Mercredi 5 août 2020, Royan, 23h

Billets d'humeur

 Ce soir, ce n’est pas la douce mélodie de l’orgue qui m’accompagne, c’est plutôt le départ sur des chapeaux de roues du policier d’à côté. Puis il y aura la lumière du gyrophare d’un camion des pompiers, et les pas pressés d’un autre. C’est une journée tendue, réelle et vigoureuse qui se termine. Royan et mon quartier ont leur beauté et leur poésie aussi…