LE MALENTENDU…

Et si…

aujourd’hui je menais la danse autrement.

J’ai ressorti de la penderie ma casquette d’écrivain,

à vous maintenant d’imaginer…

de me deviner,

un stylo à la main,

écrivant à l’encre noire dans un brouhaha qui ne me dérange pas.

Imaginez moi assise en terrasse,

installée à une table en marbre rouge,  au café Florian.

Difficile de choisir  entre les pâtisseries accompagnées d’un verre de vin blanc ou le chocolat chaud au grand Marnier.

j’ai une vue imprenable sur la place,

rêveuse je contemple les pigeons cabotins en train de se disputer un quignon de pain.

je suis à Venise.

Je dois écrire un texte sur …Le Malentendu.

C’est là que vous intervenez.

En effet,

je vous invite à me raconter un malentendu en deux ou trois lignes,

parlez moi d’une situation vécue sur un malentendu, n’importe quoi, ouvrez la trappe aux souvenirs et donnez moi une trame à mon nouvel article.

Je choisirai l’un d’entre vous et écrirai grâce à votre sujet une histoire.

J’attends vos lignes…pour commencer.

Qui ouvre le bal?

 

 

 

.

 

 

60 Commentaires
Partager:

60 Commentaires

  1. Nurse 24 says:

    Là comme ça pas de souvenirs en particulier, faut que j’y réfléchisse…mais la chose dont je suis certaine et qui m’a offert de nombreuses surprises et opportunités est l’idée d’une célèbre réplique de film à laquelle je fais référence et dont vous connaissez j’en suis sûre … « vas y fonce! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher!!! » 😂😂😂

      1. Nurse 24 says:

        J’en ai trouvé un sans même réfléchir mais tellement évident et que ça a fait tilt dans ma petite tête !
        Je suis devenue infirmière non pas par vocation. Je m’explique. Mes études au lycée ne me prédestinaient pas à travailler dans la santé. J’obtiens le bac littéraire. Je me voyais bien partir à la fac mais bon voilà…après le bac, mon frère me fait embaucher dans son usine pour un job d’été…l’été a duré 4 ans…finalement, je zappe la fac comme qui rigole parce que j’avais envie de bosser et être indépendante le plus vite possible et puis surtout, au fond, je ne voulais pas infliger à mes parents une aide financière pour de longues études qui les aurait accablés…je voulais me débrouiller toute seule! Me laissant vivre, je me réveille un jour et me dit stop faut que je me barre de là ! Ce n’est pas pour moi, je sais que je peux faire mieux pour moi. Alors, je me suis dit, des études ok mais rapido! J’aime les bancs de l’école, mais pas trop longtemps. Me décide alors de passer dans un premier temps, les concours de police et gendarmerie…écrits réussis…le sport moyen mais alors l’oral….je me suis faite démonter par une con……alors que faire????? Et puis, à mon bon souvenir, ma mère me rappelle l’anecdote lors de mon enfance, je voulais être infirmière ! Lol pourquoi avais je dit cela! Comme beaucoup de petites filles me disais-je. Mais au fond, pourquoi pas! A de nombreux échos, je me rappelle que le concours était vraiment dur à avoir. Et franchement Sabine…la réplique en a été le moteur. Me voilà à me renseigner au cours d’un mois de janvier et je vois que le concours a lieu en mars. Je me dépêche à faire les démarches sans trop y croire. Inscrite à un seul concours celui de la ville ( presque tous tentent plusisuers concours la même année pour optimiser le nombre de chance d’être reçu) me reste un mois et demi pour réviser !😂😂😂 j’achète un livre dédié à la préparation du concours, je le lis, le lis, encore et encore. Je n’ai pas étudié depuis quatre ans et me remettre le nez dans les bouquins pffffff Et la date fatidique est là ! Nous sommes plus de 1000 au concours! Et me dis et merde, oublies que t’as aucune chance, on sait jamais sur un malentendu ça peut marcher…je suis reçue à l’écrit! Je me dis ok, c’est le hasard et tant mieux! Arrive l’oral en mai, je tombe sur un sujet fort intéressant, j’ai 30 min pour le préparer pour ensuite le présenter sur 15min ( nous sommes au moins 500 pour l’oral…), avant de rentrer dans la salle, je me redis la réplique et je fonce! Je présente clairement mon sujet, puis les formatrices et une psychologue me posent des questions….mes motivations ( que je n’avais même pas réfléchi…), est ce que mon mari de l’époque acquiesce cette reprise d’etude Que je répond en disant oui mais en même temps c’est de mon avenir professionnel qu’on parle donc en même temps il n’a pas le choix! …etc….etc…pleins de questions pinailleuses à laquelles je répond franchement et spontanément, pas de triche!
        En juin, une amie me propose d’aller voir sur le tableau de l’école les résultats, un soir avant de sortir ! Moi qui attendait tranquillement le courrier. Pour ce concours, 2 listes sont éditées, principale= reçus d’office et secondaire, pour ceux et celles qui seront reçus si une place se libère. 96 noms sur la liste principale, sur 1000 ça fait pas beaucoup. Et là, ma pote hurle mon nom…bordel de m….t’es reçue! Et le pire, je me fiche d’elle en lui disant arrête tes conneries relis! Mais non t’es reçue! J’en revenais pas! Je vous raconte pas la soirée qui a suivi 😂😂😂
        Un malentendu joyeux qui m’a ouvert des portes, m’a fait prendre conscience de ma véritable destinée. Plus de trois ans d’études, dures, parfois insoutenables, la pression sans cesse de tout part! Des heures et des heures de révision, de temps passé en stage…avec en plein dedans un divorce, comme quoi…😂 puis un interne en cours de route miam miam! Lol Histoire de se vider la tête !
        Enfin diplômée, je quitte la ville pour une autre…et c’est là, que j’ai finalement savouré mon indépendance
        Non loin d’être prétentieuse, je suis faite pour ce métier et je suis douée en plus dans ce que je fais. Même si je sens au fond de moi que je ne ferais pas ce métier toute ma vie, ce chemin là va m’ouvrir d’autres portes que j’attend avec impatience…pas de hasard, que des malentendus 😁
        Êtes vous satisfaite ma chère Sabine!
        E vi augura buon viaggio a venezia, gustatevi uno spritz per mi! Salute ! Brindiamo all’amore e all’estivo !

        1. Lili says:

          Excellent ! Je travaille pour une amie (lol) et j’ai fait une petite pause sur le blog : bien sympathique cette lecture ! Aller, j’y retourne !
          Purée, ça fait bientôt 3 ans que je bosse pas après avoir eu un boulot très prenant ; ça me fait drôle de bosser le soir après le coucher des enfants…Je crois qu’j’aime bien à nouveau !

  2. Anne64 says:

    Moi aussi il faut que j’y réfléchisse, pour le moment pas de souvenir de malentendu mais il doit sûrement y en avoir, je vais creuser dans ma mémoire.
    Ah…Venise…Une destination inscrite sur notre petite liste…
    Moi je choisirai le chocolat au grand Marnier et je prendrai aussi les pâtisseries 😉

  3. Anne64 says:

    Voilà, merci Sabine, maintenant je vais aller me faire un petit cappuccino chantilly, la photo m’en a donné une irrésistible envie !

  4. Cédric says:

    Tu es réellement à Venise? 😊😄. La ville des Amoureux, par excellence 😍. J’ai eu l’occasion de partager un café avec mon chéri , dans ce lieu mythique .. Mais bien trop de monde pour y être au calme … C’est devenu un lieu touristique , the place to be, et il faut sortir le porte monnaie 😝. Nous avions préféré prendre une boisson chaude au salon de thé du célèbre hôtel , » le Danieli ». Ok , c’est pas le sujet ! Oups! Désolé .. Mais le début de ton article est quand même une invitation au voyage 😊

  5. FABIENNE says:

    Bonjour Sabine,
    Une situation vécue pour moi sur un mal entendu… Il faut dire que je la vie toujours.
    Un malentendu très particulier, malentendu sur le choix pour moi de mon conjoint et le choix de mon conjoint de moi.
    Nous nous sommes rencontrés il y a bientôt trente ans.
    Pensant que nous étions faits l’un pour l’autre, nous nous sommes mariés 2 ans après.
    Sur 28 ans de mariages, nous avons vécu 3 belles premières années puis depuis, nous sommes toujours mariés sur un malentendu et aucun de nous deux à le courage de prendre la bonne décision alors que nous ne sommes pas heureux.

    1. Lili says:

      Fabienne, on est plusieurs dans ce cas de figure : mauvais choix dès le départ ! 23 ans pour moi…mais j’ai justement envie d’avoir une petite part de bonheur dans cette vie…qu’est ce que j’ai dû être emmerdeuse dans mon ancienne vie pour payer ici !! Tout se paie !! Je plaisante ! Quoique…

    2. bonjour l’histoire de FABIENNE commence bien …et que dire de 28 ans de mal entendu …?
      l’un et l’autre sont liés ….complémentaires…dans la vie ….ils ne sont pas heureux …mais complices …
      dans ce choix de vie …alors ,ils on trouver ,leur équilibres …ni l’un ni l’ autre ne métra le mot « fin »à leurs l’histoire . parques il y à si minime soit ‘elle une lueurs d’espoirs ,et là …et que rien n’est finis …
      alors pour eux …cette phrase pleine de promesses d’un lendemains plein d’espoir…. !
      « le souvenir ,c’est la présence dans l’absence ,c’est la parole dans le silence ,c’est le retour sans fin
      d’un bonheurs passé , auquel le cœur donne l’immortalité ». patrick.

  6. Lili says:

    Je commence :
    1992 : je rencontre celui qui allait devenir le père de mes enfants, L.
    Les études, c’est pas son truc why not, réfléchir, raisonner non plus. Parler tout court, avoir une discussion, émettre des idées, débattre, se positionner, s’indigner encore moins.
    Il rencontre un super pote à l’armée, qui se prénomme comme lui : L. !
    Commence une amitié à 3. Je dis bien amitié.
    D’ailleurs, son super ami L. aménage toujours à proximité voire dans la même résidence que nous à plusieurs reprises, suivant nos déménagements.

    Il y a toujours un couvert pour L. au cas où il passerait. Jeux de sociétés, ballades surtout discussions avec lui, à défaut de ne jamais (je dis bien jamais) en avoir avec mon ex-mari.
    J’ai trouvé là quelqu’un qui régulièrement, au moins hebdomadairement, me permet d’échanger sur divers sujets, en confrontant nos idées, en stimulant nos intellects respectifs.

    L. finit par rencontrer C. (même prénom que moi) sur un site de rencontres et prend le large géographiquement.
    L’amitié s’est effritée pour diverses raisons. Une quatrième personne qui ferait office de grain de sable dans ce trio bien établi ? Non, la fin d’une histoire…de près de 10 ans.

    Il y a moins d’un an, fraîchement divorcée, peu présente sur les réseaux sociaux, j’ai un compte pro LinkedIn et FB. L. me demande en amie. Je supprime car je suis ainsi, j’essaie de ne pas me retourner sur le passé. D’ailleurs, j’ai fini par supprimer définitivement FB pour être conforme à mes idéaux et mon changement de vie.

    Il y a peu, en dînant à Paris avec une amie commune à L., cette amie me révèle que L. était amoureux de moi et a pris le parti de s’éloigner pour m’oublier. 20 ans après, j’apprends qu’un ami était épris de moi…
    Et bien, je vous jure que je n’ai rien, absolument rien vu ni senti durant toute cette période.

    Malentendu sentimental ?

      1. Lili says:

        Florence,
        C’est affreux, je n’ai aucune émotion envers l’un ou l’autre. Pour L., c’est du passé et rien d’autre. Quant à mon ex-mari, nos enfants sont un lien indélébile …J’ai fait des enfants avec la mauvaise personne. Je précise que c’est une bonne personne, mais il reste un boulet dont je veux me délester.

  7. Nurse 24 says:

    Elles sont touchantes vos histoires…qu’il y ait des malentendus joyeux ou tristes, je me demande surtout s’ils existent vraiment…et ne sont plutôt que des malentendants…

    1. Nurse 24 says:

      Il n’y a pa d’erreur Lili, on apprend de tout ! C’est une expérience comme une autre aussi douloureuse soit elle! J’ai divorcé aussi et ai vécu de sales moments et forte heureusement pas trop longtemps j’ai bien-entendue à temps 😂 …parce que je me suis écoutée. Une perte de temps certe mais utile , c’est le chemin qu’il fallait prendre pour obtenir le chemin qui convient le mieux, la seconde chance elle existe pour tout à chacun, juste savoir la saisir ou la vouloir….accepter et oublier les blessures du passé sans oublier ce qu’il nous a appris, voilà mon secret! J’ose espérer Lili que le regret ne vous envahit pas, ça serait dommage …
      Mais une question me taraude tout de même….pourquoi ne pas revoir ce fameux L…?????? Et pourquoi pas !

      1. Lili says:

        Surtout pas , je ne regrette rien !!!
        Surtout pas se retourner sur le passé d’autant que je n’ai jamais ressenti autre chose que de l’amitié pour L. !…
        J’avance, je regarde devant et j’essaie de laisser le passé derrière moi ! Merci qui ?!

        1. Nurse 24 says:

          Bravo! Vous êtes sacrément courageuse ! Effectivement, je ne sais pas si je l’ai déjà dit mais le passé c’est comme un rétroviseur, y jeter de temps en temps un coup d’œil pour se satisfaire du chemin parcouru mais surtout ne pas quitter la route qui est devant nous! Bonne route alors!

  8. Sabrina PO says:

    Photo très gourmande!!!! J’aime !!!!!!
    Pour ma part ce sera un chocolat chaud au grand marnier monté d’une énorme chantilly…. j’adore!!!😄
    Un malentendu …je suis peut-être en plein dedans… je m’explique.
    Un …ami très proche, pour ne pas le nommer, vient me rendre visite en me parlant du changement effectué dans sa vie sur sa santé, donc sur son hygiène de vie, son comportement et sa façon dorénavant de voir et concevoir la vie, seul…. ou à deux.
    Un autre jour, son portail saboté par on ne sait qui, il me dit vouloir partir de chez lui pour se sentir bien ailleurs . De ce fait, le lendemain, il me demande si je voulais bien l’accueillir chez moi avec ses cartons… je lui ai répondu qu’il fallait que je réfléchisse (me connaissant ! J’aime trop m’a tranquillité et n’avoir à rendre de compte à personne .), le lendemain, il ramène déjà la moitié de ses effets ( Ya 4étages dans la copropriété où j’habite… et je suis au 4ème!), je ne voulais pas lui dire e redescendre avec toutes ses affaires..
    Bref, aujourd’hui j’en suis là, il a pris « mon peut-être pou un oui » et ça à mis un petit coup de pied à mes projets à venir…
    Malentendu ?

      1. Sabrina PO says:

        Exact!!!!!! Et aujourd’hui je suis VRRTE 😬 car je me retrouve dans une situation que je n’ai pas voulu aussi rapide et pouvoir réfléchir à ma décision !!!

  9. sylvie Méditerranée says:

    Avant mon départ pour la Méditerranée .
    Je travaillé dans l’un des grands hôtels dans le 65 ,ce soir l’ ambiance semble bizarre, rare la présence des directeurs et pourtant ce fût le cas ,car mauvaise gestion de planning : trop de personnes mis en repos en même temps , hiérarchie sans aucune empathie ; ce fût ma fête tout le long du service, pourtant j’ai toujours travaillé avec le sourire ; de plus toujours dans ce domaine, mais ce soir là ils mon pressées comme un citron, en plein service ni un!!!!! ni deux!!!!!!!!j’ai balancé mon tablier, et je suis rentrée chez moi ; avec le regret de ne pas avoir dit le fond de mes pensées ………………
    Depuis je vie une vie de bohème dans le pays Catalan formidable !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. Rabia says:

    Il y a quelques années de ça après un apéro bien arrosé je propose à des copains et copines si le temps le permet de faire des grillades le lendemain soir.
    J’ai bien pris le soin de leur dire que je confirmerais par un sms si oui ou non.
    Les personnes que je souhaitez inviter ont reçu ma confirmation.
    La soirée grillade bat son plein lorsqu’un couple que je ne voulais pas inviter appelle une copine présente et demande si la soirée a bien lieu et de me faire dire qu’ils allaient être en retard !!!!
    Voilà sur un malentendu ou « je tape l’incruste »
    Me voilà obligée de les accepter chez moi !

  11. Anne64 says:

    Bon la journée a passé et aucun malentendu ne me vient à l’esprit. Pourtant je me dis que c’est impossible, il doit forcément y en avoir. Peut-être que la nuit me permettra de le faire remonter à la surface. A suivre…
    Dans tous les cas, comme d’habitude j’ai pris beaucoup de plaisir à lire mes camarades.

        1. christelle77 says:

          La honte oui pour les enseignantes que nous sommes !! … Enfin moi je suis de nouveau étudiante cette annee alors c’est moins grave que vous !! 😂… Humour bien sûr !

          1. Christelle77 says:

            Oh ben non Sabine ! Vous ne pouvez pas priver Anne la gourmande de dessert quand même ! C’est limite de la torture là !

  12. Nam says:

    Petit malentendu simple en 3 lignes:
    – Avoir demandé à la boulangère « une pâtisserie au chocolat » en croyant éviter le café que je n’aime pas du tout. Au final, la pâtisserie sera au chocolat mais avec du café à l’intérieur à ma grande surprise. Résultat: acheté mais non savouré. Même dans les gourmandises, il y a des malentendus !

    Je vois que vous êtes de retour sur le site. L’article sur Venise me renvoie à un autre petit malentendu et à des souvenirs ^^. Si j’entrais dans votre article, à votre place… je prendrais du chocolat sans hésiter.

  13. Christelle77 says:

    Finalement, j’ai peut-être un truc sur le malentendu. Je suis amie avec le gestionnaire de mon collège et nous faisions beaucoup de musique ensemble, au collège comme en dehors puisque nous étions dans un même groupe de poprock.
    Un jour, un élève de 6ème vient me demander si mon mari peut le faire rentrer au club rock du collège. Gros blanc … car je n’ai pas de mari, ce que je finis par lui dire. Il rétorque alors : « ah bon, vous n’êtes pas la femme de M. X ? » ce à quoi je réponds que moi je suis Mme Y, professeur de musique (et que je suis sa prof en plus, il pourrait connaître mon nom quand même !!!) et que la femme de M. X est logiquement Mme X qui elle est documentaliste … dans notre collège !!
    ça m’a mis mal à l’aise parce que, même s’il n’y avait rien de malsain dans la réflexion de cet élève, je me suis dit qu’un paquet d’autres cerveaux bien plus salaces devaient certainement imaginer des choses qui n’existaient pas et qu’une rumeur pouvait partir bien vite. Heureusement, ça n’est jamais arrivé ! (en tout cas, ça n’est pas venu à mes oreilles !).

  14. Armelle says:

    Les ragots et autres histoires vont bon train dans les établissements scolaires !! Les élèves se plaisent à imaginer des choses et déforment très vite la réalité !
    Je n’ai pas de malentendu en tête me concernant. Ou du moins j’ai oublié.

    1. christelle77 says:

      Ça c’est sûr que de toute façon, dès que des élèves vous voient avec un ou une collègues de travail dans votre voiture ou dans une expo ou dans un café, ils considèrent que vous couchez forcement ensemble ! Ils doivent s’imaginer la vie des profs comme une orgie romaine !!! 😂

  15. Tatiemomo says:

    Souvenir, blessure d enfance sur un malentendu.
    Nous étions à l école primaire avec ma petite soeur et mon petit frère, j avais environ 9, 10 ans. Comme nous habitions loin de l école notre institutrice nous ramenait en voiture le soir. Elle avait aussi dans son auto ses deux nièces et une de nos petites voisines. Les nièces de l instit quand nous descendions de l auto tirait la langue à ma soeur par la vitre arrière qui le leur rendait ( Quand on la connait on sait qu elle ne se laisse pas faire. ..) Au départ je n avais rien vu mais alertée par ma frangine je constatait en effet qu elles étaient les premières à commencer, Jusque là rien de terrible , simple enfantillage . Mais un soir à force de les regarder sans rien faire je leur ai moi aussi tiré la langue agacée par leur comportement qui au demeurant était celui de gamines profitant de leur position « nièces de l instit donc intouchables « …Le lendemain avant la sortie de classe l instit m interpella et me mit la honte de ma vie devant tout mes camarades en me disant que j étais irrespectueuse car elle pensait que c était à elle que nous tirions la langue…quelle honte! Elle avait suivi tout cela dans son rétroviseur, j étais une petite fille très sage et n avait jamais subit un tel affront. Je n ai même pas osé expliquer. Je me suis tu . La petite voisine de l époque que nous frequentions nous expliqua le lendemain que les nièces avaient raconté à leur tante que c était nous qui tirions la langue qui avions commencé alors qu elles étaient à l origine de tout cela. Notre voisine nous avoua qu Elle n avait pas osé dire la vérité par peur de perdre l amitie de ces chipies de filles. Voilà comment on peut sur un malentendu être blessée profondément surtout quand on est enfant et que dans sa petite tête, cela prend des proportions énormes. Un grand sentiment d’injustice. ..de colère aussi envers celle qui ne nous a pas défendues et qui etait soi disant notre copine. Un peu naïf mais vécu il y très longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *