Un peu de douceur dans un monde de brut…

Le morceau sur lequel j’ai écrit l’article  12

Angela Gheorgiu    ebben ne andro lontana acte 2

essayez pour voir!

14 Commentaires
Partager:

14 Commentaires

  1. chantal11 says:

    Se laisser aller en ecoutant la musique peut faire naitre et venir des mots
    J’adapté mes diaporamas avec de la musique qui donne une émotion encore plus forte
    J’ai lu votre texte en musique qui lui donne une puissance extrême également en regardant la photo des enfants
    L’émotion que dégage la voix d’Angela est prenante

  2. Sonia M says:

    Je viens d écouter Angela Gheorghiu que je ne connaissais pas, installée dans mon jardin. Il fait nuit . De l autre côté de mon petit jardin il y a quelques chênes tous nus ,et la tête dans le brouillard.
    Le contraste a été violent pour moi entre mon décor et cette magnifique voix !
    Pleurer, hurler le désespoir et l urgence de ces vies malmenées !
    Ce morceau accompagné de vos protégés m a profondément bouleversé.

  3. Christelle77 says:

    Oh … « La wally » de Catalini !

    « Eh bien, je m’en irai loin,
    Aussi loin que l’écho de la pieuse cloche.
    Là, à travers la neige blanche !
    Là, à travers les nuages d’or ! … »

    Magnifique air !! Et grande voix que celle d’Angela Gheorghiu, j’aime beaucoup ! Une mélodie et un texte qui vont parfaitement avec vos 2 récits en effet : quitter son enfance, devenir adulte, même si cela nécessite quelques renoncement et la nécessité, parfois, de se retrouver seul avec soi-même ! … Sublime !

  4. GUYBKK says:

    Je découvre Angela Gheorgiu ebben ne andro lontana , ça me plait beaucoup . Bien que je connaisse et que j’aime l’opéra depuis très longtemps , je n’en écoute pas souvent . J’ai beaucoup voyagé et écouté des musiques de chaque pays et l’on a tellement de choix musical que souvent on oublie l’opéra .
    Bien sur le classique reste la valeur sure et chaque fois les voies des chanteurs d’opéra nous transporte dans un autre monde . Thanks and good trip

  5. Carole says:

    Je vais prendre le temps de l’écouter Angela Gheorgiu. Elle ressemble à une Diva.
    Si je ne me trompe pas, elle formait un beau couple avec Roberto Alagna.
    Je connais un peu plus Roberto Alagna, j’avais acheté un de ces CD que je faisais écouter à ma fille lorsqu’elle était petite.
    J’avais vu un reportage sur le coupe Gheorgiu/Alagna, un coupe hors du commun.

  6. Lili says:

    Un féru d’opéra et musique classique me faisait remarquer que ce style était accessible à tous : c’est exact et faux à la fois selon moi. Je crois qu’il faut vivre aussi l’émotion d’un opéra avec les bons chanteurs lyriques et dans la bonne salle/théatre……mon plus beau souvenir : La Bohème à la Fenice, il y avait une atmosphère unique…Je réécoute Che gelida manina
    Et puis Carmen à la Bastille et Alagna qui chante « Parle moi de ma mère »….un plaisir de tous les sens !
    Ah, ça fait du bien ! Merci !

    1. Christelle77 says:

      Tu as raison Lili (tu vois, ça n’arrive pas qu’à moi ! lol). Au 17ème siècle, l’opéra était bien évidemment prisée par la cours mais il était aussi chanté dans les rues par le peuple. Les gens du tiers-état reprenaient les airs les plus connus et ça avait un succès fou ! Et dans les salles d’opéra, le poulailler était fait pour eux … pas pour le roi ! C’est bien plus tard que le « petit peuple » s’est dit que ce n’était pas pour lui, alors que c’est faux !
      Et je suis aussi d’accord avec toi sur le fait que, la 1ère fois qu’on amène quelqu’un qui n’y connait rien voir un opéra, il faut bien le choisir. Aller voir « Wozzeck » de Berg ou « Peleas et Mélisande » de Debussy, c’est bon à vous dégouter de la musique à vie ! Par contre, un bon vieux « Carmen » de Bizet ou « Le barbier de Séville » de Rossini (mais pas avec une mise en scène à la con !), on ne peut pas ne pas aimer !
      Bref, ça fait du bien, tu as encore raison !!

        1. Lili says:

          Oui, moi ça me suffit, c’est à ma portée. Pour approfondir, je crois qu’il faut être passionné et s’y plonger ou/et être initié(e) par un expert …

          1. Christelle77 says:

            Puccini sait toucher les âmes humaines par ses histoires et ses mélodies, c’est pour cela que c’est à la portée de tout le monde, connaisseur ou non, et que ça touche tout le monde ! Et pourtant, ça musique n’en est pas moins complexe, d’une grande richesse et d’une grande qualité ! C’est la même chose pour Mozart. Ils n’ont jamais transigé avec la facilité … et pourtant c’est si limpide pour nous ! C’est ce que l’on appelle le génie !

          2. Christelle77 says:

            Ah, mais Bach, pour tous les musiciens du monde entier, est au sommet de la pyramide ! Chez Bach, il y avait tout !

Répondre à Lili Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *