L’Orage…

C’est un village pluvieux,

angoissant et humide.

La température est estivale.

Les couleurs du ciel lacté s’assombrissent,

les éclairs zèbrent l’horizon,

un rideau de pluie bat l’asphalte,

le vent souffle  et bat les carreaux,

emportent les feuilles et casse les branches des arbres dénudés.

C’est un jour d’orage,

la solitude me suffit,

je respire et j’existe.

Le tonnerre gronde et donne du relief à un silence bienfaisant.

Il  est à peine 16 heures,

l’obscurité envahit la place,

j’écris à la lueur des ampoules orangées que j’allume normalement que le soir dès la nuit tombée.

J’écris pour agrandir les poumons du monde,

le charme opère,

magie et nostalgie se conjuguent dans mon esprit.

Le texte commence à chanter.

à vous …écrivez moi l’orage.

30 Commentaires
Partager:

30 Commentaires

  1. Sabrina PO says:

    L’orage … ça m’a toujours fasciné et inquiété, surtout si la foudre l’accompagne !!
    Car quand la nature se fâche , on en voit toute la puissance..et l’homme est impuissant face à elle.
    Votre description est parfaite en ce qui concerne l’orage et l’atmosphère qui en découle..
    Le ciel s’assombrit, le vent arrive par surprise, puissant faisant tout claquer et envoler sur son passage, l’air se rafraîchit et devient plus respirable enfin la pluie fait son entrée fracassante..ou pas.
    Ces moments là , je téléphone à mon fils pour savoir si tout va bien. Le temps est propice pour se préparer un bon plat ou un bon gâteau, pour allumer les lampes dans la maison, prendre le temps de se faire plaisir et d’occuper celui ci paisiblement.. en attendant que l’orage passe.
    Je reviendrai ce soir lire tous les commentaires, là je dois bientôt partir au travail… et non pas de vacances !!

  2. Sabrina PO says:

    Et Merci Sabine pour ce nouvel article .
    Splendide encore une fois, avec vos mots qui définissent parfaitement .
    On en redemande encore et encore !!!

  3. Domino says:

    Moi, ce que j’aime dans l’orage, c’est la sensation de puissance qu’il dégage. Une force qui nous dépasse. La force de la nature contre laquelle on ne peut rien. La beauté du ciel d’orage aussi, au dessus des montagnes si proches. Je n’ai pas peur de l’orage. J’aimerais pouvoir, comme dans un film de science fiction, absorber son énergie.
    Peut-être nous en laisse t’il un peu, sans que nous le sachions …

    1. Nurse 24 says:

      C’est exactement ça! Pas de peut être , vous pouvez en être certaine, l’orage est une énergie. L’être humain est une énergie aussi, l’électrostatisme, les influx électriques comme les neurones, le cœur…production d’hormones ( adrénaline, dopamine, endorphine….)
      Toute énergie est interconnectée, nous ne savons pas toujours comment car la science n’à pas tout résolu. Mais sur cette Terre est un tout où des energies interagissent ou partagent ou créent. Le soleil est une énergie pour nous, les plantes non? Alors pourquoi pas l’orage ?!!!!!

      1. Domino says:

        Vous avez certainement raison. Dit comme ça (le bien être que nous provoque le soleil par exemple), ça paraît évident. Et quand on sait que les animaux sentent l’orage avant qu’il ne soit là …

  4. Nurse 24 says:

    Merci Sabine pour vos mots, je les lis avec passion puis je ferme les yeux…
    Comme je vous comprends…
    Cette sensation déshinibante et libératrice que me procure l’orage. Une façon pour entreprendre en étant moins pudique et encore plus confiante. L’orage est inspirant. Mêlé à la pluie, c’est une source de détente. L’atmosphère s’en trouve comme purifiée.
    L’orage me transcende, me transporte…
    D’un caractère passionné, il est à mon image ou moi à lui….une attirance à une sensualité et à une appétence des sens décuplée…voire au centuple.
    Fidèlement éprise des coups d’éclair comme du coup de foudre, l’orage est un horizon aux multiples sensations que l’on se doit d’y céder.

  5. Sonia M says:

    Mercredi, 14 h 30.
    Le ciel se charge au loin de gros nuages bleu électrique.
    Impression particulière de la nuit en plein jour.
    Je sens le poids de l atmosphère s alourdir, je suis impatiente de sentir la fraîcheur de la pluie .
    Le vent redouble, emportant tout ce qui traîne dans le jardin.
    Pourvu que mes pieds de tomates et concombres résistent. …Je sais pour l avoir vu qu’il peut laisser le néant derrière lui.
    Les nuages poussés par le vent qui redoublent, sont au dessus de la maison.
    Les éclaires tels des arcs électriques traversent le ciel de toute part. ..
    Une euphorie teintée d une frayeur devant ce spectacle me submerge.
    Le tonnerre s applique à donner le la de cette partition grandiose !
    La pression monte et moi je me sens envahit par tous ces éléments naturels.
    Puis petit à petit les éclairs s éloignent, le tonnerre joue en sourdine et la pluie cesse.
    C’est le moment pour tout ouvrir, marcher pieds nus sur la terrasse trempée et couverte de feuilles. ….
    La pression retombée, je me sens légère.
    La fraîcheur est là autour et en moi !
    Pour moi, l orage c est physique, puissant et électrique.
    Merci Sabine, j’ai observé l orage derrière vos carreaux à vous.

      1. Sonia M says:

        Merci Sabine.
        Votre accompagnement pour revenir dans le monde des vivants m est précieux.
        Même si mon papa me manque je ne le cherche plus.
        Vous ,l orage 😉je me sens légère et éprise de liberté ces derniers jours !

  6. Anne64 says:

    L’orage, en ce moment, nous le voyons beaucoup dans notre région. Les chaudes journées finissent parfois par devenir lourdes, très lourdes. La moiteur envahit l’espace, tout devient pesant, jusqu’à ce que l’orage éclate comme une libération. À ce moment là, le ciel commence à gronder au loin puis les grondements menaçants se rapprochent peu à peu…Et tout à coup, l’orage s’impose avec force, des rideaux d’eau nous surprennent, le vent se lève, la température descend très vite, l’orage danse, se balance, nous montrant toutes les prouesses dont il est capable. Et quand le spectacle est terminé, retour à la normalité, la luminosité du ciel revient, les oiseaux volent à nouveau, tout reprend comme avant. Bien évidemment, je n’évoque là que l’orage gentillet qui ne détruit pas tout ce qui passe sur sa route.
    En parlant d’orage, ce qui me fascine, c’est mon petit chien, une heure environ avant l’orage, il le sent, change de comportement, se couche à l’abri sous un meuble…C’est incroyable à chaque fois.

  7. Ma rtine says:

    L’orage histoire de dire je suis là tu ne veux pas me voir ben écoute le ciel aussi a le droit de péter les plombs ; si tu veux qu’il fasse plus clair il suffit d’ajouter une lettre à orage pour que tout s’arrange en « orange » laisse ton parapluie écoute ce que le ciel veut te dire

  8. sandrine says:

    L’orage cela me fait peur et en même temps ça me fascine. Cet éclair qui illumine le ciel, ce bruit sourd que l’on entend est magique et est à la fois assourdissant, terrifiant et dévastateur.

  9. Florence says:

    L’orage me fait peur ; une violence de la nature, un déchainement dont on ne maitrise rien et qui peut faire tellement dégats, c’est surtout ça que je redoute…
    Quand ça tonne très fort,
    Je compte les secondes entre l’éclair et le bruit du tonnerre pour savoir s’il est « loin  » ou pas…pour me rassurer ou pas..
    Et s’il est loin et qu’il se met à pleuvoir « fort »…alors là j’adore quand je suis sous la couette, je me sens encore plus en mode cocooning!
    c’est pas grave docteur, dites moi?
    Aussi, j’adore l’odeur de la terre après un gros orage…s’il ne l’a pas abimée…bien sur, il me manque les mots pour décrire ce sentiment de bien etre…

  10. michel says:

    Bonsoir, je n’aime pas l’orage , le bruit , l’éclair, ceci me fait peur .J’ ai horreur d’ être dehors car je me sens en danger. C’est vraiment impressionnant se phénomène.

  11. Laurence says:

    L’orage m’inspire crainte et puissance, d’autant que j’ai pu l’expérimenter il y a longtemps , la foudre est tombée sur le central téléphonique de la résidence Hôtelière niçoise où je travaillais, à quelques centimètres de moi , c’était flippant!
    Quel beau texte Sabine!

  12. pascale says:

    Très bel écrit, on ressent bien l’atmosphère …
    J’aime les orages ils sont beaux, le temps se réveille, c’est fascinant ! Juste cela pour moi
    Merci Sabine

  13. christelle77 says:

    Comme beaucoup ici, je suis partagée. Je trouve çà fascinant l’orage : Les éclairs qui déchirent le ciel et qui illuminent la nuit ! Quel spectacle merveilleux ! Mais j’ai toujours, juste après l’éclair, le Coeur qui bat à l’idée que le bruit soit trop fort et agresse mes petites oreilles (comme peut être stressant pour moi un ballon baudruche qu’on gonfle trop ou une moto passant à fond à côté de moi).
    Par contre, ma grand-mère détestait ça autant que leur chien Sambi qui le sentait arriver au moins 2h avant ! Dans son enfance, tous les membres de la famille étaient priés de se mettre dans un coin de la pièce et réciter ses prières quand il y avait orage. Comme si c’était l’apocalypse qui arrivait ! Terrible non ?

  14. valerie says:

    L’orage a cette façon de nettoyer la terre comme personne……….
    Quand l’orage gronde au loin, on a peur on n’est pas bien
    Madame nature va remettre de l’ordre cool et bien
    Non sans tempête du lendemain
    Mais l’humain voit-il autre chose que la météo?
    Seul le temps va dire si dame météo
    Résonne chez certains comme un écho
    Une alerte pour notre planète en mode chrono……..

  15. christelle77 says:

    Au fait, Brassens a merveilleusement parlé de l’orage dans sa chanson « l’orage » ! Une histoire d’amour éphémère entre une femme terrifiée par l’orage et son voisin réconfortant. Histoire d’amour éphémère car le mari de la dame, vendeur de paratonnerre, gagnera tellement d’argent, cette nuit d’orage, qu’il ira vivre vers « des pays imbeciles où jamais il ne pleut, où l’on ne sait rien du tonnerre ». De toute beauté !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *