Musique…

Tim Hardin – Bird An A Wire

Parce que vous êtes des curieux…

voici ce que j’ai écouté et ce qui m’a profondément inspiré pour écrire ma chronique no 33.

Découvrez pour entendre et…avoir les larmes aux yeux.

13 Commentaires
Partager:

13 Commentaires

  1. Rabia says:

    Très belle mélodie, je ne connaissais pas.
    je comprends que cela vous donne l’inspiration pour écrire votre rubrique concernant Bonaparte.
    Belle musique pour un grand Homme !
    Dommage que vous n’ayez pas assez de retour sur les films que vous nous proposez.
    Moi je suis curieuse de tout et preneuse de tout vos partages.
    Merci beaucoup Sabine.

  2. Sonia M says:

    Après quelques recherches j’ai trouvé. …
    J’ai été sensible à la voix de Tim Hardin que je ne connaissais et la musique est sublime.
    J’ai continué mes recherches j’ai trouvé la traduction.
    Quelques recherches de plus sur le personnage et maintenant je comprends votre choix et en relisant votre texte après tout ça mon attention c’est plus figé sur Napoléon.
    Comme quoi on est pas forcément sensible de la même façon à la lecture.
    J’ai dans un premier temps était subjugué par le lieu. …
    Vous m avez donné beaucoup de travail aujourd’hui Sabine. 😂
    Je voulais dire à tout le monde qu une personne que j aime énormément vient de se lancer sur le blog. Elle a mis un post dans la rubrique « vous avez votre mot à dire « .

  3. Christelle77 says:

    J’aime beaucoup la musique de cette fin des années 60. On est en plein dans la ballade country. Et pour une fois, j’aime bien la voix du gars… bien plus que celle de la version originale de Léonard Cohen d’ailleurs, que je suis aussi allée écouter. J’aime bien ce genre de ballade qu’il est bon de se mettre en boucle pour se faire rêver, ou se faire pleurer, qui permet de se poser, de réfléchir. J’aime bien ce calme, puis une intensité en crescendo et le retour à un certain calme. Avec la lecture de votre texte par dessus, on a vraiment l’impression d’une fin de film : un homme seul au milieu des éléments, qui accepte son destin inéluctable. Et puis nous, aujourd’hui, essayant de comprendre ce qu’il a pu ressentir dans ces derniers moments. Bref, c’est trop beau tout ça !!!

  4. Carole says:

    C’est doux, enveloppant, nostalgique.

    Sabine, l’idée ou l’image qui me vient c’est que vous êtes sur une telle fréquence que nous derrière on pédale pour suivre.
    Quelle énergie!
    Mais c’est top car cela nous tire vers le haut.
    Et pour ça un grand grand MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *