Les Chroniques de Sabine…no 22.

Une pièce nue, vidée de ses meubles et de ses ornements,

elle fût un lieu d’échanges et de fêtes aux bouquets capiteux,

elle avait une sacrée allure et un irrésistible pouvoir de séduction,

une impression d’interdit et de mystère pesait sur la maison,

un refuge au calme,

et un jardin luxuriant avec pour toile de fond une côte atlantique sauvage et mystérieuse balayée par les vents océaniques.

Elle évoque aujourd’hui, si vous y pénétrez,

une dame de la noblesse désargentée luttant contre les apparences malgré les bas troués et son cardigan mangé par les mîtes.

On y respire l’appréhension d’une silhouette qui prend forme,

la fatigue dont elle sort lui a donné envie de revenir à elle même,

aujourd’hui elle s’apprête à accoucher d’une renaissance.

La bulle est légère, le rosé perlé,

le vin délectable, la musique entre en résonance,

il y a de la magie dans l’air.

Un ballet d’âmes cherchent à sortir de l’ornière et de l’engrenage,

ils traînent leurs habits en loque, leur désespoir et leur puanteur.

L’avenir semble aussi radieux que ses espoirs…

il vous suffit d’ouvrir les yeux pour voir ce lieux sous un autre jour.

Bienvenue au pays derrière les larmes.

Ce texte vous évoque quoi?

J’ai hâte de vous lire,

n’oubliez pas qui dit chronique dit réalité et non fiction!

 

46 Commentaires
Partager:

46 Commentaires

  1. marie-helene40 says:

    lors de notre rencontre il y a peu de temps, vous m’ avez parlé de votre éventuel futur projet …
    entre les » âmes « et les » larmes »,j’imagine que ce projet prend forme….
    j’en serait ravie car , pour moi, ce projet avait un sens en ces lieux…
    l’atmosphère y est, le respect aussi…
    Mais je me trompe peut-être….le texte me fait bien penser à ça ….
    ….et la dame blanche de la photo vous va bien….

          1. Josiane says:

            Desolee,J’ai répondu suite à la réponse de Marie Hélène comme elle parle d’un projet …une maison ou viennent les âmes sans peur,comme vs dites plus loin,….alors c’est chez vous

      1. marie-helene40 says:

        et le fait de savoir, m’a permis de mieux comprendre le texte.
        chaque mot donne un sens à chaque phrase et je suis contente de les avoir bien interprété..

  2. Laurence says:

    Après la pluie le beau temps, renaître après une période de souffrance, la vie est belle si on prend la peine de regarder autour de soi et les lieux ont une mémoire…superbe Sabine!

  3. Sabrina PO says:

    Une splendide demeure vidée de ses ornements mais pas de ses âmes..
    Ceux là reviennent ou essaient d ‘y rester pour combler de leur présence leur maison où tant de souvenirs y ont été déposés.
     » ils traînent leurs habits en loque, leur désespoir et leur puanteur..  » comme des zombies … car j’étais loin de me faire cette image des âmes que je voyais plutôt comme une énergie… je me trompe sûrement..!?
    Les âmes qui ne partent pas .. ne sont pas en paix..? autant de questions que je me pose Sabine..
    Merci pour cette chronique… comme je les aime !!

  4. Lili says:

    Après la pluie, le soleil dit-on ?! Donc, derrière les larmes, le sourire et le rire, la vie.
    Pour moi, c’est faire table rase du passé, aller chercher dans son SOI et continuer le travail de l’âme, la faire évoluer, positivement.
    C’est entrer véritablement en action, croire un soi et en un possible meilleur…c’est un retour à la vie après une longue période d’inaction voire de soumission à une vie qui n’était pas la nôtre…

  5. Rabia says:

    Ce texte évoque une demeure restée longtemps inhabitée.
    Elle est peut être squattée.
    Ces squatteurs vont lui redonner vie et en même temps eux aussi vont renaître.
    Très bien écrit encore une fois !

  6. Christelle77 says:

    Quelle magnifique personnification ! Ce serait un texte formidable à faire étudier à des lycéens pour leur montrer cette figure de style et comment la vie d’une maison, qui semble être un objet figé, presque « mort », s’apparente totalement à la vie d’un être humain, fait de chair, de sang et d’émotions !
    En tout cas, j’imagine que vous nous parlez d’une vieille maison qui vient d’être rénovée. Serait-elle devenue un restaurant ou un lieu de spectacles (la musique, le vin…) ?
    Mais 2 choses me troublent : « Un ballet d’âmes cherchent à sortir de l’ornière et de l’engrenage, ils traînent leurs habits en loque, leur désespoir et leur puanteur ». Qui sont ces âmes ? Et puis le « pays derrière les larmes », est-ce une référence à ce poème de Jean-Pierre Lemaire ? Mystère…

    1. Sabine Thierry says:

      D’abord, je ne m’inspire de personne.
      Ensuite un grand merci pour vos lignes…puis bientôt je vous en dirai plus mais là Christelle elle est ou fatiguée ou…a trop chaud!
      Une maison oui…des âmes toujours et ça ne vous dit rien????

      1. Christelle77 says:

        lol ! Alors vous avez raison : je suis fatiguée (fin de stage oblige + déménagement + pas accès à mon transat sur la terrasse de mes parents avant vendredi après-midi ! C’est long !). Et puis c’est vrai aussi qu’il fait chaud !! Du coup, je reconnais, mes neurones sont ramollos ! Je suis larguée total !! … Et puis ce que dit Marie-Hélène est encore plus troublant : un projet avec du sens pour ce lieu, où il y a le respect nécessaire… En quoi donc allez-vous transformer votre maison?!!… Re mystère !
        Bon, j’arrête de réfléchir pour aujourd’hui. Je m’en vais faire du ménage et j’attendrais sagement le dénouement demain !

  7. Nurse 24 says:

    Je suis dans un pré, au milieu des vignes de Monbazillac, dans une fête de village organisée par un viticulteur. L’ambiance est douce et animée dans ce « lieu d’échanges et de fêtes aux bouquets capiteux ». Le soleil est de la partie, la chaleur aussi. Assise sur un ballot de paille, je respire l’air de la campagne et me ressource entourée d’amis. L’espièglerie bat son plein comme nos rires! Je déguste du bon vin, je m’apprête à manger un met délicieux. Puis, l’envie soudaine de jeter un coup d’œil à votre chronique…. Et à sa lecture, je vous dis spontanément….
    Ce texte m’évoque l’envie de faire revivre un lieu, donner une deuxième vie, sans doute la meilleure! L’âme d’une maison comme d’une personne a besoin d’être réparée, ravivée de ses plus belles couleurs, bichonnée et réclamée!
    J’ai deux hypothèses.
    Soit comme Rabia, elle est squattée par une jeunesse, souvent perdue qui cherche « un refuge au calme » afin de vivre en communauté, leur donnant l’impression d’être quelqu’un.
    Ou alors, je me dis que vous avez été attirée par cette maison. Une future acquisition ? Une agence vous a t elle proposé celle ci par rapport à un projet ?
    Le hasard n’existe pas. Ne pas rejeter une main tendue et guidée ou l’évidence de la rencontre entre vous et cette âme. Ne pas nier la magie quand on la ressent. Votre intuition a également pris la force de cette rencontre qui vous tend les bras. Vous avez déjà une maison dans laquelle vous êtes bien mais la vie n’est elle pas surprenante et espiègle ? Une rencontre peut tout basculer. À soi même d’être clairevoyant!
    En tout cas, ce texte dégage l’intelligence et la bienveillance de son auteure, car elle a compris d’ouvrir grand les yeux assure « un avenir aussi radieux que ses espoirs ».
    Que la vie est belle, du bonheur car vous méritez ce que vous semez. Que la force soit avec vous!
    Une Nurse qui prend soin d’elle ☺️, et oui, 5 fruits et légumes par jour, le raisin en fait parti!
    Bonne soirée, je vous embrasse ma chère Sabine.

      1. Sabrina PO says:

        Alors peut-être… j’ose…. serait ce votre maison , Sabine ..!? Où ces âmes viennent sans peur … car vous êtes celle qui sait les écouter et les comprendre..
        Je suis peut-être à côté et ce serait toujours pas ça !

      2. Nurse 24 says:

        Oui j’ai séché j’ai été déconcentrée !!! 😂😂😂
        Pour finir la soirée, allongée sur le pré et la tête dans les étoiles, profondément pensive….
        votre description relate-t-elle alors votre rencontre avec votre maison actuelle et l’activité que vous y faites avec les visites des uns et des autres, cherchant du réconfort, une solution à un problème, un conseil sur quelle voie prendre…..???? auriez vous l’idée d’organiser d’autres week-ends entre les amis du blog pour nous rencontrer, nous narrer l’histoire de votre maison et de ses âmes qui y errent encore???? Et aussi, afin de fêter la publication de votre livre? Comme dit Sabrina PO, votre récit serait une belle entrée en matière !
        Si ce n’est pas ça, je donne ma langue au chat!

  8. kittie says:

    C EST UNE VIEILLE MAISON UNE VIEILLE BATISSE MEME , OU UN PETIT CHATEAU QUE VOUS AVEZ ACHETE ET QUE VOUS RENOVEZ . VOUS ENVISAGEZ D Y RECEVOR DES GENS ; PE ETRE ORGANISER DES SPECTACLES AVEC DES PERSONNES EN DIFFICULTE OU DES PERSONNES MALADES ??? LA DAME BLANCHE C EST VOUS

  9. Sonia M says:

    Votre émission de Radio chez vous !
    Tout y est : échanges, fêtes ,irrésistible, séduction, interdit ,mystère ,un refuge au calme. …..
    Et vous sur la photo !

  10. Sabrina PO says:

    Ce pays derrière les larmes….serait-ce cet au delà , ce lieu de l’invisible ?
    Cette histoire m’évoque également une belle entrée en matière pour …un livre… .

  11. Nam says:

    Je laisse réfléchir les autres et vais attendre sagement la suite.
    Ce qu’il m’évoque le texte n’est pas la réponse mais des questionnements sur le devenir des âmes.

  12. GUYBKK says:

    Cela me fait penser à une vieille grande demeure qui retrouverait vie après que les anciens propriétaires aient quitté les lieux depuis longtemps . Lors de mes consultations à votre demeure , vous me dite parfois qu’une vieille âme de ma famille est là et qu’elle vous donne un message . On imagine un fantôme qui renait pour adresser un message au vivants . Cet endroit pourrait être un lieu de rencontre entre les âmes et les vivants par votre entremise peut être ?

        1. Josiane says:

          On n’osera plus y aller….😊😊 peut etre ns faire communiquer a ns auusi avec eux q’uon puisse sentir leur presence ….il me tarde que sabine ns en dise un peu plus….

  13. Goldy says:

    Magnifique photo et cette silhouette…
    J’adore cette atmosphère à la fois mystérieuse, où la peur prend possession de nos entrailles, et excitante, quels secrets va bien vouloir nous délivrer cette majestueuse maison… mais aussi cette ou ces âmes bienveillantes… ou pas…
    A pas de loup, je pousse la porte qui grince : suis-je la bienvenue?! Je sens battre mon coeur dans mes tripes, mes tempes, le sang afflue… je continue. Et comme un hibou, je tourne la tête, les yeux à 360°, je ne veux rien manquer… les oreilles à l’affût du moindre bruit… le silence règne… et pourtant je ne suis pas seule, je le sais, je le sens…

  14. Tatiemomo says:

    Me vient le mot « refuge », pour les âmes en peine , une maison pour créer du lien entre les êtres, ceux
    d ‘aujourd hui et d hier.
    Un peu vague alors j attends votre réponse .

  15. Christelle77 says:

    Oh le suspens de folie !!! Je prend la route vers 13h direction le Sud !! J’espère que j’aurai le récit cet après-midi, ça me fera une pause !!!

  16. sylvie méditerranée says:

    Dans cette belle demeure la Dame blanche va- telle convier les défunts à rentrés en contact avec le monde des vivants , je me trompe peu être : puisque elle s’apprête à accoucher d’une renaissance………
    En faire un lieu magique………

  17. Anne64 says:

    Je viens de lire tous les commentaires après l’article. Il ne m’a tarde qu’une seule chose : la révélation de Sabine ! Vite, vite, vite….

  18. christelle77 says:

    Alors Sabine ? J’en suis au moins à ma 4eme pause sur la route du Sud… Et rien à l’horizon ! Pour paraphraser Laurence et Anne : Vite vite des détails des détails !!!! 😂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *