Le film …dans ses yeux.

Dans ses yeux

Dans ses yeux
1974,Buenos Aires. Benjamin Esposito enquête sur le meurtre violent d’une jeune femme. 25 ans plus tard, il décide d’écrire un roman basé sur cette affaire « classée » dont il a été témoin et protagoniste. Ce travail d’écriture le ramène à ce meurtre qui l’obsède depuis tant d’années mais également à l’amour qu’il portait alors à sa collègue de travail. Benjamin replonge ainsi dans cette période sombre de l’Argentine où l’ambiance était étouffante et les apparences trompeuses.
Il y a des années, une salle sombre, un petit cinéma de quartier, un film en v.o,
j’ai vu, j’ai adoré.
De belles images, une atmosphère noire, une intrigue à vous couper le souffle, une fin qui vous laissera k.o.
J’aimerai être là pour vous voir vous manger les ongles…et les doigts.
Un film pour Cécile en autre.
37 Commentaires
Partager:

37 Commentaires

  1. Lili says:

    Je n’avais pas vu la chute mais d’emblée le titre et le pays m’ont interpelée….ça va me plaire.
    Je le regarderai plus tard, la semaine où je serai seule sans les enfants et je vous dirai…
    J’en ai l’eau à la bouche…Muchisimas gracias!

  2. Lili says:

    Bande Annonce alléchante en espagnol, por supuesto. Je le regarderai en espagnol. L’acteur est connu, Ricardo Darin qui a ce que je préfère chez un homme : charme et charisme ! A défaut de le vivre, on peut le fantasmer. Bon week-end à tous !

  3. Christelle77 says:

    Eh bien c’est du propre Sabine ! Voilà que maintenant vous nous voulez du mal et que, comble du comble, vous jubilez à l’idée que l’on s’auto-ampute les doigts !!!
    Bon ben je vais faire comme Chantal parce que quand même, c’est alléchant ! Et quel beau couple !!!

  4. Laurence says:

    J’ai visionné la bande annonce, un film à voir après la série la servante écarlate (bien, plutôt terrifiant de penser que nous pourrions basculer dans ce type de scénario) que je regarde en ce moment, merci Sabine!

    1. Sabine Thierry says:

      merci à toutes pour vos posts, sachez que pour ceux ou celles qui ont envie, l’atelier reste ouvert à vos écritures, vous avez jusqu’à lundi pour vous essayer, pour ma part, ma suite à l’histoire de jeudi sera postée comme d’habitude mardi, bon week-end.

  5. Suzanne says:

    Décidément c’est à chaque fois carton plein pour vos suggestion de livres ou de films…et comme pour les autres choix je vous fais confiance et j’ai hâte de découvrir.
    Merci pour le partage.

  6. GUYBKK says:

    j’ai visionné le film en streaming en HD , violent certes avec de magnifiques décors et de beaux acteurs , c’est très romancé , l’amour est partout présent et l’amitié atteint un très haut niveaux , jusqu’au sacrifice de la vie de l’ami d’Esposito . La fin est heureuse et fait oublier la barbarie du meurtre . excellent film policier avec de nombreux rebondissements vraiment prenant tout le long . Bon W-E

      1. christelle77 says:

        Pour le coup, moi j’aime bien savoir la fin avant de voir le film ou avant de lire un livre !!! Donc merci Guy (et moi ce n’est pas ironique !!! 😄).

  7. Christelle77 says:

    Sublime film en effet ! L’histoire, la langue espagnole et cette musique si belle, si intense, si délicate, toute en retenue et en même temps si triste (ça ressemble beaucoup au magnifique concerto n°23 de Mozart) ! Et puis quels regards magnifiques ont Ricardo Darin et Soledad Villamil !
    Merci Sabine !

      1. christelle77 says:

        Si c’est d’un film dont vous allez parler vendredi, alors je crois que je sais !!! … J’espère en tout cas que ce sera ça !
        Et si ce n’est pas ça, alors ce sera une surprise ! … Pfff ! C’est loin vendredi !!!

  8. Lili says:

    Epoustouflant !

    Epoustouflant, parce qu’un scénario où s’entremêlent habilement 2 histoires, l’une avec dialogues et l’autre ne portant quasiment que sur les regards, qui se passe de mots…Le regard est l’expression de notre âme, de nos émotions, celles que l’on porte en soi, celles qui ne s’adressent à personne en particulier et puis il y a celles que l’on voudrait transmettre à un récepteur en espérant qu’il soit sur le même canal…

    Le film est tiré d’un roman intitulé « la réponse dans son regard », alors que le titre complet du film est « le secret dans ses yeux » : je préfère le titre du roman.

    Et puis, il y a cette phrase qui fait tellement écho « Comment vivre le vide ? ». On y parle de passion, on peut changer plein de choses dans nos vies mais on ne change pas la passion, quelle qu’elle soit.

    Qu’est-ce qui pousse l’être humain à continuer cette vie, alors qu’elle est faite de vide et parfois de néant ? L’espoir ? Avant de partir…

    Je l’ai regardé en espagnol, personnellement, je me suis régalée.
    Merci SABINE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *