Samedi 1 ier Août 2020, Le Moutchic, 10h

Billets d'humeur

   Je suis à mon bureau en mode pilote automatique. Écrire quelques lignes pour ne pas couper le lien, passer l’aspirateur pour garder un intérieur propre, réfléchir au menu de ce midi pour faire plaisir, étendre la lessive pour que le linge soit sec en temps et en heure, ranger la vaisselle lavée de tout à l’heure pour qu’elle ne traine pas sur l’évier. Tout ça après un lever sportif parce que pas le choix, nourrir les chats pour qu’ils arrêtent de miauler,  préparer le petit déjeuner parce que je meurs de faim, mettre le linge sale dans la machine à laver et lancer le programme d’1h30 parce qu’il est écolo, débarrasser et laver la vaisselle du matin pour avoir bonne conscience, puis 2 heures de vélo pour  nourrir les ânesses et …les autres parce que c’est normal. Il ne me restera plus qu’à poser le rdv pour récupérer à Bordeaux les 2 tapis persans achetés sur le bon coin parce que j’en rêve, puis aller déménager mon fils qui quitte son logement parce qu’il faut l’épauler. 18h Ramener le camion au loueur parce que sinon une amende. Une fois rentrée, 2 petites heures de marche pour me vider la tête, puis nourrir à nouveau les chats pour qu’ils arrêtent de miauler, préparer le dîner parce que j’ai faim. Me mettre à table, manger, débarrasser la table, une douche, puis une heure de détente calée sur le canapé devant la télé. Il est déjà 22h, c’est l’heure d’aller dormir parce que j’en ai bien besoin. Quelques pages à lire du dernier polar commencé il y a quelques jours parce qu’il faut que je le termine vite tellement il est ennuyeux. 4h30 du matin, étendue dans le noir réveillée je n’arrive plus à trouver le sommeil. Tout à l’heure c’est mon déménagement à moi qui se préparera.