L’Auto Stoppeur III…

C’est une matinée nimbée de chaleur,

le soleil ruisselle,

sur la terrasse une averse de lumière blanche auréole une table dressée pour deux.

L’odeur de pancakes gorgés de marmelade et de caramel au beurre salé,

de café chaud et de pain perdu déploient le décor de ce nouvel épisode.

Des tourterelles hantent les branches des arbres d’à côté.

L’absent devient le fil rouge de l’intrigue.

S. frappe à la porte pour signifier que le petit déjeuner est servi.

Il sort timidement en s’excusant pour le retard.

Sa petite amie est arrivée tard dans la nuit, elle va rester au lit.

Animé d’une énergie vivante et pétillante, qu’à cela ne tienne, dit-il :

  • Je suis là avec l’insouciance d’un homme heureux, je serai donc seul à faire honneur au petit déjeuner.

Mais avant de m’assoir je dois aller faire une course, je serai de retour dans quinze minutes.

Le temps passe, une heure puis,

deux.

Agacée, S après avoir tenté vainement de le joindre sur son portable décide de frapper à nouveau à la chambre.

L’oreille collée à la porte, elle entend couler l’eau de la douche,

à travers le rideau, elle devine la silhouette de quelqu’un allongé dans le lit.

N’y tenant plus, bien décidée à en découdre avec ce silence inquiétant alors que ses mots chahutés par le vent restent vains et sans réponse, elle ouvre la porte et pénètre dans la chambre.

Le silence anesthésiant la gêne, c’est quand même pétrie de peur qu’elle avance lentement pas à pas.

Elle constate ahurie que la douche est vide et que l’eau coule à flot et à perte.

Après vérification, la silhouette immobile sous les draps n’est en réalité qu’une masse informe faite de serviettes et de draps.

Dans la corbeille,

plusieurs mégots,

restes funestes de joints fumés la nuit passée.

Dépitée, elle reste sans voix.

 

Un peu plus loin,

sur le bord d’une route,

on devine une forme.

Émerge des brumes,

un homme.

Les cernes lui plombent les yeux.

Il expire pour chasser le brouillard et,

ouvre les yeux.

 

 

 

 

 

 

76 Commentaires
Partager:

76 Commentaires

  1. Josiane says:

    Quelle suite!! Je me doutais depuis le début que l’ histoire avec sa copine n’ etait pas vraie….en fait il est reparti de chez vous « en douce » vs faisant croire qu’il revenait….
    ,mais aloirs pourquoi est il, venu passer la nuit chez vous? At il dormi toute la nuit? Peut etre qu’en fait quand vs etes venue frapper à sa porte,il venait de rentrer….il faisait couler l’eau et avait formé cette silhouette des fois qu’il ne serait pas rentrer avant que vs veniez le réveiller pour le petit déjeuner comme ca vs n’auriez pas insisté pensant qu’il était la…..qu’a t-il fait toute cette nuit??

    1. Sabine Thierry says:

      il a fumé des joints,
      il m’a attendue alors qu’il pouvait partir ni vu ni connu, c’est là que le bât blesse,
      pourquoi ce scénario?

        1. Josiane says:

          Ou alors Il doit avoir un setieux problème avec les femmes en général,mais il a voulu vs faire croire le contraire en inventant cette compagne pour que vs puissiez le considérer comme un « homme normal »,
          Bon j’attends votre suite,je m’eparpille…..

  2. Armelle says:

    Que de questions oui, Josiane a raison. Que fait ce gars ?!
    Moi pour rien au monde, je n’aurais raté les pancakes et autres pains perdus. Un fou !!
    Un menteur et un malhonnête. Il n’a pas de compagne c’est sûr.

    1. Josiane says:

      Fiction ou réalité??il me semble que sabine ne frappe pas à la porte pour dire que le petit déjeuner est servi,elle ns précise l’heure la veille, et elle attend patiemment ses hôtes…..,moi non plus je n’aurais pas raté ce bon petit déjeuner

  3. Carole says:

    Suspens, suspens, tu nous tiens….
    Soit il est machiavélique, il sait très bien ce qu’il fait, ce qu’il tisse ou bien il est complètement givré??? ou les deux…
    Finalement avec ces épisodes, on entre dans un roman Sabine. A la différence que l’on ne peut lire la suite aussitôt, on est dans l’attente et ça c’est pas mal; c’est comme les séries à la télé où on est obligé d’attendre la semaine d’après pour connaitre la suite. Sauf que là, on n’attend pas une semaine complète mais un jour.
    On débute notre journée avec le sourire au coin des lèvres en se demandant ce qu’il va se passer…
    Alors merci pour ce bon moment de début de journée pour ma part

  4. Chantal says:

    Tenez le petit déjeuner au chaud nous arrivons Tony et moi…il est fou il ne sait pas ce qu il rate..
    Vous a t il réglé la chambre ; au moins?
    Peut-être attendait il une femme qui n est pas venue!

    Si il a fumé comme ça c est certainement parce qu il est mal….pourquoi monter un scenario dans son lit sans doute par honte…
    Sue vous a t il dit lorsque vous le retrouver sur la route?
    La suite au prochain numéro 😉

  5. sylvie Méditerranée says:

    Une mise en scène bien orchestrer part ce Monsieur……………
    J’espère qu’il avait régler la note avant de s’enfuir…..
    La nuit lui aura portée conseil????
    Bonne journée!!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. Sabrina PO says:

    Vous nous tenez en haleine pour de bon avec ses suites mystérieuses, Sabine .. mais pour notre plus grand plaisir !!
    Cet homme dans la désespérance, comme cité dans l’article précédent, fuit ou cherche à rattraper quelques fantômes peut-être… on sent bien qu’il est tout de même, malgré son comportement inquiétant, dans une détresse… une souffrance . Mais quel mal le ronge ?
    On cherche… on cherche..
    En tout cas, merci Sabine, pour ces bons moments de lecture intrigantes !!

      1. Lili says:

        Amusant ! Je ne cesse de dire « les fous sont parmi nous -dans l’hypo où je suis saine-, le tout étant de ne pas croiser leur route »…

      1. Sabrina PO says:

        C’est vrai tous les fous ne sont pas enfermés… mais certains n’ admettent pas où ne s’en rendent pas compte qu’ils le sont, à des degrés pour chacun plus ou moins graves, c’est là qu’est la difficulté, malgré les demandes par l’entourage (famille, ami(e)s,.. ) de leur faire admettre qu’ils doivent se soigner. Et l’on se sent impuissant face à quelqu’un qui ne veut pas ou ne peut pas comprendre que tout ce que l’on veut c’est simplement son bien pour qu’il se sente en paix avec lui-même… et les autres…

        1. Sabine Thierry says:

          sachant que certains très dangereux sont classés dans les fichiers police et ne sont pas inquiétés,
          après on nous parle comme si de rien n’était de récidivistes!

          1. Sabrina PO says:

            ceux, atteints de certaines pathologies psychologiques, doivent être pris en charge et soigner et pour ceux qui ne le sont pas ( sans maladies mentales ) et dangereux , doivent être sanctionnés …

  7. Domino says:

    Que de mystères ! Pourquoi vous a t il attendu ? Peut être attendait il quelque chose de votre part ? Pourquoi simuler une présence dans le lit ? Il pensait peut être vraiment revenir … Que s’est il passé pour qu’il ne le fasse pas ? Il n’a pas dû dormir beaucoup … Je l’imagine fumant ses joints et s’interrogeant.
    La phrase qui m’intrigue « je suis là avec l’insouciance d’un homme heureux » … Il n’a pas l’air très heureux, ni insouciant !!!!
    Hâte de connaître la suite

  8. Sabrina PO says:

    « l’impression d’étouffer dans une cage dorée
    Comme d’habitude à chacune de ces crises…» cette phrase m’a sautée aux yeux car elle me parle, je l’ai comprise en relisant Le 1er article  » l’Auto Stoppeur  » .

  9. Chantal says:

    Ben je dois être nulle j ai beau lire et relire je ne vois pas l explication
    Il laisse couler la douche il monte un stratagème dans le lit il est fou il doit faire des crises de démence il vient d où en plus il part sans payer

  10. Sonia M says:

    Et si lors de sa rencontre avec S ,pendant le voyage en stop, il avait ressenti sa capacité à le cerner à voir qui il est vraiment peut être que c est jouissif pour lui de la savoir dans la crainte. Voulait il observer sa peur ? Avant de revenir commettre l irréparable ?
    Mystère. …
    J’ai hâte d avoir la suite !

    1. Sabine Thierry says:

      je n’ai pas eu peur,
      étonnée et dépitée c’est tout
      l’humain me surprendra toujours,
      j’assume de plus en plus mon côté misanthrope!
      fuir l’homme parce qu’on le craint…

      1. Sabrina PO says:

        En tout cas, c’est très courageux de votre part… si c’est réalité et pas fiction.
        Merci pour nous le raconter avec vos mots..

      2. Sonia M says:

        Cet homme vous connaissez déjà ?
        Il vous a harcelé à une époque et n ayant pas obtenu ce qu il souhaitait il ressurgit aujourd’hui ?

          1. Sonia M says:

            Pourtant dans l auto stoppeur 2 il dit avoir pensé tout de suite à vos chambres d hôtes. Il connaît donc vos activités. Vous ne le connaissais pas mais lui sait un minimum de choses sur vous ?

  11. Mimie says:

    Olala j’ai cru que S. allée découvrir un cadavre dans le lit, j’avais les images dans la tête, quel suspense, la suite vite !!!!
    🙂

  12. Anne64 says:

    Ah je sentais bien que cette histoire était vraie.
    Vous avez du être très surprise en entrant dans la chambre…Quelle histoire, quelle mise en scène…Vous faire croire depuis le début qu’il est accompagné alors que pas du tout. Je reste persuadée qu’il n’est pas venu chez vous par hasard mais je ne sais pas pourquoi…Peut être que ses défunts parents vous connaissaient ? Peut être est il malade comme vous le laissez entendre mais que cherche t il ?
    Je trépigne d’impatience pour la suite !!! 🙂

    1. Sabine Thierry says:

      oui c’est une situation vécue, c’est bien ça.
      Comme Hitchcock pour ses films,
      dans tous mes textes il y a toujours qq chose de moi.

      1. Rabia says:

        Il attend debout immobile, le regard dans le vague.
        De nombreuses voitures passent ralentissent mais aucunes ne s’arretent.
        Les heures défilent lui , toujours là dans son imperméable.
        Il décide alors de s’avancer vers le centre du village.
        Une seule chose l’atire, la villa « salon au thé, », mais surtout S.
        Il arrive devant la villa. Un long moment d’hésitation puis se décide enfin à entrer.
        S l’observe depuis la fenêtre. Elle savait qu’il allait revenir.
        Courageuse S lui ouvre sa porte.
        – ah vous revoilà. Je me disais bien que vous finiriez par revenir.
        L’homme regarde S mais ne dit rien.
        S n’a pas besoin de lui poser de question .
        Elle a compris que cet homme dangereux chercher de l’aide.
        S avait compris que toute cette mise en scène était un appel au secours..
        Il voulait en finir avec ses démons.
        Il voulait une aide extérieure.
        Dans ses moments de lucidité, il n’arrivait pas à comprendre ses actes et ses gestes.
        Il n’arrivait pas à croire qu’il est capable de faire du mal.
        On sonnait à la porte.
        S alla ouvrir.
        L’homme toujours là su sans se retourner qui étaient les visiteurs.
        Les gendarmes entrèrent dans la pièce et se dirigèrent vers cet inconnu.
        Sans aucune réticence, il partit avec les gendarmes.
        Il se retourna et sourit à S.
        – merci pour votre aide.

  13. Chantal says:

    Ce qui rassure c est que vous êtes là donc j espère qu’il ne s en ait pas pris physiquement à vous ou du moins que ce n est pas ce qui vous a écartée du blog un moment…soyez prudents S …en général vous voyez ce que les gens sont….comment a t il fait pour vous berner à ce point….vous me faites peur S..

    1. Sabine Thierry says:

      Il y a un article qui suit mais qui n’amènera pas d’avantages d’éléments concernant la fin.
      Dans la mesure où j’ai rapporté avec mes mots à moi une situation vécue.
      ça s’arrête là,
      mais pas que…

  14. christelle77 says:

    Un homme qui s’invente une vie, qui s’exprime et agit avec une certaine intelligence, mais qui embrouille son cerveau par la fumette et qui part sans payer !! … Je ne l’aime pas beaucoup celui-là !
    Comme ce n’est pas fini, il va forcement revenir ! Surtout s’il n’a pas pur réaliser ce qu’il voulait faire ! Est-ce que la présence des autres êtres humains de la maison l’en aurait empêché sûrement ?
    Le suspens reste intense ! On est pendu à vos mots !!!!!!

    1. Sabine Thierry says:

      La fin est là bien présente grâce aux dernières phrases de l’article,
      elles sont d’ailleurs sont essentielles…
      elles sont censées vous permettre de le visualiser et imaginer ce qu’il s’apprête à faire.
      Il faut laisser la place à votre imaginaire…

  15. Laurence says:

    Il va refaire du stop?
    C’est plutôt glaçant comme rencontre!
    Heureusement que tu as un cran d’avance sur lui et sur nous, tu aurais senti une issue fatale j’imagine!
    Merci pour ce jeu de piste écrit!

  16. Chantal says:

    Je sais que vous avez beaucoup d empathie je vous ai vue a l oeuvre à Lacanau très a l’aise disant bonjour à tout le monde avec des prises de nouvelles vraiment vous m avez épatée….Une petite fée à l écoute de tous….mais je vous en prie ne le laisser plus vous approcher….il ne faudrait pas qu il soit venu en reconnaissance ….

  17. christelle77 says:

    Si vous nous racontez qu’il faisait du stop au petit matin … C’est que vous l’avez donc vu ! … Ne nous dites pas que vous allez le prendre de nouveau dans votre voiture pour qu’il vous paye et vous explique pourquoi il est parti quand même ?
    Ou alors, vous allez appeler la police pour prévenir qu’un auto-stoppeur dangereux rode dans le coin et cherche à s’en prendre à une femme !!

  18. mamie says:

    il avait l’intention de vous faire du mal ?
    le dessein qu’il n’a pas put finir ?
    lorsque vous le voyez revenir vous vous êtes pressée d’aller vite fermer la porte ?
    ou tout simplement il est tout juste partit et ont ne saura rien …
    dieu merci vous allez bien !!! j’espère ???

  19. mamie says:

    ou alors un détraquée sexuel ?
    il a fait des avances a la jolie S ?
    ou tout simplement il a inventé une histoire pour passer la nuit au chaut ? un gros malin qui a vu dans les yeux de S sa gentillesse . il n’avait pas de bagages . un SDF ? tout simplement ? il a l’air poli quant même …
    pourquoi S ne se méfie pas ?

  20. mamie says:

    Ah !!! comme il fumé beaucoup de joints , c’est un trafiquant de cannabis ?
    et il a pas put vendre ça came et repartit sans vous payer ?

  21. Pascale says:

    Je viens de lire la suite …
    Vous n’êtes dupe de rien ! …
    Il est venu chez vous parce qu’il a vu en vous une personne bienveillante qui lui apportait une écoute attentive dans la voiture …
    Un homme perdu qui aurait pu vous faire du mal … !!
    Il ne l’a pas fait parce qu’il a perçu votre empathie, votre gentillesse, je l’espère
    HEUREUSEMENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *