Le Malentendu …V.

Égarée dans une ville  somnambule, peuplée de marionnettes dont les fils connaissent par cœur les gestes,

elle a suivi le vent et a couru jusqu’au porche gris d’un immeuble bourgeois.

Le bruit du monde ne lui parvient que de très loin.

Ayant repris ses esprits et son souffle,

d’un revers de la main elle essuyât ses yeux gonflés par le chagrin avant d’aller s’attabler seule, à une terrasse de café.

Installée sous un parasol, elle a commandé un café et a pris avec délicatesse la pince à sucre,

dévastée par le désespoir, elle avait besoin de douceur…

murée dans le silence de ses réflexions,

elle s’en veut d’avoir senti à nouveau son cœur cogner,

elle s’en veut d’avoir cru sortir d’une vie qui la corsète et qui la nie,

elle s’en veut de la folie de ses rêves et d’avoir convoqué l’illusion.

Jusqu’ici sa vie était un temps perdu,

elle a cru naïve, pouvoir se débarrasser d’un corps cadenassé dans l’étau du veuvage.

Demain, se dit-elle,

c’est décidé je prendrai le premier avion pour rentrer à la maison.

Le ciel était criblé d’étoiles,

c’était une belle soirée de printemps,

il faisait assez chaud pour rentrer à l’hôtel bras nus.

Elle marche seule dans les rues, achète un paquet de cigarettes,

s’assoit sur une marche et ouvre le paquet,

quel dommage, se dit-elle, j’avais arrêté de fumer…

la peine se dilue dans les vapeurs de sa cigarette,

elle meure, souffre et ne pense qu’à se sauver.

Elle fume beaucoup,

elle n’aime pas ça.

Elle se souvient que la dernière cigarette a un goût plus intense quand c’est la dernière.

La dernière tire sa saveur du sentiment de victoire sur soi-même.

Il est temps de changer de vie,

de laisser derrière elle les cendres d’un rêve consumé et l’écho d’une histoire qui ne la concerne plus.

Arrivée à son hôtel,

elle jettera le paquet de malboro.

Elle prend l’escalier et monte directement à sa chambre afin de prendre un bain pour se délasser,

pour oublier sa détresse quand le monde semble s’éloigner,

quand le cœur se vide et que la vie,

disparaît de la vie.

Deux heures plus tard, tournée vers le miroir cerné d’ampoules,

elle attrape un pinceau,

met sur ses joues un peu de poudre de riz,

une poudre rose et parfumée.

Elle brosse ses cheveux et les noue derrière la nuque à l’aide d’un ruban de soie,

habillée d’une robe droite sombre et chaussée d’escarpins,

des perles aux oreilles et autour du cou,

un nuage de Shalimar de Guerlain,

bien décidée à ce que ses repères vite se reconstruisent,

elle repart souriante son sac sous le bras.

Ce soir, elle a besoin de partager l’inespéré bonheur du retour, tant l’existence est précieuse au sortir de l’exil.

Ce soir, elle a rendez-vous.

Deux hommes amoureux, par amitié pour sa dernière soirée, l’ont invitée à diner.

 

 

 

59 Commentaires
Partager:

59 Commentaires

  1. Armelle says:

    Tout est bien qui finit bien. Elle relève la tête. Je la trouve forte. J’aime vos personnages Sabine. Ils sont à votre image, toujours tournés vers l’avenir. Ils se prennent en main.
    Cela donne envie d’aller à Venise en plus. 😀

    1. Sabine Thierry says:

      Avez vous compris dans le texte qu’elle dine avec Marcello et Andréas, j’ai peur que ça ne soit pas clair.
      Je m’adresse à la prof de français, ce feuilleton trouverait il sa place dans une nouvelle?

      1. Sabine Thierry says:

        Je mets beaucoup d’intérêt dans le choix des photos. là c’est un juste retour des choses en hommage à Audrey Hepburn du début.
        Comme l’acte IV avec le masque,
        ce dernier est tombé, elle a vu Marcello tel qu’il était.

  2. Sabrina PO says:

    J’ai adoré lire votre suite , subtilement imagée, remplie d’émotions et de dignité…
    Je dois le dire, il m’a émue ce récit, comme lorsqu’on regarde un très bon film …
    A défaut d’amour elle a gagné l amitié.
    Je vous tire mon chapeau , si je peux le dire ainsi, merci pour m’avoir secouer le coeur en douceur, ce matin…

    PS: Classe la photo !!! J’Aime !

    1. Sabrina PO says:

      «, bien décidée à ce que ses repères vite se reconstruisent »… Des mots , une phrase très positive et qui me plais beaucoup !!!!!

    2. Sabine Thierry says:

      Vous avez tout compris.
      Elle a rêvé l’amour…elle ne peut pas parler d’amour, il n’y a jamais eu d’ambiguité de la part de Marcello.
      C’est un chouette type c’est tout!

      1. Josiane says:

        Oui,marcello a l’air d’être un chouet type,on a bien compris qu’il n’y avait jamais eu d’ambiguité…il éprouvait un vrai sentiment d’amitié envers votre héroïne,heureux de pouvoir se confier à elle,de partager de bons moments et surtout fier de pouvoir enfin lui présenter l’amour de sa vie

  3. Carole says:

    C’est plein de sensibilité comme toujours.
    Je ne m’attendais pas à cette fin. Mais c’est chouette! C’est une femme qui a de la sagesse car elle aurait pu se noyer dans le chagrin. Mais à quoi bon!
    Ne pas perdre de temps et toujours avancer.
    On a envie de continuer à la suivre cette femme à travers les futurs épisodes de sa vie.
    Elle me plaît car elle est passionnée et elle ne pleure pas sur elle même.

  4. Lili says:

    Notre héroïne est guérie et revient à la vie ! On dirait une guerrière, elle sombre dans l’intimité, à l’abri des regards et remonte vers la lumière.
    Après le désespoir et la douleur, après le sentiment de culpabilité et de rancune envers elle même, après avoir cru trouver refuge dans l’illusion de cigarettes comme d’autres se rueraient sur la nourriture ou le sport pour combler un vide abyssale, elle décide de repartir vers la reconstruction et la vie.
    Elle accroche un sourire à son visage et vivra le bonheur par procuration en attendant le sien. J’aime l’idée que les gens puissent se réjouir du bonheur des autres…j’aime les gens généreux de ce qu’ils sont et non de ce qu’ils ont…

    Malentendu V suite ou suite et fin ?

  5. Laurence says:

    « Il est temps de changer de vie. »
    On a qu’une vie dans ce corps, ne pas perdre de temps.
    Diantre, comme j’en ai perdu tout au long des années!
    Merci pour ce récit ma chère Sabine , ton talent ne cesse de grandir…

  6. Rabia says:

    J’adore la fin que vous avez donné à cette histoire.
    Elle rebondit sur ce qui semble être un échec.
    La photo est très belle et je trouve qu’elle laisse planer un mystère !
    Elle me fait penser à une femme fatale bien que son souhait s’est de connaître à nouveau l’amour.

  7. Domino says:

    Pour se relever, il faut tomber. A chacun de trouver la force de na pas rester à terre. Et oui, on a qu’une vie !!!! Je l’ai tatoué sur ma peau (en anglais 😉 )
    Et oui, j’aimerais aussi lire la suite de ses « aventures » (d’ailleurs, il faudrait qu’elle en ait, des aventures, pour renaître à la sensualité et à la vie amoureuse. Je sais, je suis coquine ! 😉 )

  8. Nurse 24 says:

    Tous les sentiments qui la traversent sont obligatoires pour aller de l’avant. Elle n’a pas perdu son temps puisqu’elle a compris qu’il était enfin l’heure qu’elle sorte de sa prison. L’idée même qu’elle a perdu du temps n’est qu’une illusion. Il fallait vivre ça pour comprendre … qu’il est temps de se réveiller ! Si l’idée de perdre son temps demeure un court instant, il nous en fait gagner énormément par la suite! Puisqu’avancer trop vite, partir à la va vite sans comprendre ce qu’on a vécu et ressent, ce qu’on vit ni ce que l’on fait ou veut, nous fait revenir en arrière à coup sûr ! Et là, la perte de temps est énorme puisque tant qu’on a pas compris, les situations se suivent et se ressemblent…..jusqu’à ce qu’on comprenne enfin…le brouillard se dissipe et on voit mieux la route à prendre.
    Parce qu’elle a justement pris son temps à la réflexion, parce qu’elle s’est laissée aller, puisqu’elle s’est trompée…qu’elle peut changer de vie et prendre la direction qu’elle aura choisi et non subi.
    Elle est fière et élégante ( elle me fait penser à quelqu’un tin! 😜). Elle s’occupe d’elle et c’est ce qu’il faut! Lui manque le rouge aux lèvres 😜
    J’entends ses pas et le bruit de ses talons sur le pavé, a un rythme cadencé et sûr, c’est bon elle a compris que le temps du deuil quelqu’il soit est révolu. Son parfum erre et s’imbibe dans les airs comme un appel à la séduction, comme une empreinte à la sensualité. La coquine 😜Elle s’envole même … si elle a eu besoin de solitude, elle a compris qu’elle n’en voulait plus désormais.
    Ces deux hommes sont bons et gentils, prévenants, quelque part ils vont l’aider, elle va passer une bonne soirée. C’est vrai que Marcello n’a jamais laissé entrevoir une quelconque idée que ça irait plus loin, il est subtil et éclairé, a senti en elle une certaine affinité , il est bienveillant c’est tout.
    Alors maintenant qu’elle devient clairevoyante, elle va pouvoir foncer dans sa nouvelle vie et vivre l’aventure qu’est la vie!
    Sabine, vous avez clairement bien compris que le temps ne se compte pas mais se vit. C’est nous humain qui comptons, parfois mal….la vie, elle ne compte pas … les aiguilles avancent sans reculer, vivre ce que l’on doit vivre , à nous de bien vouloir comprendre tout simplement…
    Sabine, vous savez que je n’aime pas me répéter !!!! Et pourtant, au vue de ce récit si magnifiquement empreint de beauté, je me dois encore de vous féliciter et là, je m’en lasse pas…
    Bonne journée

    1. Lili says:

      Je partage entièrement…et je rajouterais « la vie est un si bon prof que si t’apprends pas la leçon, elle te la répète ! »

  9. Nurse 24 says:

    Merci Josiane ! Je ne sais pas si j’analyse ou m’exprime bien, ça vient du cœur, ce sont des ressentis à travers du vécu, le mien et ceux des autres, une sorte d’état d’esprit que j’en me suis forgée et à vrai dire je m’en sors pas mal, même pas mal du tout!!! Et petit bémol Josiane, c’est Nurse 24!!!!😂😂😜 64 peut être un jour qui sait…..ça serait top!

  10. Anne64 says:

    Cette héroïne me plait beaucoup, j’aime la facilité avec laquelle elle passe au dessus du chagrin et de la déception. Elle rebondit très vite et repart en croisade à la recherche du bonheur. Très jolie fin aussi avec le repas entre les 3 personnages, repas qui scellera sûrement une belle amitié à venir.

  11. Nam says:

    Merci pour les explications quant aux photos. J’avais justement cette image du masque qui tombe lors de l’élaboration d’une suite.
    L’image de la dame au chapeau est chic. Elle aime les parfums de qualité à ce que je vois! 😉 Je n’ai pas cerné les raisons qui vous font dire que le bleu lui va bien, j’ajouterais l’alternance du rouge et noir lui va aussi. Pour ma part, je me sentirais encore un peu déguisée en dame avec son rouge en lèvre 💋💋 😀

    Je suggérerais à votre héroïne… si elle ne veut pas perdre son temps, la cigarette lui sera un faux ami. Cela va la délivrer aujourd’hui, mais à long terme elle aura peut-être une vie amoindrie. Elle va donc perdre de son temps. Désolée, mais stop à la cigarette petite héroïne…

    Qu’il est bien parfois de ne pas perdre de temps pour avancer plus vite il est vrai ! C’est une faculté d’avancer sans perdre de temps. Pour autant, n’est-ce pas un passage obligé de perdre du temps pour pouvoir avancer chez certains ?? Perdre du temps leur permet de progresser et donc de réussir à atteindre un but ou leurs vies.
    🍀💋💄

  12. michel says:

    Bonjour, un texte super avec une bonne fin. La femme dans la photo, je la trouve mystérieuse avec le chapeau, j’imagine son regard étincelant et elle a une beauté pur.Vous l’avez bien choisi et j’adore cette photo.

    1. Sabine Thierry says:

      Je suis heureuse qu’elle plaise à tout le monde,
      je l’ai choisie parce qu’elle est sûre d’elle et assume sa féminité tout en affichant une vraie coquetterie.
      Monsieur Michel a du goût mais ça…je n’en doutais pas!

  13. Sabrina PO says:

    Petit commentaire :
    Comme le lapin d’Alice aux Pays des Merveilles, qui court après le temps, toujours, nous sommes dans la même action.
    Comment ne pas perdre de temps et savoir le prendre en même temps ? Ce qui amènerait à dire, quand même, que dans claques actions le temps consacré est perdu ..inéluctablement
    Mais le côté positif c’est que de temps utilisé nous en retirons et gardons de l’expérience , de la maturité qui nous fait grandir et même des fois de la …. sagesse 😇

      1. Sabrina PO says:

        J’apprécie beaucoup votre réparti et votre franc parler 😁😆!!! Certains ont tbesoin de lumière, ou de coup de pied aux fesses, sur leur chemin pour avancer et ne pas reculer souvent… ou prendre les mauvaises décisions qui font stagner .
        Demain, chère Sabine, j’ai un rendez-vous qui me tiens à coeur et j’en suis ravie .!!!!

  14. Christelle77 says:

    Voilà une belle fin, car annonciatrice d’un nouveau départ ! Et en plus d’être courageuse, elle a du recul sur elle-même : pourquoi aurait-elle refusé le dîner avec Marcello et Andréas ? S’est elle-même qui s’est fait un film et ils n’y sont pour rien ! Ce qu’elle a pris pour un coup de foudre amoureux était en réalité un coup de foudre amical. Et c’est une belle chose aussi. Et on se doute qu’elle passera une merveilleuse soirée en compagnie de ces 2 hommes qui lui montreront que le bonheur est possible ! Bref, bravo à elle et bonne route à elle (… oui, je sais, ce n’est qu’une fiction !).
    Et bravo à vous Sabine ! Vous nous avez tenu en haleine, vous nous avez fait rêver, vous nous avez fait inventer et, comme toujours, vous nous faites réfléchir et nous dire « et moi dans tout ça ? ». Pour ma part, j’admire le courage de cette héroïne qui prend sa vie à bras le corps. Pour ma part, je n’arrive pas toujours à le faire ! … Il va falloir que j’aille voir coach Sabine pour comprendre et changer quelques trucs !

  15. Chantal says:

    Tres belle fin je n avais pas compris qu il s agissait de ces deux hommes .
    Je croyais que l héroïne avait décidé de faire l amour même avec deux hommes.pour ressentir ce qu elle ne vit plus depuis 3 ans…et je voyais une suite sir sa nouvelle vie..
    Je m aperçois en lisant le blog que j étais la seule à n avoir pas compris.
    Je trouvais ça sympa alors c est l »essentiel.pour moi .

      1. Chantal says:

        Oui c est pourtant pas mon style mais je pensais que cette femme avait compris au elle était capable de ressentir des choses pour un homme alors au elle n y croyait plus et au elle avait voulu foncer….c est drôle Sabine que je puisse arriver à dire ces choses là…vous me faîtes évoluer 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *