Les Chroniques de Sabine …no 16.

Elle a terminé le premier chapitre,

refermé une partie de sa vie,

un coin d’une jeune fille en pleine déroute,

où la crise avait fait disparaitre l’espoir,

un désert que tout le monde veut fuir.

Elle repose son cahier et son stylo,

se lève pour préparer du thé.

De la fenêtre, elle scrute l’horizon,

le soleil et le ciel,

et sculpte le silence,

une sensation d’espace immense qu’on croit offert aux rêves.

Elle vit là où l’herbe est plus verte et l’air plus respirable.

Elle traverse la route qui borde la maison, sa tasse de thé à la main et s’assoit sur un banc en pierre face à l’église,

et enveloppe dans un sourire les quelques instants qui suivent son arrivée.

Habituée à fouiller dans les noirceurs de l’âme et l’âpreté du cœur,

c’est une taiseuse qui préfère les bêtes aux hommes.

Elle a la cinquantaine et ne se voit plus,

avant de repartir pour continuer à écrire,

les  yeux fermés elle offre son profil au vent,

Si on y regarde bien, elle a quelque chose sur le visage….

Ne serait ce pas de la joie?

 

 

 

42 Commentaires
Partager:

42 Commentaires

  1. Christelle77 says:

    La satisfaction du devoir accompli, la joie d’être parvenue à clore ce chapitre qui l’a replongée dans son douloureux passé, le calme et la sérénité que cela procure parce que tout ce qu’elle vient d’écrire est un passé bien révolu : voilà ce qu’elle ressent et, par la même occasion, ce que nous ressentons en parallèle à la lecture ! Enfin prendre un peu le temps, se sentir rasséréné par le soleil, la brise sur le visage et la chaleur du thé. Qu’ils sont doux ces moments de calme après la tempête, même si elle est intérieure ou littéraire !

      1. Christelle77 says:

        Oui ! Et un transat au soleil aussi s’il vous plait (s’il n’y a pas de transat, je prendrai le banc tout simple, ne vous inquiétez pas) ! 😊

  2. Rabia says:

    Une petite pause qui fait du bien !
    La satisfaction du travail bien fait.
    Sourire à la vie et profiter de l’instant présent.
    Toujours autant de plaisir de vous lire.
    Vivement la sortie de votre livre …

  3. Anne64 says:

    Le calme après la tempête. Le tumulte intérieur laisse place à un sentiment de bien être ou du moins de mieux être.
    La photo en dit long, elle semble libérée de cette crise et tournée maintenant vers le soleil. Le flashback sur son passé semble l’avoir libérée et lui avoir permis de se tourner vers l’avenir.
    Ce texte, comme les autres est encore très beau.

  4. isabelle d says:

    Elle a l habitude de fouiller dans les noirceurs de l âme mais elle a aussi l habitude de tenir les mains. Mais elle qui lui tient la main ? N’oublie t on pas parfois qu’elle a aussi des douleurs, des doutes et des moments difficiles ?

  5. Sabrina PO says:

    Une belle image de liberté, c’est ce que m’inspire cette photographie tout comme votre texte.
    Un chapitre, un passé, une étape de sa vie, sur lequel elle s’est retournée un instant pour noircir des pages avec ses mots à elle.. des mots empreints d’ émotions et de sentiments..
    « Elle a la cinquantaine et ne se voit plus.. » on tout cas, je « vois » sa grandeur d’âme , qui est à
    Son image … Belle de vérité et de générosité..
    Quant à ce petit quelque chose sur son visage.. mais oui, ça ressemble bien à de la joie !!! Et que cette joie de cette sérénité retrouvée l’accompagne pour ne plus la quitter !!!!!!!!!

  6. sandrine says:

    Une belle photos,les rayons du soleil illumine sont visage ,un avenir nouveau s’ouvre a elle. Le passé est dérriére elle a franchi une étape .Maintenant elle vas profitez de la vie.

  7. Armelle says:

    50 ans elle a vécu la moitié de sa vie. Si j’etais pessimiste je dirais la plus grosse et la meilleure moitié mais comme j’approche moi-même de cette moitié, je vais rester optimiste !!

    1. Sabine Thierry says:

      Elle n’a pas l’impression d’être à la moitié de sa vie, ça ne veut rien dire, il y a des gens qui s’arrêtent avant, d’autres bien après et certains qui n’ont jamais commencé!!!!

  8. Chantal says:

    Heureuse que cette femme ait réussi à fermer cette page de sa vie qui lui a rappelée qu elle avait souffert.
    Elle ouvre son corps et son Coeur pour que le soleil l habite. Cela m arrive d avoir ce geste quand j ai passé un moment douloureux j ai l impression que la soleil en m ouvrant comme cela vient soigner toutes mes plaies. Ca me fait beaucoup de bien j espère qu il en est de même pour notre héroïne….
    Demain une autre mémoire de son histoire viendra nous emmener avec elle…

  9. michel says:

    bonjour, elle était jeune au moment de la rupture qui à était très douloureux, la souffrance qui aurait pour la faire basculer dans la folie, l’alcool ou autre. Le soutien de sa famille était très important pour lui donner gout à reprendre sa vie en main. Sur ça personne est fort, on puent tomber dans la dépression mais ils vaut avoir des gens qui vous soutienne pour remonter la pente. La photo est super et cette joie de vivre est super.

  10. sylvie méditerranée says:

    La photo exprime comme vent de liberté…….. Une renaissance………..
    Elle à cinquante ans elle sourie à la vie………
    légère comme une plume et surtout…………….vivante…………Après des années de noirceurs, de désert, de chaos…………..
    Un avenir meilleur enfin ………….ce profile……………..
    Très beau texte , une photo pleine de bonnes énergies ,j’en veut encore avec gourmandises………………

  11. Nurse 24 says:

    Bonjour Sabine,
    Une photo des plus éloquentes. Des rayons lumineux s’étalent sur elle, elle ouvre les bras comme elle ouvre un nouveau chapitre. Elle s’étire comme après un long sommeil plombant, un engourdissement de son âme et de son être. Là voilà maintenant respirer à pleins poumons avec comme vous le dites si bien « une sensation d’espace immense qu’on croit offert aux rêves. »
    Elle vit là où l’herbe est plus verte et l’air plus respirable. »
    Sa renaissance est si réelle qu’elle ne se rend pas compte que cela se lit sur son visage.
    Elle est capable de tirer un trait sur son passé, tout cela parce qu’elle l’a voulu et rien d’autre!
    Alors à 50 ans, je lui souhaite de retrouver ses rêves et d’en réaliser quelques-uns. Elle a compris qu’à son âge, il était temps que la peur qui l’assommait n’était qu’une perte de temps et un gouffre sans fond. Elle dégage une énergie telle, bien décrite dans vos mots Sabine, où moi même en prend et je me sers!!!
    Et comme dit Sylvie, j’en veux encore avec gourmandise!

    1. Sabine Thierry says:

      Ne vous privez pas…ce n’est pas calorique,
      je suis heureuse que ces lignes vous permettent de bien commencer votre journée, partagez avec les gens que vous aimez et tous…les autres.

  12. Lili says:

    La photo m’a tout de suite interpelée, on peut y voir plusieurs symboliques ou tout simplement la sérénité.
    Des rayons de lumières au-dessus d’elle, elle a le visage tourné vers eux, les bras levés comme libérée, joyeuse et la récolte du blé, après un dur labeur et un long été, va pouvoir commencer.
    A l’automne de sa vie, le moment est venu de récolter le fruit des épreuves surmontées et d’apprécier la simplicité d’une vie dans un environnement qui est le sien, entourée de ses amis, les animaux qui l’apaisent de la folie des hommes…
    Très beau texte, très apaisant et serein. J’aime cette suite…

  13. Pascale says:

    Une lueur d’espoir qui s’amorce, un passé présent qu’elle n’oublie pas, elle va enfin vivre autre chose, se réparer, guérir de ses terribles blessures et avancer je le souhaite vers un chemin plus paisible …
    Qui n’a jamais vécu cela ?
    Que ce soit la maladie, la rupture, le manque d’argent ou de vie sociale … à un moment donné l’être humain doit faire face et trouver le chemin de sa vie en perpétuel changement … bouger pour ne pas être dans un cocon tout sécure … Vivement le prochain livre Sabine !

  14. Isabelle64 says:

    Très jolie photo !!! comme quoi ….on peut trouver la sérénité même à 50 ans…. Merci Sabine !!! j’attends aussi votre livre avec impatience !!! Merci pour ce blog que du bonheur de vous lire à tous !!!!

  15. Carole says:

    Cette photo, comme un hymne à la Vie!
    Elle me plait cette photo, beaucoup.
    Le soleil bienveillant pour nous recharger en énergie ++
    Ce que j’aime, c’est qu’Elle n’est pas restée bloquée dans son chagrin et qu’elle a décidé de Vivre.
    Et ça il n’y a que nous pour décider que / Oui on veut Vivre, Oui on veut être heureux- Oui aux petits bonheurs de chaque jour!
    A nous d’ouvrir les yeux comme il faut pour vivre tous ces petits moments simples de chaque jour.

    1. Sabine Thierry says:

      C’est une femme écrivain qui raconte dans son livre ses histoires d’amour.
      Il y a longtemps qu’elle a cicatrisé ses plaies, elle se souvient et elle partage avec vous…

    2. Nurse 24 says:

      J’aime ce que vous dites Carole! C’est vrai, tout cela ne réside pas dans la capacité mais dans le vouloir! Ça peut prendre du temps, ça peut être difficile mais tout compte fait…. comme le disait Alfred de Musset :
      “Pour réussir dans le monde, retenez bien ces trois maximes : voir, c’est savoir ; vouloir, c’est pouvoir ; oser, c’est avoir.” J’adore !!!!

    1. Nurse 24 says:

      Merci à vous Sabine. C’est tellement réaliste ce que vous racontez et de vous lire est un régal pour les yeux et mes neurones ! Cette chronique est géniale. Une suite????? J’aurais aimé savoir finalement si sa compréhension et son bonheur retrouvés l’ont menée quelque part…..

  16. Sonia M says:

    « Elle a terminé le premier chapitre,
    refermé une partie de sa vie  »
    J’aime beaucoup vos écrits Sabine et cette phrase en particulier.
    La sincérité avec laquelle cette femme reviens sur son passé douloureux, pour noircir les pages de son prochain livre et clore par la même occasion une époque de sa vie me chamboule, m émeus…..
    J’ai lu, parcouru ces lignes avec légèreté. ..
    Rayonnée devant cette magnifique photo. …
    Et maintenant , j attends la suiiiiite ! 😊

  17. Tatie momo says:

    Textes lus avec grands intérêts . Petite pause pour moi dans l ‘écriture et les commentaires! merci à ceux et celles qui sans faillir alimentent ce blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *