Les chroniques de Sabine…elle, la suite.

Cela fait plus d’une minute déjà que la bouilloire siffle sur la gazinière. Installée dans le salon pour le thé, ses yeux sont fixes autant que son esprit est vide. Elle a rêvé de l’homme idéal, celui doté d’un mouchoir en cas d’urgence, et d’une conscience, elle a espéré une lampe entre les mains pour mieux inventer son chemin.  Ils font cercle autour d’elle…Ce sont les odeurs océanes suspendues dans l’air frais du matin, des odeurs maculées de couleurs. Il y a les bruits…

Ce contenu est réservé aux Membres uniquement.
Se connecter Devenir membre
Partager: