Les Chroniques de Sabine…no 18.

Elle conduit aussi bien qu’elle cuisine,

au deuxième virage, on a envie de vomir.

Elle est de ceux qui sont fous de quelque chose,

fous de vivre, fous de parler,

fous d’avancer et de respirer,

ceux qui veulent tout et qui ne baillent jamais.

Tous les matins en se levant, elle rêve de se jeter à genoux pour remercier ses yeux de lui permettre de voir.

Elle n’a plus peur de l’orage,

elle aime le parfum du bonheur sous la pluie.

Elle ne s’encombre pas des sentiments inutiles, ce sont des boulets qui empêchent d’avancer.

Elle porte sa bonne humeur comme d’autres leurs bijoux,

une joie étrange la soulève, la porte et l’emmène.

C’est un esprit tranquille qui n’est ni borgne, ni aveugle.

Elle n’oublie pas qui elle  vraiment et d’où elle vient,

elle se contente de vivre sans rêver  à des paradis artificiels.

Elle perfuse de sa bienveillance les lignes qu’elle écrit pour,

ceux qui sont fracassés par l’égoïsme des leurs,

ceux qui dévoilent leurs carences affectives,

ceux à l’enfance essoufflée.

Ceux qui soufflent sur ses mots pour les faire connaître aux autres…

merci de partager.

 

 

 

34 Commentaires
Partager:

34 Commentaires

  1. Armelle says:

    Chapeau ! Si je pouvais être comme cette femme !! Le bonheur simple et sans artifices. Sans sentiments inutiles qui pèsent … Sans trop se poser de questions. Bravo.

  2. Sabrina PO says:

    Une femme qui va à l’essentiel et qui ne se prend pas le choux à s’enchaîner par des futilités inutiles.
    Elle savoure ces bonheurs à elle ..
    Elle cultive sa vie comme un jardin secret et ça la transporte.. Elle vit à son rythme et « se contente de vivre » sans « tout vouloir et ne jamais bailler ».
    Vos récits sont de véritables gourmandises!!!
    On en redemande !!!
    Et comme vous l’avez dit Sabine, ils ne sont pas caloriques!!!😋

  3. sandrine says:

    Une existence simple j’aime beaucoup la phrase « elle ne s’encombre pas de sentiments inutiles ce sont des boulets qui empêchent d’avancer » .un beau récit.

  4. Carole says:

    Ma première impression en lisant ce texte:
    Je trouve qu’elle vous ressemble cette femme Sabine.
    Est ce que je me trompe?
    A part la cuisine car j’ai entendu dire que vous étiez bonne cuisinière.
    Et puis les dernières lignes sur votre aide, votre éclairage apporté à ceux qui le demandent.

  5. Josiane says:

    Oui,même si c’est une fiction,cette personne pourrait être vs sabine sauf pour la cuisine,vs avez un sacré talent 😊 »ne pas s’s’encombrer de sentiments inutiles,de vrais boulets qui empêchent d’avancer,… »encore une fois,de bons conseils…..

  6. Lili says:

    C’est hymne à la vie ! J’aime la vitalité, l’énergie qui s’en dégage et vous nous insufflez !
    Mais bon sang, ça vaut tous les psy, la sécurité sociale devrait vous payer et nous aussi comme on paie pour bien moins que ça !
    Merci d’écrire pour nous, avec la même force, la même poésie, le même amour des mots, merci de nous perfuser de votre bienveillance, de votre bons sens, de votre poésie !
    Vite, le livre de chevet pour en perfuser un peu le soir, que l’on soit ou non au bord du désespoir !
    Encore !!

      1. Lili says:

        Oui au risque d’être un peu lourde !
        A s’offrir et à offrir, ça sera 100 fois mieux qu’un bouquet de fleurs ou 1 bouteille de vin que l’on porte à des hôtes !! Pensez-y et faites le plein quand il sortira !! Partageons, diffusons !

  7. Nurse 24 says:

    Il n’est rien de plus désirable ni de plus délicieux que vivre auprès de ce genre de personnalité.
    Elle a compris semble t il que parfois nos vies ont besoin d’être chamboulées ou réorganisées pour nous replacer à l’endroit où nous sommes censés être.
    Nullement calculatrice, elle ne compte pas sa vie par des respirations mais par des moments à couper le souffle.
    Sa folie douce est à l’image de sa bienveillance, toujours à fond! Aussi sincère qu’honnête. Elle respecte ce qu’elle donne aux autres comme une réflexion nette du respect qu’elle se donne à elle même. L’infirmière que je suis, j’ai forcément fait 😍 quand vous dites « Elle perfuse de sa bienveillance les lignes qu’elle écrit »…à débit libre! C’est comme ça que l’on réanime !!!!
    J’aime cette idée de ne pas faire les choses à moitié . Que risque t on?
    On pourrait s’y méprendre à croire que de vivre ainsi recèle de l’indifférence puisqu’elle mène sa vie sans qu’ « Elle ne s’encombre pas des sentiments inutiles, ce sont des boulets qui empêchent d’avancer ». NON!!!! Elle admet juste qu’elle ne peut pas agir à la place de quelqu’un d’autre. Elle ne cherche pas à changer qui que ce soit. Elle veut juste consacrer son temps à donner la meilleure d’elle même. Elle n’assiste pas, mieux elle encourage. Elle ne Juge pas, elle permet aux autres à affronter la réalité.
    Il se peut que son chemin ne soit pas compris par les uns ou par les autres. Cela n’a aucune importance, il n’est pas pour eux!
    Je cite ( je ne sais plus qui) « être soi même c’est se faire exclure par certaines personnes. Être comme les autres, c’est s’exclure soi même ».
    Elle est fidèle à elle même autant qu’elle l’est dans sa vie car elle sait qu’il est mieux d’aller plus loin avec quelqu’un que nulle part avec un boulet.
    On ne peut ni marcher ni avancer avec ce poids, qu’elle garde ainsi son énergie à ceux qui veulent être heureux, qui ne veulent pas s’ennuyer. Elle est patiente mais pas idiote!
    Je ne sais pas si j’ai bien cerné le personnage, mais c’est ce que je ressens.
    Sabine, une grâce et une pudeur dans votre poésie, telle une éloquence en or, elle est précieuse ! Bravissimo !!!!

  8. kittie says:

    elle est heureuse .elle va a l essentiel .elle a de l empathie pour les autres .elle ecrit pour nous toutes sur ce blog .a nous d en retenir une leçon et de nous remettre en question , en y reflechissant c est a notre portee .

  9. Christelle77 says:

    Mais ne serait-ce pas le portrait de Nurse 24 ?!! … Bon, j’espère que je ne commets pas de bévue concernant la conduite en voiture et la cuisine (elle est excellente cette phrase d’ailleurs Sabine !). 😂
    Ce portrait aurait aussi pu être le vôtre Sabine d’ailleurs… mais pour la cuisine, vous êtes une chef (quant à la voiture, je crois me souvenir que c’est un lointain souvenir !).
    En tout cas, qui que ce soit, heureusement qu’il y a des gens comme ça… ça permet d’équilibrer avec les stressés de la vie comme moi ! 😂

    1. Nurse 24 says:

      Un portrait de moi????🤣🤣🤣 j’en sais rien, mais c’est vrai que ce que Sabine évoque me parle beaucoup. Alors concernant ma conduite, tantôt cool tantôt sportive, si je pars en intervention, ça déménage 🤣
      Pour la cuisine, je ne suis pas un fin cordon bleu mais je me dépatouille, et puis il m’arrive d’ouvrir un livre de cuisine quand il le faut, j’aime apprendre de tout !
      Sabine a sûrement abusé du guronsan pour cette chronique ! 😂
      Christelle, comme dit la pub, pas de stress y’a point S (Sabine!) 💪

  10. christelle77 says:

    Lili a raison !! Ce que vous écrivez est beau, profond, fort, utile et poétique tout le temps ! C’est incroyable une telle régularité ! … Du coup l’autre jour avec Lili, alors qu’on se parlait de nos vies un peu pourries actuellement mais qui seront chouette un de ces jours, on s’est demandé comment c’était possible d’être tout le temps doué à ce point ! Alors on s’est dit que si ça se trouvait, vous vous tapiez régulièrement la discute avec Hugo, Verlaine, Sand, Balzac, Zola, Shakespeare, j’en passe et des meilleurs. En somme, on s’imaginait que tous ces grands écrivains étaient en quelque sorte vos « nègres » de l’au-delà ! Cool non ? … Bon, on a trouvé l’idée excellente sur le moment… Mais le problème, c’est que ce que vous écrivez ne ressemble en rien à ce qu’ils faisaient ! Il faut bien se l’avouer, personne n’écrit comme vous, personne n’utilise la métaphore poétique comme vous…
    Du coup, on a remballé nos idées à la noix en se disant : Non mais il n’y a pas à tortiller… Sabine, elle est trop balaise !!! 😂

      1. Christelle77 says:

        J’ai mis la grande George Sand dans ma liste ! Impossible de l’oublier ! J’ai failli mettre aussi la poétesse Marceline Desbordes-Valmore… mais elle est a moitié inconnue au bataillon ! lol !
        En tout cas, si un jour George Sand veut venir discuter avec Sabine alors que je suis présente dans la pièce, il n’y a pas de soucis ! Elle pourra même inviter Chopin (j’espère qu’ils ne sont plus en froid !) pour venir faire un brin de piano. Bon, par contre, il faudra qu’ils trouvent une solution pour que j’entende tout (conversation et musique)… parce que moi, je n’entends que les choses terrestres, pauvre être humain banal que je suis ! 😉

  11. Nam says:

    La photo de voiture, Ohh! Fun.
    « sentiments inutiles »?
    Merci Sabine du partage et des jolis récits ;-).
    Et dès la 1ère phrase : « Elle conduit aussi bien qu’elle cuisine », c’est marrant car je me doutais que cela signifiait le contraire.

  12. sylvie méditerranée says:

    Une Héroïne……Dynamique……….
    Qui respire la vie avec une belle énergie………….. sans chichis ………….égale à elle même……….
    Rien ne l’arrête fidèle à ses objectifs………..et surtout elle ne s’encombre pas des sentiments inutiles et de ses lourdeurs……………. Une personne tout à fait réaliste……………
    Elle prend la vie à pleine dent………….Avec cette joie qui la transcende ,ainsi que sa bienveillance et son empathie pour les fracassés…..de la vie………..
    J’aime ce personnage……………… Super sympa la nouvelle version … de Choupette la coccinelle……
    Merci Sabine pour ce jolie partage……………….

  13. Pascale says:

    Quel peps c’est génial, c’est super d’être comme la femme que vous décrivez … on dirait bien que c’est vous en tout cas vous avez tous les atouts … Merci de partager ces lignes c’est du bonheur à la bonne heure !
    Je ne vais pas pouvoir suivre le blog quelques temps mais reviendrai dès que possible avec grand plaisir. Bien à vous.

  14. marie-helene40 says:

    j aime cette femme qui aime la vie..comme tout le monde, elle doit avoir sa part de problèmes, mais je pense qu’elle doit en retenir que le positif et avancer avec le sourire..
    Comme toujours , les mots me transportent et sont percutants…
    Tous les soirs, chaque histoire m’amène à la reflexion et vos remarques et commentaires de vous tous ouvrent mon esprit……Merci et bon week end à tous….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *