Les Chroniques de Sabine…no 24.

Je vous dis sans cesse qu’il n’y a pas de hasard…qu’il n’y a que des rencontres.

Un matin, au réveil, une pulsion,

je passe une annonce sur le bon coin.

Je vous raconte la suite…

la première fois que j’ai visité ma maison, j’ai su que la pièce la plus jolie était prédestinée à devenir un commerce.

Comment faire quand on n’est pas commerçant?

On s’essaye…

de libraire, j’ai basculé sur un salon de thé pour finir par réaliser que j’avais trop soif de liberté pour tenir un commerce et m’y enfermer!

J’ai par conséquent tenté d’y aménager un petit salon pour les longues soirées d’hiver en famille,

feu de cheminée, canapé et fauteuils confortables ont trouvé leur place…pas moi!

Les autres non plus d’ailleurs!

Donc ce fameux matin, je passe une annonce pour louer cette pièce et là,

un monsieur me répond être intéressé.

Rdv pris, le voilà qui se présente…

à deux!

Il est en résonance avec le sombre,

alors qu’elle l’est avec la lumière.

Il laissait dans son sillage des relents de sueur rance…oups je me trompe d’article, je reprends.

Lui,

une silhouette altière et droite aux mains fines et élégantes,

vêtu d’un costume gris parfaitement ajusté,

ses lunettes de soleil glissent le long de son nez.

Un homme qui a soif de lumière,

pour son travail,

devient une ombre.

Son activité, c’est une passion vissée à l’âme, il mène sa profession tambour battant.

Tous les jours, il se penche sur les corps avec raison et patience,

il communique alors avec les sens et les émotions.

Il est le portrait d’un talent et d’une vraie inquiétude,

et encourage à refuser ce qui n’est pas acceptable.

Quand il entre en scène,

son client en a peut-être fini avec le passé,

alors que notre monsieur lui,

n’en a pas fini avec ce dernier.

Elle,

elle a les traits diaphanes,

elle rayonne comme un soleil,

son large sourire s’étire et dévoile une impeccable dentition.

Un curieux jeu de hasard et de coïncidences…ou pas.

Il n’empêche que ma maison n’attendait qu’eux.

Dans cette maison,

vous le savez bien…

des voix s’élèvent et se croisent,

les personnes qui s’y trouvent sont pétries de l’argile premier de l’amour.

Bravo à Domino qui a trouvé tout de suite de qui il s’agissait,

et une mention particulière à Nurse puisqu’elle,

a mis le doigt sur le terme exact.

Bienvenue à Michaël et Adeline à la villa thé au salon.

44 Commentaires
Partager:

44 Commentaires

  1. Christelle77 says:

    Incroyable !! Votre maison va faire entendre encore plus de voix défuntes vous raconter leur vie du coup !
    J’imagine que les conversations seront aussi très particulières avec votre locataire croque-mort, si tant est qu’il soit au courant de votre propre activité. En tout cas, c’est une belle rencontre ! Vous comme lui êtes tournés vers la vie ou vers la lumière comme vous dites, même si vous côtoyez chaque jour la mort. Très beau !!!!
    Bon par contre, il ne faudra pas se planter de porte la prochaine fois qu’on viendra chez vous ! Parce que bon, pour ma part, moins je vois de mort, mieux je me porte ! lol

    1. Anne64 says:

      Vous ne croyez pas si bien dire Christelle, j’y vais bientôt, je vais faire attention 😉
      Heureux hasard que cette rencontre. D’un duo, il va sûrement naître un trio avec vous Sabine pour accompagner au mieux les âmes qui s’envolent vers la lumière…

  2. marie-helene40 says:

    c’est sûr que cette jolie pièce va changer d’ambiance…
    mais , en réfléchissant, elle se remplira encore d’ accueils chaleureux, d’histoires de vies, d’écrits, et d’âmes en balades…
    Je pense que les nouveaux venu en ont bien ressenti l’atmosphère…
    Encore un métier pas des plus faciles.
    Un de mes amis a travaillé aux Pompes Funébres de son père depuis tout jeune. Quand on sortait dans les soirées du village, il gardait toujours un attitude droite et sérieuse car, soit il avait croisé des personnes à des obsèques, soit il savait qu’il allait en retrouver très vite pour du deuil..Lui, pince-sans-rire, s’est interdit de faire la fête en public pendant des années..

  3. chantal11 says:

    Et vous savez quoi? J’ai fais la connaissance il y a deux mois d’un couple qui avait une entreprise de
    pompes funèbres, ils m’ont raconte des anecdotes incroyables
    Deux personnes passionnés par leur métier
    Une belle rencontre

  4. Sabrina 40 says:

    C’est vrai que ça prouve qu’il n’y a pas de hasard dans la vie… En même temps vos 2 activités peuvent être complémentaires pour la personne décédée. Elle sera mise en valeur pour son dernier voyage par Mickaël et Adeline et aidée mentalement par vous Sabine si elle a du mal à franchir la barrière de l’invisible… En tout cas, je vous tire mon chapeau à vous 3 car cela ne doit pas être évident de supporter et de pouvoir évacuer la tristesse et le désarroi des gens.

  5. Sylvie says:

    Bien vu pour ce couple l’église se situe juste en face de la maison

    Un métier pas facile .
    J’ai un grand respect pour ces personnes qui font se métier ..

  6. Tatie momo says:

    J ai pensé au thanatopracteur mais cela me semblait tellement surprenant! Je ne voyais pas le lien avec votre maison! Tout est clair maintenant!
    Mais avec vous Sabine il ne faut s’étonner de rien et tout à un sens …
    Comme dit Christelle avec son humour habituel quand on viendra vous voir nous devons entrer par la bonne porte!!!
    Bon week end.

  7. Domino says:

    Je trouve leur métier admirable. Perso, je ne pourrais pas, mais heureusement qu’ils existent ! Après tout, la mort fait partie de la vie…et les thanatopracteurs permettent aux gens endeuillés de garder en mémoire une « jolie » dernière image de leur défunt.
    Je ne voulais pas aller voir ma grand mère au funérarium. Je n’avais jamais voulu voir mes grands pères ni mon arrière grand père sur leur lit de mort… Mon cousin non plus, puis on s’est pris par la main et on y est allés en se serrant fort et tous tremblants. Je ne regrette pas ! Elle était toute jolie et on la retrouvait bien, elle qui a la fin de sa vie n’était plus que l’ombre d’elle même, pauvre petite chose perdue dans les méandres de la maladie d’Alzheimer…
    Dieu sait que c’était important pour elle, toujours tirée à 4 épingles, qui même dans les moments difficiles, immigrée espagnole veuve à 34 ans avec 3 enfants dont un bébé d’1 mois, mettait un point d’honneur à être bien coiffée, chaussures cirées (très important les chaussures « ça ne sert à rien d’être bien habillée si on a des chaussures sales ! » disait elle à l’ado aux baskets blanc sale que j’étais ! 😉 ) Et ses sacs à main et ses gants en cuir …. !!!
    Elle avait retrouvé sa dignité.
    Merci Sabine pour cette chronique qui m’a fait penser avec tendresse à ma mamie Jesusa, que j’aimais tant, et qui me le rendait bien (j’étais la 1ère de ses petits enfants, elle avait un petit « faible » pour moi)

    1. Sabine Thierry says:

      Encore une fois, je mets le doigt et j’appuie fort…sur une évidence.
      Nous ne sommes pas tous faits du même moule!
      Merci pour vos commentaires nombreux et bienveillants.
      Vous avez bien votre place tous autant les uns que les autres ici dans ce blog.

  8. Nurse 24 says:

    Une rencontre improbable. Il y’a des êtres dont le destin est de se rencontrer, où qu’ils aillent, où qu’ils soient, qu’importe la manière.
    Peu importe comme elle se fait, tant que la rencontre tient ses promesses, qu’elle est drôle, fascinante, risquée…elle est là et doit être prise à bras le corps. On ne sait pas toujours pourquoi, le temps le dira. Et faut essayer pour savoir! Vous avez bien fait d’y consacrer votre décision de les prendre. Palpitante histoire, affaire à suivre !
    Tout est lié, tout à un sens ma chère Sabine, n’est-ce pas ?!
    Ahhh le destin…quel drôlerie !
    Un homme tapis dans l’ombre avec pour compagne une femme lumineuse, gaie, vivante et vivifiante ! Même s’il cherche la lumière, voici un homme qui travaille dans la noirceur, un sérieux inébranlable, une responsabilité lourde à gérer et à porter…je me dis quel beau couple! Heureusement qu’il a une femme pareille pour pouvoir aussi se reposer, se faire bichonner et être écouté et elle, être là tout simplement, apprécier un bonheur savoureux. De toutes les manières, je crois que dans des métiers à lourde responsabilité, ou où on côtoie la mort, il est important d’être bien entouré. Une complicité telle, est unique et à prendre avec grand soin!
    Alors en plus, dans votre maison…ils ont de quoi se réjouir! Surtout si vous leur apportez de temps en temps vos succulents gâteaux que moi même attends aussi d’y goûter!
    Lui, une description si belle que vous lui faites est admirable autant que son métier. Quel dur labeur doit il avoir. J’ai touché des morts, porté, nettoyé quand il le fallait (je vous passe les détails…), défendu leurs vies, accompagné ainsi que leurs familles dans des moments bizarrement simples car la réalité n’est pas encore là, où à des moments où on a envie de fuir mais on ne peut pas…des parents dont le jeune voire le bébé ne demandaient qu’à vivre…je reste infirmière par choix gérant l’urgence, c’est rapide, tout en sachant que d’autres feront un relais plus long par la suite…parce que je ne peux faire autrement. En libéral, tout pareil. J’accepte la mort mais j’aime encore plus la vie.
    Par contre, quand il s’agit d’un proche, il m’est inconcevable de toucher un corps froid, même si mon amour, énorme soit il, perdure. Un corps encore chaud oui mais froid non….c’est au dessus de mes forces. Je ne manque pourtant pas de courage, j’en ai à la pelle, mais ça, je fuis tellement ma douleur est immense…alors le métier qu’il fait, le faire tous les jours avec autant de professionnalisme et de respect, y faire apparaître la paix ou surtout cacher la douleur,la colère, la déformation d’un corps…c’est juste admirable. J’ai vu des morts dont je savais que la paix était là et d’autres non, moi je le vois. On aura beau faire pour cacher, je le vois. Mais comme on dit, chacun son métier, une autre destinée également.
    Ravie pour vous et votre rencontre. Intelligente et clairevoyante que vous êtes, il ne pouvait se faire autrement. Vous avancez et respectez vos profonds besoins.
    Ne changez pas, restez comme vous êtes…

    1. Sylvie says:

      Un mot seul mot grandiose .Nurse respect vous êtes très belle personne.
      Dans mon ressenti un professionnalisme totale , derrière cette belle carapace .

      1. Nurse 24 says:

        Merci Sylvie, vos mots sont waouhhhh…
        Comme Sabine, je me lève en me disant que la vie est belle et que j’ai de la chance d’avoir ce que j’ai et d’être ce que je suis devenue. Vous m’avez bien cernée, une carapace … il en faut une dans mon métier sinon on se détruit, pareil pour ma vie personnelle avec une petite fenêtre ouverte où je fais le guet 😂
        Vous faites partie des gens bienveillants dans tout ce blog, une singularité soulignée par Sabine. J’aime aussi la pluralité parce que chacun sa route et son courage pour telle ou telle chose, c’est comme ça que ce monde tourne, un peu de chacun pour aider et encourager.
        Moi aussi je souhaite la bienvenue à ses deux tourtereaux qui alimenteront ce blog autant que nous autres.

  9. Sonia M says:

    J’ai découvert réellement ce métier ou vocation il y a peu, lors du décès de mon papa.
    Nous avons rencontré une équipe formidable, à l écoute.
    D abord mon père s en est allé avec ce sourire discret qu on lui connaissait , il était très beau.
    Nous avons fait des quantités de demandes aussi bien pour sa préparation physique que pour l accompagnement dans sa nouvelle vie.
    On nous a écouté,
    Jeremy (des pompes funebres) est très jeune, c’est une véritable passion pour lui, il est curieux de toutes les cultures afin de pouvoir faire le maximum pour chaque personne qui entre chez lui vivant ou mort.
    Je ne le remercierai jamais assez d avoir offert à mon père un si joli départ.
    Alors oui bienvenue à Michael et Adeline ! 😊
    Je suis contente pour vous Sabine ,vous avez l air ravi ! 😊

  10. Rabia says:

    Il n’y a pas d’hazard, les racontres se font quand elles doivent être faites.
    Bienvenue à Michael et Adeline à la villa thé au salon.

    1. Josiane says:

      Je pense que si vs avez accepté,c’est que ceux sont de bonnes personnes,très sérieuses….bienvenue a eux à la villa the au salon mais sincèrement je ne m’y attendais pas du tout,vs ns surprendre tjs……

      1. Sabine Thierry says:

        Il est temps de grandir les amis et de mettre un gros mouchoir sur les aprioris.
        J’aime la singularité,
        j’aime ceux qui ont le courage de faire ce que les autres craignent.
        N’ayez pas peur de ce dont vous aurez besoin un jour ou l’autre, non préparez vous bien au contraire pour faciliter les choses quand le jour viendra à ceux qui restent!
        Encore une fois une belle façon de montrer que vous n’êtes pas égoïstes!

  11. Laurence says:

    On est loin du salon de thé ou du studio radio là !
    Toujours là où on ne t ‘attend pas, bienvenue à ces personnes qui comme toi se soucient des autres.

  12. Michael, Adeline says:

    Bonjour !
    Non il n y pas de hasard des rencontres parfois merveilleuse comme sabine !
    Je réinvente et permet de dire au revoir à ceux qui sont passés de l autre côté ou qui sont sur le départ , mon Amour elle est la clé de voûte de l organisation de nos cérémonie, à deux nous sommes complémentaires et dans une rigueur presque militaire nous orchestrons tel un métronome pour accompagner nos familles sur ces chemins chaotiques . Accompagner ,personnaliser ,aimer afin que le panthéon de notre coeur ne se referme jamais.
    Merci sabine !
    Adeline et Michael

      1. Sonia M says:

        Et merci à vous Sabine, vous êtes formidable, votre sourire votre joie de vivre un vrai plaisir !
        Je vous souhaite une excellente journée ! 😊

    1. Josiane says:

      Mes deux fils travaillent ds une entreprise d’ambulances qui fait aussi pompes et funèbres,quand vs dites une rigueur presque militaire,c’est un peu ce que je ressens aussi chez eux,c’est très important pour aider ceux « qui restent » a traverser cette épreuve….je vs souhaite bonne route aux côtés de sabine

    2. Sonia M says:

      Juste envie de vous dire un grand Bonjour Adeline et Michael .
      Merci de faire que le panthéon de notre coeur ne se referme jamais. ….
      Bonne journée 😊

    3. christelle77 says:

      Formidable !! 2 nouveaux amis du blog de Sabine que nous gagnons par la même occasion ! Bienvenue à vous 2 chez Sabine… et sur le blog !!!

  13. Sylvie says:

    Sabine merci et bienvenue à Michaël et Adeline.
    Je pense à mon grand garçon qui travail dans le fossoyage avec professionnalisme…….
    Je réitère mes Mesdames , Messieurs,RESPECTS……….

    1. Josiane says:

      Mon mari aussi avait travaillé comme fossoyeur(Employé municipal),il cotoyait bp d’entreprises de pompes et funèbres,c’était important qu’ils aient de bons contacts pour que tout soit fait ds le plus grand respect

  14. kittie says:

    c est un metier qui merite le respect et heureusement qui sont la .et vous sabine vous pourrez certainement aider les proches dans la douleur en leur trasmettant un dernier message de ceux qui s envolent vers d autres horizons. en effet il n y a pas de hazard . bonne route a vous .

  15. Lili says:

    Je réitère ce que j’ai exprimé de vive voix : je trouve ça top, et heureusement que la société est faite de plein de personnes différentes pour exercer tous les métiers nécessaires au bon ordre…bravo à celles et ceux qui ne choisissent pas la facilité, à la portée du plus grand nombre.
    Welcome à Adeline & Michaël sur ce blog joliment et sagement orchestré !

  16. sandrine says:

    Je trouve qu’elles ont un sacré courage ces personnes qui travaillent aux pompes funèbres. Ils font un travail formidable, j’ai pu le remarquer lors du décès de mon père, ils nous accompagnent jusqu’au bout , ils s’occupent de tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *