Le film…

« My Sweet Pepper Land »,

avec Golshifteh Farahani.

Au carrefour de l’Iran, l’Irak et la Turquie, dans un village perdu, lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, va tenter de faire respecter la loi. Cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit désormais lutter contre Aziz Aga, caïd local. Il fait la rencontre de Govend, l’institutrice du village, jeune femme aussi belle qu’insoumise…

On ne peut que s’attacher à elle,

c’est une petite femme frêle qui se débat entre le côté paisible et rassurant de sa vie de famille.

et l’envie irrésistible de franchir la frontière  d’un amour interdit.

Curieuse et déterminée, c’est une rasade d’intelligence qui a le sens du rythme et de la psychologie,

ce qui lui permet de mener tambour battant ses désirs et sa vie à quatre bras.

Elle veut crever les abcès du passé,

remettre les années dans le bon ordre et vivre à fond son métier quitte à tout brûler sur son passage.

Un homme droit l’aidera dans le brouillard de notre temps.

Ce film c’est comme une fraîcheur d’eau au creux de la main,

quand à l’actrice une belle lumière qui inonde l’écran.

Bon film.

 

 

14 Commentaires
Partager:

14 Commentaires

  1. Nurse 24 says:

    Merci Sabine, je regarderai! Mais n’avez vous pas déjà partagé ce film dans le blog? Pourquoi cette répétition ? Je m’interroge 😊

  2. Lili says:

    Wouahou, si ça c’est pas de la promo !
    Oui, il a déjà été partagé ici à juste titre, à voir ou à revoir.
    J’adhère à votre analyse poétique et tellement vraie…
    J’admire aussi Baran, pour son courage et son intelligence…

  3. Sabrina PO says:

    Tout le texte en majuscule est bien là pour nous faire comprendre l’histoire en concentré!
    Belle suggestion de film , Sabine, merci .
    Une petite question…. c’est de vous le texte, je veux dire c’est vous qui l’avez écrit… ou Virginia ? 😋

  4. michel says:

    bonjour sabine, je pense que sait une histoire super dans des pays ou il y a beaucoup de problème . j essayerais de le regarder et je vous remercie pour la réponse. Je dois vraiment me bouger si je veux être heureux dans ma vie un jour mais je ne sais pas si j’ ai le courage de changer. Je sais qu’ il faut que je parte de ce travail.

  5. chantal11 says:

    Je viens de visionner, des le départ le ton est donné. ..
    Des traditions qui demeurent, mais eux ont choisi leur vie
    Envoûtante de beauté de tendresse et de force elle se bat pour contrôler sa vie
    Un pur moment de grâce
    Un instrument de musique qui envahit l’âme avec des sonorités de cloche,carillons,gongs
    Merci Sabine pour le partage

  6. Christelle77 says:

    Ah, je me disais aussi que ça me disait quelque chose ! Cependant, je ne l’ai pas encore vu ! Et c’est très tentant ! Ce week end, je le regarde s’il existe sur le net !

  7. Christelle77 says:

    Je viens de regarder ce film : quelle perle !!! Quel courage ont Barran, Goven et ces combattantes kurdes qui restent droits dans leurs bottes, même quand il serait si facile de céder à la tentation du mal, ou quand ils serait tellement plus facile de faire demi-tour pour marcher vent dans le dos plutôt que face à la tempête !
    Et puis le hang, l’instrument de musique de Goven, quelle merveille : d’une grande douceur, plein de profondeur et d’âme ! Pfou… C’était beau !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *