Trois ans déjà…comme une blessure fantôme qui la hante.

Comme une blessure fantôme qui la hante, il y a trois, elle a mis plusieurs jours pour accepter.

Pudique dès qu’elle a su, elle a préféré le silence aux mots inutiles,

et puis un jour, n’y tenant plus elle a décidé de briser les chaînes du silence, celles de la peur de déranger…celles de la presque honte.

Elle a su combien la vie est une drôle d’aventure, pleine de pièges, de tentations et de coups durs,

et même si on n’y croit pas, elle sait.

Que notre histoire,

comme une lame de fond peut basculer ou chambouler l’univers et,

bouleverser nos cœurs.

Le pire, c’est,

quand on ne l’attend pas!

Elle a voulu croire malgré l’imposture de son drame qu’elle avait encore droit à une promesse de vie,

qu’elle avait toujours droit à l’espoir.

Son histoire coup de poing à elle…

l’annonce d’un cancer.

Je n’écris pas ici une fiction parce que souvent la vie est plus romanesque et,

que la réalité dépasse parfois la fiction.

Parce qu’aujourd’hui, elle est guérie,

elle a voulu vous écrire ces quelques lignes.

Quand le soleil se couche et que la lumière du jour fait place à la nuit,

quand tout autour de vous règne le noir,

que le doute vous assaille et brouille vos projets,

parce que la crainte de la nuit et du froid…

pour tous ceux ici, qui lui ressemblent et ne vivent pas au rabais,

si vous êtes un jour,

marqués par la maladie,

ou devenez orphelins ,

n’ayez pas peur…de demain.

Parce que nous autres vivants,

restons des ponts,

qu’empruntent les morts,

pour subsister au-delà du trépas.

36 Commentaires
Partager:

36 Commentaires

  1. chantal11 says:

    Beau témoignage avec des mots purs,profonds
    Je suis émue ,je me souviens de vos confessions pudiques
    Demain peut faire peur, un peu moins avec tous les conseils que vous prodiguez
    mais quand même l’accumulation est parfois lourde à porter
    Bises fraîches d’un petit coin de france

  2. Laurence says:

    N’ayez pas peur de demain.
    Un témoignage d’espoir et de courage.
    La vie est aussi après la mort.
    Longue vie à toi ma chère Sabine, des énormes bises depuis notre Médoc.

    1. Sabine Thierry says:

      nécessaire pour savoir que certaines d’ici sont confrontées aux derniers moments de leur papa,
      petit message d’espoir certes, n’oubliez pas que malheureusement ou heureusement, nous ne sommes que de passage sur cette belle terre.

      1. GUYBKK says:

        Vu les aléas de la vie , je pencherai dans la bascule du heureusement il y à une fin à cette mascarade utopique qu’est la vie . Le hindous parlent de la « Maya » , cette illusion qui s’appelle la vie . Tout bascule parfois du rêve dans le cauchemar de l’incompréhension et vice versa . On à l’impression d’être balloté comme un yoyo dans la folie de l’existence . Une vie de fou quoi !

  3. Josiane says:

    Je m’en souviens….vs aviez été si discrète ….mais comme vs êtes une battante,vs n’avez jamais baisser les bras….alors,oui,n’ayons pas peur de demain….mais l’annonce d’un cancer doit être terrible et tout ce qui suit après….le traitement avec les effets secondaires…les hôpitaux…,la douleur,la peur de la mort….
    Vs dites aussi si on devient orphelin….la perte d’un parent….dure épreuve mais malheureusement la vie est ainsi…..naître pour mourrir…..
    On ne peut vs souhaiter que ce cancer ne revienne plus….Vs êtes guérie,et tant mieux😊😊
    Bonne journée

  4. Isabelle64 says:

    Message touchant…. vous êtes vraiment très très courageuse, n’ayant jamais rien laissé paraître.. toujours présente pour nous aider.. c’est une Terrible Épreuve et vous avez su la passer avec Force et Courage !!! Respect à vous Sabine !!! HEUREUSE que vous soyez guérie !!!! Merci d’être là !!!

  5. Carole says:

    C’est magnifique, le texte et l’image de ce pont sur fond orangé si lumineux, si plein d’espoir.
    « Parce que nous autres vivants,
    restons des ponts,
    qu’empruntent les morts,
    pour subsister au-delà du trépas »
    J’aime beaucoup beaucoup cette phrase qui me parle beaucoup beaucoup
    Merci

    1. sonia says:

      bravo d avoir terrassé le dragon !🙆

      moi je ne la comprends pas la phrase sur le pont que nous representons.. peut etre pck moi ils sont cassés les ponts ds ma vie .. 😞

  6. Mimie says:

    Je me souviens quand vous aviez mis le message pour nous annoncer votre maladie. Discrète, vous n’avez rien laisser paraître au point que j’ai crus que vous en étiez déjà guérie depuis un moment.
    Vous êtes une femme forte et courageuse Sabine !!
    Je vous embrasse fort depuis Nottingham!!
    🙂

    1. Christelle77 says:

      Je m’en souviens aussi de cette annonce et j’ai eu la même pensée que Mimie sur votre guérison. Et je me suis fait une réflexion : le jour où j’aurai à en passer par là, est-ce que j’aurai la même force, le même courage d’affronter la « solitude face à la maladie » dont vous nous parliez alors et, surtout, la même envie de me battre que vous ?!
      Vous êtes pour nous le témoin que la vie continue après un cancer, que la joie revient, que l’amour revient … et ça, c’est essentiel. Quant aux ponts que nous sommes pour nos morts, au-delà de votre formulation qui est magnifique, elle nous donne aussi un sacré espoir : se sentir peut-être moins orphelins et faire son deuil plus vite.
      Bref, merci pour vos mots d’espoirs Sabine !

  7. sandrine says:

    L’annonce d’un cancer pas facile pour celui a qui on l’annonce .Comme vous dites sa bouleverse nos coeurs.les traitements sont lourds et fatiguant.Aujourd’hui la bonne nouvelle c’est que vous avez vaincu la maladie et cela est magnifique .

  8. Tatie momo says:

    Beaucoup de crainte lors de cette annonce…mais la transmission d un message d espoir et un bel exemple de lutte . Ne pas baisser les bras jamais ne jamais d apitoyer sur son sort! Il faut être forte et vous l êtes.

  9. Anne says:

    Je suis très touchée par votre texte comme je l’avais été lorsque vous nous aviez confié ce moment de votre vie. Comme je suis heureuse que le mot guérison soit écrit, c’est un mot heureux !
    Je crois que la phrase : »le pire lorsqu’on ne s’y attend pas » est celle qui raisonne le plus en moi. Je crois que le choc est d’autant plus grand quand la maladie apparait presque du jour au lendemain, quand aucun signe ne nous met en alerte, quand elle nous prend par surprise et que nous n’avons pas eu le temps de nous y « préparer », quand il faut à la fois encaisser et enchainer. Même chose quand on perd un proche subitement, sans « s’y attendre ». Mon papi est parti ainsi, en une fraction de minutes. Il allait bien, avait passé une journée agréable et s’en est allé subitement, en regardant le journal télévisé…un choc pour tous ceux qui restent…et à la fois un départ en douceur.
    Les lendemains sont difficiles mais ces épreuves nous permettent peut être aussi d’aller puiser la force qui est en nous et de découvrir des ressources insoupconnées ?
    Et puis nous avons la chance de vous avoir Sabine pour nous accompagner dans ces moments là aussi et c’est une aide très précieuse.
    Bon, j’espère que vous avez fêté cette super nouvelle avec un bon petit verre 😉 Je ne vous dis pas d’en boire un à notre santé à tous car il commence à y avoir du monde sur le blog et vous finiriez pompette 😉
    Je vous fais des grosses bises.
    Anne

    1. Isabelle64 says:

      Joli texte Anne,
      J’ai aussi perdu mon frère d’un accident de voiture à l’age de 25 ans et mon père 3 ans plus tôt d’une chute…. j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre….. j’ai perdu pied pour mon frère…
      lorsque l’on vous annonce cette maladie qui est le cancer… je n’ose même pas imaginer ce qui peut se passer par la tête… j’ai aussi perdu une copine du cancer du pancréas..cela a été un choc de l’apprendre elle avait 47 ans.. et un petit garçon …. on le sait bien que cette maladie au pancréas.. ça ne pardonne pas ….
      Votre force de caractère Sabine et votre courage vous a porté à la guérison ….. BRAVO !!!!!
      Ne jamais baisser les bras… facile à dire mais peut être pas forcément facile à faire….
      Sourire…. Anne oui oui Sabine peut boire un coup à notre santé à tous ….. 😉
      Grosses bises à vous !!!

      1. Anne says:

        Isabelle, je ne vous connais pas mais votre écrit, votre histoire me touche. Je vous le dis simplement, juste parce que j’ai envie. Une femme forte et courageuse, vous devez forcemment l’être. 🙂

        1. Isabelle64 says:

          Merci Anne, je ne sais pas si je suis forte et courageuse… je ne pense pas l’être autant que ma mère… mais j’ai tenu pour elle…. je vous embrasse les filles

  10. Lili says:

    Continuez à écrire et à vivre, pour vous, pour celles et ceux qui vous aiment, et puis pour le plaisir de vous lire…Souriez de votre belle expression pleine d’énergie.
    Peu d’écrits, peu de personnes font couler de l’eau de mes yeux si heureux de contempler les beaux paysages de notre terre, la ligne horizontale de votre océan…et l’espoir de quelque chose de plus beau, là-bas, derrière cette ligne…
    Ecrivez, écrivez, moi ça me fait sourire tendrement, ça me fait rire, ça me fait réfléchir, ça me fait pleurer et c’est beau… Merci

  11. sonia says:

    bravo sabine d avoir terrassé le dragon !🙆

    moi je ne la comprends pas la phrase sur le pont que nous representons.. peut etre pck moi ils sont cassés les ponts ds ma vie .. 😞

  12. micheline says:

    je découvre juste aujourd’hui l’épreuve que vous avez dû traverser, en lisant votre texte je ne savais pas qu’il s’agissait de vous, c’est en lisant les commentaires que j’ai compris. bien sûr je suis choquée, l’annonce d’une maladie sclérose en plaque, bipolarité etc. dans mon entourage pas forcément proche me touchera!!! vous avez vu juste. je suis soulagée de savoir que vous êtes guérie. Merci d’être toujours là pour nous

  13. valerie says:

    Vous avez mis beaucoup d’énergie pour la route vers la guérison.
    Bel espoir et courage pour tout le monde ………..
    BONNE ROUTE
    Dans vos nouveaux projets !

    1. Sabrina says:

      Je ne savais pas… C’est, aussi, pour cela que vous nous dites d’apprécier la vie tous les jours et de rester debout, même si…
      Battante et courageuse , vous êtes guérie quelle SUPERBE nouvelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *