, avec la même tristesse qu’elle.
    Combien de temps lui faudra t elle pour revenir à la vie ?
    Que lui est-elle arrivé…et lui, que lui est il arrivé…..Pourquoi cette douleur…
    Moi, je veux la suite…
    Merci Sabine pour ces émotions et ces intrigues….
    bonne soirée…

  12. Rabia says:

    Bouh mais c’est terrible.
    Vivre dans le déni, l’inquiétude d’un père pour sa fille qui ne veut pas accepter la cruauté qu’est la vie parfois.
    Je ne m’attendais pas à une telle suite …
    vivement le dénouement
    Encore une fois, très belle écriture Sabine.
    Vous avez l’art de nous surprendre encore et encore.

  13. Christelle77 says:

    Heureusement pour cette jeune femme que pour contrebalancer l’amour passion, destructeur ici, il reste l’amour paternel, solide, indéfectible et, on l’espère, salvateur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *