Les Chroniques de Sabine…no 31.

Ce matin, après une promenade au milieu de nulle part,

au milieu des pins et au bord du lac,

en buvant un thé  sur ma terrasse ensoleillée j’ai repensé par contraste à mon état de confort vestimentaire, à mon excitation d’enfant lorsqu’il fallait bien s’habiller.

A l’époque il y avait la tenue du dimanche qui le temps d’une journée nous mannequinait.

Pour les petites filles, on ne dérogeait pas à la mode de la robe, cette idée fait ressurgir en moi telle une madeleine de Proust,

le souvenirs intime de vêtements bien aimés.

Des habits d’enfance liés à un sentiment de fierté:

pour commencer une robe blanche en plumetis assortie à des petits souliers vernis noirs, qui représentait pour moi l’esprit des beaux jours endimanchés, quand on ne s’habille pas pour se protéger du dehors ou pour le côté pratique, mais en accord avec la lumière du soleil et le bleu du ciel,

ça sent bon l’été et le 14 Juillet, l’accordéon et ses bals de village.

Je me souviens d’une salopette dont même aujourd’hui je ne me suis pas lassée,

vêtement complice qui dit une vérité de celle que je suis,

qui préfère encore aujourd’hui le confort, à la mode imposée à l’extérieur, qui m’enfermerait dans une image fausse tout en m’empêchant de vibrer avec l’air et dans mes mouvements.

Mais dites moi, si vous preniez le temps là ,maintenant de vous poser.

Prenez comme moi une petite tasse de thé, fermez les yeux et laissez courir sous vos paupières émerveillées des images de vous.

C’était il y a longtemps, c’était un bel été…décrivez vous.

Quel était à l’époque votre vêtement préféré?

 

44 Commentaires
Partager:

44 Commentaires

  1. Anne64 says:

    Et bien moi, petite j’ adorais une petite robe jacadi, à smocks, elle était gris perle avec un petit col claudine blanc et des broderies roses. J’ai aussi le souvenir des repas de famille à la Toussaint, où j’ adorais sortir le petit manteau en laine qui me faisait me sentir toute chic. Mes chaussures préférées, les kickers ajourées avec comme une fleur devant. Elles existaient dans plein de couleurs. Impossible de me rappeler de leur nom…

  2. Carole says:

    Cela tombe bien, je suis posée dans mon hamac que j’aime tant! Je ferme les yeux. 7 ans, peut être, sur une pirogue Ile Maurice, les cheveux au vent, une jolie chemise d’un tissu très léger, très agréable, d’une douceur infinie, au fond bleu mer avec des impressions peu communes, comme un batik. Et le sentiment de bonheur.

  3. Christelle77 says:

    D’aussi loin que je me souvienne, ça m’a toujours gonflé de devoir bien m’habiller et de courir les boutiques (notamment pour les mariages, baptêmes et communions) ! Je n’étais vraiment à l’aise que dans un jogging, un jean avec des t-shirts simples, des pulls (oui, même en plein été, je mets des pulls parce que je suis frileuse !!) et une paire de baskets ou des chaussures de villes plus proches des godillots que des souliers vernis ! Et comme je suis conservatrice, j’ai très longtemps gardé mes affaires de mes années collège et lycée… jusqu’à ce que l’âge me fasse prendre quelques kilos supplémentaires et m’oblige à renouveler ma garde-pantalon (oui, car la dernière fois que j’ai mis une robe, ce devait être en CE2 !). lol

  4. marie-helene40 says:

    je ne me souviens pas vraiment de mes tenues d’enfance. Ma sœur et moi étions toujours habillées pareil. et on avait, aussi, les tenues du dimanche, ( avec les souliers..).Ayant peu de moyens financiers, maman achetait des tenues neuves pour pâques( version été ) et pour Toussaint ( version hiver ). et celles de l’an passé, devenaient les tenues de tous les jours. C’etait toujours des tenues de qualité qui devaient durer au moins 2 ans. on démarrait large et long pour finir court et étroit…Elle nous tricotait tous les pulls et gilets. Autant dire qu’on était pas au sommet de la mode . j’ai commencé à acheter mes vêtements à ma rentrée en Seconde , car j’avait travaillé tout l’été. Je me souvient d’un jean brut et d’une chemise à carreau (style cow boy )☺☺.je me sentait très indépendante dans cette nouvelle tenue , car je l’avait choisie…
    Belle journée Sabine et bonne rentrée à tous ..

  5. Chantal says:

    Que c est vrai c est bon de penser à cela. A Pâques une tenue pour les dimanches et à la Toussaint une autre tenue pour les dimanches d hiver…je les aimais..la tenue que j ai préférée je devais avoir une dizaine d années c était une petite jupe vichy parme avec des smocks des hanches jusqu’à la taille. Un petit chemisier blanc en dentelle avec le panty assorti au chemisier…j avais le droit aux petites socquettes blanches bordées de dentelle et des vernis noirs…pour moi c était jour de fête pas d école nous allions à l école jusqu’au samedi 16h30; et nous allions rendre visite à ma petite mémé chérie qui nous préparait un merveilleux riz au lait ou des iles flottantes dont elle a gardé le secret elle m a pourtant donné la recette mais je ne suis pas aussi douée.
    Bonne rentrée

  6. Armelle says:

    J’adorais les robes longues. Et les chaussures à talons !! Je me souviens d’une belle robe longue. Bleue et jaune. Avec de la dentelle sur le haut. Et aussi d’une robe longue pour tous les jours. Avec du rouge. Ma maman a des photos qui me font rire car j’y suis très souriante mais il me manquait des dents, je devais avoir 8 ans.

  7. Sonia M says:

    Été 78 ou 79 peut être. ..
    Je me revois dans ma robe préférée imprimé fleuri sur fond blanc toute fluide. ..
    Qu est ce que j y étais bien .
    Moi qui aimais être à l aise dans mes vêtements pour courir ,faire du skate ,jouer à la liane dans les arbres , je portais plus des jeans, des shorts et des chaussures de sport.
    Mais il y avait aussi les tenues pour l école !
    Un maudit kilt que je detestais pardessus tout !
    Merci Sabine pour ce « petit  » retour en arrière,
    je viens de réaliser que je n avais pas beaucoup changé point de vue vestimentaire.

      1. Sabine Thierry says:

        et la robe chasuble en velours côtelé pour l’hiver.
        Ce que je détestais c’était de porter une cagoule, l’impression désagréable d’être à l’étroit déjà!

        1. Sonia M says:

          La mienne était marron et les bottes qui allaient avec de la même couleur !
          Oui, la fameuse cagoule qui en plus de serrer, gratter. …
          Je ris rien que d y repenser. 😂

    1. GUYBKK says:

      Tien un homme, c’est rare , parmi toutes ses coquettes demoiselles . Mais nous les hommes à l’époque ont était moins porté sur la mode qu’à présent . Moi je me souviens des clarks et des pantalons à pattes d’éléphant et comme veste des blousons cuirs ou des canadiennes pour le froid , après je ne me souviens de rien d’autre

  8. yefsah says:

    Si mes souvenirs sont bons ? la dernière fois que j’ai mis une robe c’était au Bled à un mariage je devais avoir 9 ans. Elle était jolie ma robe mais comme à l’époque je montais tous les jours à cheval donc le pantalon était plus pratique et cela m’arrangeait car je n’aimais pas les robes, fallait toujours bien se tenir alors que pour moi bien ce tenir ce n’est pas possible . Par contre j’ai toujours gardé mes jeans levis 501.

  9. Nurse 24 says:

    Coucou tout le monde!
    Il sait passé beaucoup de choses sur ce blog! Génial à lire!
    Pour ma part, petit fille je ne mettais pas de robe et je n’aimais pas ça. Je préférais mes jeans et mes baskets! Je grimpait trop aux arbres, toujours avec mon vélo ou à courir à droite et à gauche! Espièglerie et malice étaient incompatibles avec de jolies souliers ! Et quand bien même ma mère me mettait une robe, je rentrais avec les genoux esquintés! Elle a pas insisté ! Je porte mes souvenirs par des cicatrices !
    Première robe choisie par moi vers 17 ans ! Et les talons qui vont avec.
    Je me suis bien rattrapée ! Et comme vous dites, chacun son style vestimentaire complice, à l’image de soi. Selon moi, la mode est intemporelle et ne m’impose rien! Elle me propose et je choisis ce que je veux. Robe, dentelle, pantalons, talons plats ou hauts, les accessoires qui vont avec….je suis à l’aise dans ce que je porte, peu importe ma tenue, peu importe la saison, ma mode à moi c’est l’élégance. Non pas pour se faire remarquer mais pour égayer davantage mon épanouissement et ma joie de vivre. Ce n’est pas du luxe, ni du tape à l’œil. Elle s’adapte à mon travail, à mon tempérament, à la vie de tous les jours, à mes envies spontanées…ça n’appartient qu’à soi rien qu’à soi….et qu’exceptionnellement à quelqu’un de particulier pour faire plaisir 😜
    J’espère que vous avez passez un bon week-end autant que le mien!
    Je vous embrasse les blogueurs !

  10. sandrine says:

    J’aimais beaucoup mettre une robe en vichy carreau blanc et bleu d’ailleurs il y en a une que je mettais tout
    le temps je ne sais pas pourquoi mais je l’aimais beaucoup .Maintenant je ne met pas souvent de robe.

  11. Florence says:

    ah! les fameuses tenues du dimanche….on se sentait chiques!!!!
    envolé le tablier de l’école porté à la semaine….
    Mon Dieu, j’ai l’impression que l’on parle d’une époque très très lointaine…. Moi qui ai du mal avec le temps qui passe…
    Mon souvenir…7/8 ans je ne sais plus trop…trop fière d’aller chez la couturière avec maman pour qu elle nous fasse la meme robe rose… mais je ne me rappelle plus quand je l’ai porté….c’est vraiment ce moment particulier chez la couturière qui me revient en mémoire

  12. Clairettedeslandes says:

    Pour les occasions, ma mère cassait la tirelire et choisissait une robe à smocks chez Jacadi souvent gris ou bleu marine…. je lui ai souvent reproché de m habiller classique! Finalement le temps a passé, j ai eu une petite fille et pour les grandes occasions j aime bien aller lui trouver une tenue chez Jacadi!!! 😂😂

  13. Vincent says:

    Je ferme les yeux et une image me revient car juste après m’être habillé me voici immortalisé pour la photo de rentrée à donner pour le livret scolaire début 6e qui me suivra même jusqu’à la Terminale. Comme un parfum d’antan déjà je choisis de prendre une photo en noir et blanc. Les cheveux bien discipliné et un look déjà bien marqué, un petit jean, avec un polo blanc et un bomber’s facon aviateur que j’adorais. Des chaussures Sebago bien vernies ou plutôt des imitations. Déjà à l’époque on disait que je ne faisais pas mon âge et il est vrai que très longtemps je faisais petit garcon pour me transformer à l’âge de 14 ans 😉

  14. Josiane says:

    Je me souviens être habillée comme ma soeur,le même tablier pour partir à l’école,les mêmes robes,les mêmes chaussures pour aller à la messe,ça me fait sourire,……maintenant je ne me sens pas à l’aise en robe’je préfère le pantalon façon jean
    pour ,’été,je me sens bien en short a la maison ou en vacance

  15. Lili says:

    Aucun souvenir positif de mes tenues enfant. J’héritais de vêtements donnés et j’étais à la mode mais avec 3 ans de retard. Je me souviens par contre d’un sentiment de malaise dans mon corps et mes vêtements qui renvoyaient à ma condition sociale.
    Depuis, je me suis bien rattrapée : robes, talons aiguilles et pièces singulières ! J’adape à mes envies, mon environnement socioprofessionnel.

  16. Sabrina PO says:

    Petite je m’adaptais aux vêtements que je devais porter.. j’adorais monter sur ma bicyclette , faire de la gymnastique et la roue sur le sable à la plage, juste face à l’endroit où j’habitais donc je portais davantage des pantalons et des salopettes surtout une que j’affectionnais , elle était en velours côtelée marron et tellement confortable…et j’aime toujours le velours!
    porter de jolies robes comme les jupes me plaisais beaucoup aussi et hiver comme été avec collant ou sans et ballerines ou bottes.
    Je me souviens comme j’aimais m’amuser à virevolter avec ma jupe à volant blanche et jaune qui formaient comme des cerceaux autour de moi..
    Plusieurs années plus tard les robes et les jupes ont désertées ma penderie pour ne laisser la place qu’aux pantalons et ceux qui s’arrêtent à mi-mollet mais je suis fan de mes jean’s dans lesquels je me sens bien et libre de tous mes mouvements.

  17. Laurence says:

    Ma mère m’achetait des robes mais c’était elle qui les choisissait au final, pas toujours à mon goût!
    Je me souviens d’une robe blanche ornée de touches de rose pâle faite par une couturière à l’occasion d’un mariage qui me plaisait beaucoup et d’une robe bleu nuit avec de toutes petites fleurs multicolores que j’avais choisie avec ma grand-mère.

  18. Rabia says:

    Le vêtement qui m’a le plus marqué est une robe en jean avec un faux tablier à petites fleures rouges et ses manches volantées.
    Cette robe était ma tenue pour un mariage.
    Mes parents l’avait achetée sur la marché du vendredi matin.
    Nous étions au mois d’août, et à cette époque là j’étais suivie pour mon cancer.
    Malheureusement, une compilation m’a empêchée d’assister à ce mariage et donc je n’ai pu porter cette robe à cette occasion.

  19. Domino says:

    Si je pense aux étés de mon enfance, la tenue était … short et tee shirt ! En bon garçon manqué que j’étais (et oui, les prénoms mixtes … !), pour faire du vélo, de la pala, etc … c’était le plus pratique. J’aimais bien malgré tout m’habiller en « fille », mais pendant les vacances d’été, puisque c’est le sujet, je mettais rarement des robes… Du moins quand j’étais enfant.
    J’ai d’ailleurs gardé ce « paradoxe » : à la fois très féminine et coquette, et en même temps toujours garçon manqué par moments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *