ET VOUS…

Le politiquement correct est une défaite de la pensée…

Et si vous refusiez l’arrogance de ceux qui décident de tout,

de ceux qui décident pour vous.

Et si vous n’hésitiez pas à sortir du cadre,

à sortir de la réserve.

Et si vous laissiez votre côté bien élevé ou bon enfant,

dans un coin de votre vie.

Et si vous balayiez d’un geste toute idée de masse.

Et si vous cessiez d’être une âme en quête de sens dans une société qui n’en propose pas.

Vous feriez comme moi…

vous feriez que,

ce qui vous plait!

Alors justement…

si vous vous autorisiez quelques jours pour vous,

si vous cessiez de vous condamner à ce choix cornélien,

racontez moi ce que vous feriez de votre liberté!

J’ai hâte de vous lire et…de réagir.

 

 

 

96 Commentaires
Partager:

96 Commentaires

  1. valerie says:

    Bonjour cela me parle çà et pour cause.
    Les longues lignes droites des formatages trop peu pour moi j’y est laissée une partie de ma santé.
    Depuis que je fais ce pour quoi je devais faire cela va mieux parfaitement même, par contre sa a fait fuir tout un tas de monde de tous ces gens qui se disaient mes amis et une partie de famille aussi, qui ne se reconnais plus parce qu’il fallait aider gratuit, ou alors que ne m’acceptait pas comme j’étais depuis toujours mais que j’avais jamais rien dit, et quand j’ai dit badaboum je correspondais plus à leurs critères de sélections du coup il a fallut couper les liens ……..
    Depuis cela va mieux en phase reconstruction ………
    Je dit souvent on est peintre de nos vies, c’est pas aux autres de choisir pour nous…….
    C’est à nous de faire comme notre intuition le dit !

    La télé est du formatage de masse.

    Quand aux conseils des biens pensants une fois que tu coupes les liens c’étaient pas des conseils mais de la manipulation faut apprendre à voir les choses vigilance !

    Aujourd’hui je fais enfin ce que j’aurai du toujours faire……..

    Et cela c’est bien aussi

          1. valerie says:

            ah oui sabine une ile au milieu de nulle part ……….
            volontairement sans rien de connecter dans les alentours……

            Ou bien un endroit qui capte rien en téléphonie, internet et tout le tintouin de communication moderne??

            Enfin les pays du nord j’adoooooooooreeeeeeeee
            Parce que c’est encore NATURE et simple !

            voilà !

  2. Fabienne says:

    Bonjour Sabine,
    Magnifique photo de la colombe qui sort de sa cage.
    C’est mon souhait de pouvoir sortir de cette cage et je sais que l’on a le bonheur que l’on se donne mais voilà, pour moi, c’est très difficile.
    J’ai vraiment l’impression que ce texte est fait pour moi.
    Il représente ce que je ne suis pas capable de faire.
    Bien à vous
    Fabienne

          1. Fabienne says:

            Bonjour Sabine,
            Je sais, j’aimerai bien mais je suis déjà obligée de vous écrire sans qu’il le sache pour ne pas aggraver encore plus mon cas avec lui.
            Alors venir vous voir, comment pourrais-je faire…….

  3. Vincent says:

    Ma Liberté à moi ressemble un peu à la votre. J’ai decide de claquer la porte à la France il y a fort logremos car elle m’enfermer dans une vie que je n’avais pas choisi ou qui ne n’allait pas. Du coup j’ai voyagé sans me soucier du lendemain en prenant plaisir à retrouver les miens et mon pays. Ma liberté aujourd’hui sera de ne plus travailler pour personne et de créer mon projet quelque part entre le sud de l’Espagne ou les îles Canaries, être mon propre patron ayant pour seul engagement de réussir MON projet. Ma liberté sera alors de sauter le pas…je vous ai écoute chère Sabine et je crois que ce projet d’investissement dont vous me parliez c’est ça…faudra que je vous en parle cet été. En attendant je prépare mon retour ibérique, sereinement en Tunisie qui me permettra de mettre cet argent de côté. Voila ma liberté n’a qu’un prix celle de ma liberté. Merci pour cette agréable réflexion 😉

          1. Vincent says:

            C’est ce que j’aime le plus au monde…dans n’importe quel coin du monde…un terrasse au soleil, des amis, un ou plusieurs cafés et vivre tout simplement.
            Bises

  4. Laurence says:

    Une belle photo, la liberté arrachée!
    Nous ne sommes jamais libres, il est impossible de vivre en parfaite autarcie, on ne peut même pas faire ce que l’on veut chez soi (au secours) mais on peut choisir de ne pas se laisser abrutir (je suis d’accord avec vous Valérie), de s’écouter et de ne plus suivre les diktats. Nous allons quitter un territoire qui ne nous convient plus avec mon mari pour une aventure (ouverture de la cave tisanerie début juillet, pour la saison), nous avons pris la décision de faire enfin ce que nous voulions (vivre au bord de la mer) et nous avons fait le tri de notre sociabilité.

      1. Laurence says:

        Je lirai, passerai mes journées sur la plage, prendrait ensuite des petits chemins dans la campagne ou la forêt pour écouter les oiseaux, surprendre les lièvres, regarder les plantes avant de siroter un verre … ce que je fais déjà mais en intensif….

  5. Lili says:

    J’adore le sujet ! J’adore la photo !

    Et bien, je pense que j’y suis presque …j’ai plaqué un boulot dans un système et une hiérarchie qui ne me correspondaient pas, un mari que ne me correspondait pas…
    Le plus dur c’est l’attachement aux enfants. Sans leur existence, je serais déjà à l’autre bout de la terre.
    Mais j’irai jusqu’au bout malgré la culpabilité qui raisonne encore un petit peu lorsque je me frotte aux bien-pensants…une paille par rapport à ceux à venir lorsque j’annoncerai mon départ vers l’inconnu avec la certitude de devoir traverser encore des hautes marées avant l’accalmie.
    C’est aussi avoir la liberté d’exprimer ses convictions, être spontané tout en acceptant les remarques des bien-pensants pour « être polis », parce que la tolérance est une preuve d’intelligence et d’ouverture sur l’autre, et surtout parce que ça ne sert à rien de débattre de la nécessaire diversité des points de vue qui appartiennent à chacun, et de se dire dans son for intérieur : « j’étais comme ça il n’y pas si longtemps…ouf ! »

    1. Sabine Thierry says:

      par contre vous ne répondez pas à la question.
      je parle de ce que vous feriez si vous vous autorisiez de la liberté dans la journée ou pendant qq jours.

      1. Lili says:

        C’est à dire que depuis quelques temps déjà, j’ai beaucoup de temps d’oisiveté que je n’occupe pas toujours forcément intelligemment d’ailleurs…il me manque autre chose.
        Sinon, si je faisais fi de tout, je dirais « une semaine seule au soleil ou mieux, avec une amie… »

  6. Armelle says:

    Lecture plaisir ( polars surtout ), séries, des coloriages zen … que des choses simples et faciles mais qui m’apaisent. J’adore laver ma voiture. Cela me vide la tête. Faire la cuisine, tester des nouvelles recettes. Faire des petits gâteaux que me fille distribue ensuite dans tout le quartier ( on a des voisins adorables). Voilà.

  7. Amelie says:

    pour ma part , je prendrai l’avion et irai dans une destination inconnue , dans une petite île , le temps d’un jour , le temps de plusieurs jours , pour essayer d’oublier et pour essayer de se vider la tête , de toute cette société , de tout se formatage , de tout ses humains perdu qui sont toujours en recherche d’en vouloir plus plus plus ….
    Et même , le temps d’un moment , quelques heures , d’aller s’isoler , prendre un bon livre , et se couper du monde ( portable, téléphone , tv , famille , ext….)
    Car il est vrai , que cette société n’ est pas du tout facile à vivre et en plus elle nous rend malade !!!
    J’ai vu des reportages où il y a de guérisseurs qui sont proche des gens et qui donnent des conseils et aide en concoctant des remèdes de plantes et dont les gens vivent au jour le jour , ne serai ce que pour recherche de nourriture , de plantes , ect…
    Voilà où j’irai , pour l’instant de quelques jours , car c’est ça en fait que j’aime , c’est le respect de la nature , le respect des autres ……
    Belle photo , qui en dit long «  » » vite vite , enfin la liberté devant moi «  » »

  8. Pascale says:

    Sujet super intéressant …
    Si j’avais 3 jours ce serait simplement de me retrouver dans la nature parce qu’elle nous le rend bien …
    Dormir sous la tente, randonner, pique-niquer, observer les animaux, caresser les ânes ou les chevaux, lire, écouter la pluie … se réveiller avec le bruit d’un ruisseau … apprécier la douceur du soleil ou pas …
    Quitter le confort quotidien ! avoir l’impression d’être dans un monde paisible qui ne l’est malheureusement pas pour tout le monde …
    La liberté pour moi c’est aussi s’affirmer et dire ce que l’on ressent pour être vraie sans avoir peur des préjugés … et quitter ainsi le « politiquement correct », certains conditionnements …
    C’est ce que vous faites et ce n’est pas que des mots !!

  9. isabelle says:

    Et bien moi, je vais prendre un relax et écouter les fréquences de l’amour sur you tube pour me connecter peut être avec mon chéri parti il y deux mois;
    Et cet après-midi promenade seule puisqu’il fait soleil une petite heure avant d’aller chercher ma fille.
    Belle journée à tous.

  10. GUYBKK says:

    J’aime à lire une certaine pratique pour essayer d’endiguer le malheur des êtres sur la terre . voici l’explication .
    Il y a donc comme le site mon ouvrage quatre nobles vérités .
    1/ regardez attentivement autour de vous et acceptez de voir que la souffrance existe ainsi que le mal être .
    2/ D’ou viens la souffrance ,quelle est la racine de la souffrance et si vous fuyez , vous n’avez aucune chance de trouver . regardez la souffrance en face et profondément .
    3/ peux t on arrêter cette souffrance ?
    4/ Si vous avez reconnu la cause , la racine de votre souffrance , alors vous voyez quel type de pratique , quel chemin peut vous sortir de la souffrance
    Ce ci est juste une faible partie des enseignement destiné à l’éveil enseigné par les Bouddhas .
    Je me suis juste permis de traduire les quatre nobles vérités .
    A vous d’approfondir si cela vous parle
    Détachez vous du matérialisme et toutes les grandes illusions de la vie qui ne créent que souffrance et malheurs et regardez l’impermanence des choses .
    Peut être une petite réflexion s’impose .

  11. Sonia M says:

    Alors si j avais 3 jours sans aucune contrainte de quelque sorte oulala 😁
    Je chercherais un endroit où je pourrais danser boire un verre ou deux rencontrer un amant d un soir pour partager une nuit de plaisir. ..
    Puis je dormirais toute la journée au soleil sur le sable.
    J aimerai tant à nouveau ressentir cette sensation d être vivante !

  12. Mamie says:

    Ouh!!! Moi dans ma campagne en pleine nature je débrancherais tous moyen de communications . une Lecture qui puisse me captiver , méditer , manger quant je veux , ne pas entendre la moindre voie humaine juste entendre la nature ….. et ressentir écouter mes envies du moment sans RIEN planifier . c’est top et simple

  13. Cédric says:

    Si j’avais 2 ou 3 jours rien que pour moi, je partirai illico en thalassothérapie pour prendre soin de moi. Je l’ai déjà fait et je reviens toujours Zen! Cela me fait du bien . Des soins du corps ,associés à des massages et des soins de peau, me redonnent la pêche 😊. Mon chéri apprécie donc cela nous arrive de prendre 1 journée pour nous (sur nos lieux de vacances) pour passer une demi-journée dans un centre de thalasso ou un Spa. En fait, quand je suis seul , j’aime prendre soin de moi et prendre le temps de le faire 😊😜

  14. Mimie says:

    Alors pour moi ça serait de partir en pleine nature, randonnée en forêt ou marcher au bord de l’eau, pas de téléphone, pas d’ordinateur, pas de télé, pas de radio, regarder et écouter la nature, se ressourcer loin de tout et de tous, lire, faire du yoga, prendre le temps pour soi!!
    🙂

  15. Nam says:

    Vous êtes de retour ^^.
    Ma liberté en 3 jours: Je me réfugierais dans le jardin de la maison de campagne TRANQUILE, intimiste avec un ou deux proches et avec mes plaines à perte de vues.
    Moi aussi j’aime une série.
    Moi aussi j’aime les bons petits plats salés et Sabine je vous donnerai les gâteaux… ( sauf le chocolat).
    Ma liberté passerait aussi par aimer mon travail, pour moi c’est synonyme de liberté. :p.

      1. Nam says:

        Oui c’est tout moi pour m’apaiser. Et je disais vous donner tous les gâteaux que vous voulez… car pas trop moi. ^^
        Pour troubler ces petits plaisirs, je sauterais en parachute et regarderais du haut le paysage.
        Pas peur… en plus de le faire!! :-D.

          1. Nam says:

            Ah c’était pour moi… désolée je me rappelle que vous me l’avez déjà posé un jour, mais pensant que c’était destiné à quelqu’un d’autre du blog, je n’avais pas répondu.
            Je vois mon Michel… juste ça dépend si on y ajoute un (e) au prénom car je vois encore…
            si c’est strictement au masculin, je ne pense pas sauter en parachute avec Michel. Pourquoi? 🙂

  16. Chantal says:

    Si j avais ce courage je voudrais être détachée de tout. Lorsque je lis votre joli texte je rêve mais je sais que je ne pourrais jamais en vous écrivant cela je me dis que ça serait faire un pied de nez à toute l éducation que j ai eue et ça j aurais l impression de manquer de respect à ma famille.
    Alors allons y petit à petit..dans quelques jours nous passerons un week-end ensembles alors arriverai je a me séparer de tout ça m étonnerait si je n ai pas tous les jours un appel de ma fille et mon petit fils je ne suis as bien….alors vous voyez c est pas gagné ..

  17. sandrine says:

    Si j’avais plusieurs jours à ne rien faire je m’évaderais sur une île déserte avec mon mari et mes filles .On se baignerait on observerait la nature .

  18. Nurse 24 says:

    Le politiquement correct j’en suis allergique…
    La colombe s’echappe mais en plus elle l’a choisit de casser sa cage dorée ou pas
    Ma liberté rime avec indépendance, franchise et honnêteté,
    Ma liberté c’est de rire mais de rire!!! De faire le clown même quand cela n’est pas politiquement correct et pourtant ça marche! Combien de fois ai-je pu plaisanter avec des patients à des moments si tristes…le rire est un soin
    Ma liberté c’est d’écouter de la musique, du rock la plupart du temps, à la maison ou en bagnole et chanter à tu tête même si ça sonne faux c’est pas grave ça vient du cœur pis c’est trop marrant à entendre
    Ma liberté est de pourvoir me regarder dans la glace, j’ai beau essayer d’améliorer ma légendaire diplomatie mais je ne peux m’empecher de dénoncer des injustices, de dire ce que l’on pense, je n’ai peur de personne, être sarcastique face à un con comme j’ai pu le faire récemment face à la directrice de l’hôpital dans lequel je travaillais, je vous épargne les détails pourtant ce fut un moment très drôle , elle a adoré mon humour et ma repartie 🤣, le soigne et tais toi je lui ai mis au c…., j’ai posé ma dispo sans savoir où j’allais travailler par la suite et pourtant j’ai trouvé …
    Ou alors se taire parfois et ignorer les imbéciles parce que parfois j’ai envie d’avoir la paix
    Ma liberté c’est prendre des risques parce que je ne supporterais pas l’idée de passer à côté de quoique ce soit ou quique ce soit, le bonheur est bien trop cher à mon cœur
    Ma liberté c’est de dire j’aime ou j’aime pas
    Ma liberté c’est de faire ce que je veux, quand je veux et où je veux. Qui m’aime me suive
    Ma liberté c’est ma spontanéité et le non prévu, le maître mot est pour moi PARTIR et DÉCOUVRIR alors si je devais partir une journée ou 2… pourquoi pas se lever tôt , préparer un pique nique fait maison, une bouteille de vin, prendre ma voiture, couper mon téléphone, pas de montre et partir à la plage ou à la montagne, me ressourcer dans un bel endroit avec un bon livre, se laisser caresser par un petit vent, se promener aussi et faire l’amour n’importe où ni quand … petit détail faut avoir un mec 😂
    Ou alors regarder le net et choisir à la dernière minute un voyage même de courte durée et laisser faire mon intuition guider la destination…
    Laisser tomber quelques temps les complications, il y a tellement de choses simples qui sont à croquer
    Parce qu’il n’y a pas de plus surprenant que la vie
    Le lâcher prise dans toute sa splendeur ma chère Sabine

  19. Tatiemomo says:

    Quel sujet! Oh combien signifiant pour moi. Aujourd hui je suis particulièrement en attente de ce moment où je pourrai « enfin » vivre comme j en ai envie. « Élevée » et façonnée à la chose publique et associative j ai beaucoup travaillé pour et avec le collectif, en faisant des efforts permanents pour composer et pour que la machine fonctionne.
    Aujourd hui cela me pèse et j aspire à être enfin moi même, de faire pour moi et pour ceux que j ai choisis. J ai encore des obligations et j irai jusqu au bout… mais j aspire à me réaliser dans un projet purement perso qui fera du bien aux autres et dans lequel je me sentirai le droit de faire ou de ne pas faire selon mon envie du moment. Et comme j ai quelques comptes à régler. ..je pense que j écrirai une histoire , mon histoire, la liberté par l écriture plus que par la parole plus facile pour moi. J aime l image de la cage et de l oiseau qui s envole et il n’y a pas d âge pour cela…n est ce pas Sabine vous qui connaissait si bien mes projets. Renouer avec ce qu il y a de plus simple, d’essentiel, de plus en relation avec la nature et la vérité des relations, loin du tourbillon de l artifice et des faux semblants! Un vrai programme quand la cage sera définitivement ouverte…

  20. Caroline says:

    Laisser mes filles à leur papa,Me balader au bord de la plage, regarder au loin, m’imaginer des vies, des choses dans ma tête positive, une petite talasso, avec massage du haut de la tête jusqu’aux orteils, petit hôtel cosi, blottie dans le sofa avec un bouquin que vous m’avez envoyé, ac en fond sonore Norah Jones, et une tisane…
    Puis au petit matin, écouter la nature se réveiller, respirer sa douceur, contempler ses merveilleuse couleurs…. et me dire la vie est belle….
    Merci pour cette parenthèse!!!

  21. michel says:

    Bonjour, vous allez peut être me prendre pour un idiot, j aimerais pouvoir pendant 1 jours aller dans un groupe intervention comme gign, raid etc car je pourrais voir comment ils travaillent. Le 2 jour sauter en parachute pour me trouver dans les air et voler comme un oiseau car j aime ça. . Le 3 jour me promener ou je peux me ressourcer dans un lieu calme et me faire un petit pique-nique tranquille.

  22. Anne64 says:

    Et bien je crois que je ferai comme l’oiseau qui sort de sa cage. D’abord je prendrai la liberté de ne pas aller travailler, de tout laisser en plan, de laisser tout le monde se dépatouiller sans moi. Je partirai sur une petite île bretonne quelques jours, même une petite semaine. Je logerai dans une petite maison typique en pierre aux volets bleus, avec des petits rideaux en dentelle faits main, je ferai de grandes ballades et remplirai mes poumons d’air iodé, je ferai du vélo aussi, au milieu d’une flore colorée et balayée par les vents et puis je ferai ma cure de crêpes…Je regarderai l’océan, la nature. Je prendrai plaisir à admirer ces paysages changeants au gré de la luminosité et de la météo ambiante.
    Je crois que j’irai chercher la sérénité.

  23. Anne64 says:

    J’ai oublié de vous dire : j’ai beaucoup aimé la phrase «le politiquement correct est une défaite de la pensée…». Je trouve cette phrase tellement vraie…, vraiment pleine de sens.

  24. Chantal says:

    Si j avais trois jours où je pourrais faite ce que je veux
    1 jour…pouvoir converser avec mes chers disparus afin de régler mes interrogations.
    2 jour…partir au soleil er me nettoyer de tout cela
    3 jour…. Faite une grande fête avec tous ceux que j aime.
    Cela va vous sembler bien matériel mais cela me permettrait de sortir de la cage

  25. chantal11 says:

    Un grand pas dans la liberté apprendre à dire non!
    La liberté de rencontrer de nouvelles personnes même éphéméres
    Etre libre ici et maintenant,la liberté de remettre en question ce qui semble être la norme
    La liberté d’être parfois égoiste
    La liberté de croire que quelque chose peut devenir réalité
    Etre libre de manger et dormir comme j’ai envie
    Etre libre de passer du temps sur mon PC
    Etre libre de rendre visite à Sabine
    Etre libre c’est choisir ses chaînes…
    Un excellent sujet qui mérite de grandes réflexions,interrogations

  26. Christelle77 says:

    Quelques jours de liberté pure ? … Alors très simple chez moi : une terrasse ou un jardin au soleil (avec un petit arbre pas loin quand même pour ne pas trop cramer), un transat, des livres, des mots croisés. Bref, buller au soleil et se nourrir l’esprit en même temps !! Et je serais ravie de faire ça chez Armelle, qui serait apparemment ravie de faire à manger (parce que moi ça me coûte de préparer les repas). Par contre, une chose m’inquiète : est-ce qu’Armelle aime aussi laver la vaisselle ? Parce qu’il est juste hors de question que pendant mes quelques jours de liberté je lave ne serait-ce qu’une cuillère à café !!
    Oh la belle vie … (bon, je vous abandonne, il faut que j’aille préparer à manger pour demain midi car il n’y a pas de cantine sur mon lieu de stage … nul !!!!!).

        1. Christelle77 says:

          Oh punaise ! Royal !! … Allez, pour la peine, je vous laisserai même laver ma voiture Armelle (je la lave 1 fois par an environ … et encore, quand j’y pense !).
          … Non, non, ne me remerciez pas, ce sera avec un immense plaisir ! Il faut savoir se montrer généreux dans la vie ! (lol).

  27. Rabia says:

    Je prendrais la route pour le bord de mer.
    Profiter du soleil, manger uniquement lorsque la faim s’en fait ressentir.
    Se balader,
    Bader,
    Visiter,
    Lire,
    Oublier la contrainte horaire

  28. Josiane says:

    Partir marcher,faire du vélo quand je veux sans regarder la montre,,me promener au bord de la mer ,visiter,si j’ai envie de ne rien faire,me poser le temps que je veux,ne plus travailler pour les autres….prendre du temps pour moi,etre au calme

  29. bea says:

    avec un peu de retard ….
    pour moi quelques jours de liberté serait sans ma montre ne pas regarder l’heure ca serait surper, pas de rdv pas de créneau à respecter pas d’enfants à gérer
    pas de smartphone pas de mail pas d’appel ,
    une maison proche de l’océan, je commencerais ma journée en me levant quand mon corps en aurait envie, un jogging sans timing sans penser à ce que j’aurais à faire en rentrant
    musique lecture, seule au moins un jour et une nuit,
    et puis une super fiesta entre copines, musique latine à danser à s’en faire mal aux pieds rentrer à pas d’heure finir la soirée à refaire le monde et se coucher au petit matin

  30. Sabrina PO says:

    Belle image de liberté en effet.. et je me dit que cette jolie colombe, ne reviendra sûrement pas dans cette cage !
    Avoir la liberté de ne plus mettre mon réveil pour le matin et pouvoir dormir pour recharger mes batteries.
    Envoyer balader royalement certaines qui m’ insupporte au boulot !!
    Être au calme dans un endroit serein
    Avoir la liberté simplement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *