Votre printemps…

La bonne humeur en étendard,

le sourire accroché aux lèvres et,

les yeux qui pétillent.

La fuite du temps, un instant à travers ce blog.

Un petit soleil auquel vous êtes habitués et qui chemine à travers les lignes depuis plusieurs semaines.

Ce blog c’est notre monde,

un petit monde clos et,

autonome au milieu d’un monde plus vaste.

Racontez moi le printemps.

racontez moi une brassée d’images et d’émotions.

Racontez moi votre plus joli souvenir de Printemps,

racontez son histoire en gros plan.

Le Printemps …pour vous ,

c’est quoi?

Et oui les filles…

Sabine est pleine de ressources!

59 Commentaires
Partager:

59 Commentaires

  1. Christelle77 says:

    Et bien la première chose qui me vient, c’est un souvenir qui a ouvert une boucle ultra importante de ma vie, boucle que je suis en train de refermer, lentement mais sûrement. Ce beau souvenir était fin mai 2001, mais quelques semaines auparavant, j’avais lu (sur minitel !!!) que j’avais obtenu l’écrit du CAPES. J’étais tellement abasourdie de l’avoir cet écrit (parce que j’avais quand même quelques lacunes par rapport à mes collègues de promo), que je l’avais annoncé à mes parents avec le même ton de voix que si j’avais dit : « Je suis virée » ou « Je suis gravement malade » ! Je suis allée à Paris passer les oraux, en pleurant dans le train parce que ça paraissait insurmontable à la fille peu confiante que j’étais, qui se sentait nulle et qui était un poil déprimée.
    Mais le jour de la dernière épreuve orale, il faisait un soleil magnifique et il faisait chaud. Je suis sortie du conservatoire et j’ai été éblouie par cette lumière. J’ai alors vécu un moment de plénitude totale (c’est pas si fréquent chez moi !!), celui que l’on a quand on a la satisfaction du devoir accompli, qu’on sait qu’on a donné le meilleur de soi-même. Je ne savais pas encore que je l’avais, ce CAPES, mais J’avais enfin l’impression que le monde s’ouvrait à moi et que ce moment-là serait le début de quelque chose de mieux pour moi. ça m’avait donné une espèce de force tranquille qui faisait un bien fou !
    L’annonce finale, ce fut un sésame. Plus qu’un concours, c’était comme si on me disait : « voilà, tu as maintenant la preuve que tu es suffisamment intelligente et capable pour être heureuse, devenir adulte et faire quelque chose de ta vie ! ».
    Alors peut-être qu’aujourd’hui je veux tirer un trait sur les 15 ans qui ont suivi (même s’ils m’ont apporté énormément !) et ouvrir une nouvelle boucle. Mais je sais que ce moment-là de printemps 2001 restera fondamental, comme une 2ème naissance et l’ouverture d’une route qui m’a appris à m’accepter moi-même et à m’aimer surtout (bon, je ne suis pas encore au bout … mais j’y travaille !).

    1. Sabine Thierry says:

      un moment riche et plein d’émotions, merci Christelle.
      Comme moi Rabia s’épanouit dans la maternité, vous c’est dans les études…

    2. Anne64 says:

      C’est très émouvant Christelle. Je me reconnais dans ce que vous racontez, même angoisse de ne pas réussir, même manque de confiance…Ce fut pareil pour moi lors du concours de l’ IUFM, et avant le bac, le deug, la licence…Quand j’y pense, que de stress !
      Donc du coup, en ce moment, vous en êtes à votre 3ème naissance ! En plus de renaître à nouveau, vous allez accoucher d’un mémoire exceptionnel, j’en suis certaine 🙂

  2. Domino says:

    Quel témoignage ! Je comprends ce que vous avez ressenti. Je l’ai déjà vécu et le soleil est mon ami, mon générateur d’énergie avec l’océan. C’était un signe. Vous l’aviez bien senti. Et si vous vous en souvenez encore, c’est que c’était très fort.
    Je vais d’ailleurs aller un peu au soleil, là, tout de suite. J’en ai besoin.
    Merci Christelle. Votre texte est touchant. Quand on vous lit (touts vos écrits sur ce blog), on se demande comment vous pouvez ne pas encore vous aimer totalement …

  3. Rabia says:

    Mon souvenir printanier restera ce week end d’avril 2017, où ma fille et moi sommes allées passer trois jours à St Jean Luz.
    Mon fils joue au rugby depuis son plus jeune âge.
    Son équipe devait rencontrer celle de Biarritz.
    Je me décide alors de réserver un hôtel pour cet événement au risque qu’il ne soit pas sur la feuille de match.
    Le vendredi après midi, après que ma fille ait passer son examen du code de route, nous avons pris la direction du Pays Basque.
    Ma fille ne connaît du Pays Basque que les fêtes de Bayonne.
    Ce vendredi là, il faisait extrêmement chaud.
    Après notre repas, nous nous sommes promenées le long de la plage avec un coucher de soleil à coup le souffle.
    Mon portable me ramena à la réalité, mon fils m’annoncait qu’il n’etait pas du voyage pour Biarritz.
    Nous étions triste pour lui.
    Le samedi fut magique, ma fille était aux anges, le soleil, la chaleur et l’océan.
    Le dimanche, visite de Biarritz.
    Nous avons passés le plus beau des week ends printanier mère-fille.
    J’etais heureuse de lire son bonheur dans ses yeux !
    Encore aujourd’hui, elle me demande de repartir.

    1. Domino says:

      Saint Jean de Luz ! Magnifique ville ! J’y vais quelquefois juste pour une journée. Biarritz, la ville est belle. Les habitants … bof !!!!

      1. Lili says:

        Domino,
        Je n’ai pu m’empêcher de sourire…j’ai vécu quelques mois à Bidard et mes parents quelques années à Saint Jean…ben, y’a de tout, j’y ai rencontré des gens sympa, heureusement mais y’a une blague qui dit que « Dieu a crée le pays basque si beau pour se faire pardonner de les avoir fais si cons »…Après, ils ont leur histoire, et ça doit être franchement pénible de les voir tous débarquer massivement mais y’a rien sans rien, c’est quand même le tourisme qui apporte une grande part du PIB…Aller, je reviens au sujet…

        1. Domino says:

          Moi, je ne parlais pas des basques, le père de mes enfants l’est … Plutôt des gens friqués qui s’installent à Biarritz et qui sont snobs et puants !
          D’ailleurs, les basques disent que Biarritz n’est pas une ville basque ! 😉

  4. Domino says:

    Pour ma part, pas de souvenir particulier.
    Juste la même impression, tous les ans, de « renaître » en même temps que la nature. Les 1ers bourgeons, les mimosas et les forsythias en fleurs, les primevères et les jonquilles …
    Comme une énergie qui revient après l’hiver et son « engourdissement » (relatif, car je reste une pile électrique, juste moins de volts 😉 )
    Les oiseaux qui recommencent à chanter à tue tête dans les arbres le matin, les jours qui rallongent, l’air sur mon visage, dans ma campagne, quand je pars au travail … Mon coeur se gonfle et je suis reconnaissante.
    Je me dis que la vie est belle. Malgré tout.

  5. Chantal says:

    Le printemps 1975 s annonçait être un merveilleux printemps puisque je devais me marier…j ai bien dit s annonçait parce que ce mariage n a pas tenu mais au printemps 1998 j ai épousé mon chéri et là a part mes enfants c est ce que j ai fait de mieux…alors tous les printemps ne se ressemblent pas et c est tant mieux pour moi mais c est une saison que j aime les premières fleurs après hiver la nature qui se réveille…

  6. Josiane says:

    Le mot printemps me fait tjs replonger ds mon enfance,quand ns partions à l’école a pied avec mon frère et ma soeur,nous voulions tjs ns decouvrir aux premières chaleurs(il commencait a faire bon en mars ),les papillons de ts les couleurs que j’essayais d’attraper,ils étaient si beaux….on en voit bp moins,les près recouverts de jonquilles,le chant des oiseaux… les arbres en fleurs ,la nature qui se réveillait tout doucement…..c’est ma saison préférée

    1. Tatie momo says:

      Oui aux premiers rayons de soleil nous voulions faire voler tous nos vêtements d’hiver ( en particulier les fameuses chemises manche-longues , svp, en  » Rhovyl » que notre mère nous faisait porter par crainte que nous ayons froid…) mais en avril ne te découvre pas d’un fil…n’est ce pas Sabine!
      merci JO d’avoir rappelé ces jolis souvenirs. Notre maîtresse d’école trouvait toujours que nous avions une jolie couleur de peau , nous étions en permanence dans le « pré » au soleil! La petite maison dans la prairie en quelque sorte , le bonheur tout simple mais tellement bon!
      Émotions à ce rappel , à ce petit retour en arrière…

  7. Sonia M says:

    Printemps 2018
    Hier premier jour de printemps
    Je suis dans la chambre j attends qu il revienne des soins .
    De la fenêtre j aperçois un clocher baigné dans le soleil, Foulayronnes peut être. …
    À peine rentré dans la chambre qu il veut ressortir. Maman est fatiguée , quinze jours à ses côtés y compris la nuit.
    T inquiète pas Maman avec Papa on va faire un tour jusqu’à l air de pique nique, repose toi ,tu nous rejoins plus tard.
    Nous nous installons plein soleil au milieu de cet espace vert et commence une longue observation du paysage :le soleil, les bourgeons , les narcisses , les jacinthes …
    Les oiseaux chantent autour de nous quelques rouges gorges viennent picorer les miettes de madeleines que l on jette à la volée.
    On est bien. Papa sent qu’il est en train de guérir, il est heureux ,bientôt il repartira à Agadir il en est sûr. …j acquiesce même si le professeur nous a averti il y a quelques jours que papa pouvait nous quitter n importe quand maintenant. …J’ai envie d y croire avec lui. Ce renouveau qui arrive avec le printemps l envahit.
    Nous avons passé l après midi à rire à manger des gâteaux …. Nous avons savouré cet instant précieux.
    Je suis rentrée légère ,parfumée de ce moment de bonheur.
    Ce matin Noé devale les rampes de skate les unes derrière les autres.
    Le soleil a envahit la plaine de La Fihole .
    Les chênes, saules, peupliers frémissement sous un petit air frais.
    De mon banc j aperçois Garoroc écrit en grosses lettres végétales. ..Le temps des concerts , festivals de plein air arrive en même temps que le printemps.
    Les soirées encore fraîches nous empecherons pas de trinquer sur la terrasse en famille.
    Encore une belle journée en perspective mais aujourd’hui priorité à Noé.
    Voilà mon printemps à moi cette année.
    Ces derniers jours je n’ai pas écrit mais j’ai suivi le blog chaque soir je viens y puisser de l énergie.
    Vos derniers textes Sabine étaient sublimes de part leur humanité leur profond respect pour ce que nous sommes.
    Des êtres humains avec des failles acceptables ou pas. …

  8. Nam says:

    Printemps… tant de choses.
    La maternité, cela ne me parle pas comme vous Sabine mais dans le futur… un jour lointain. 🙂
    Je m’y retrouve en Christelle par l’épanouissement dans les études.

    1. Domino says:

      On n’est pas obligée d’avoir des enfants … Si vous en désirez, ok. Mais il ne faut pas en faire pour la pression de la famille ou de la société. Je ne parle pas pour vous, je ne connais pas votre « cas » 😉 , je parle en général.

  9. Laurence says:

    Le printemps c’est joyeux et léger!
    Cela me fait penser à mes garçons qui me faisaient des bouquets de pâquerettes…
    Ou qui grimpaient aux arbres…

  10. sandrine says:

    Le printemps c’est une saison que j’aime beaucoup on entend les oiseaux qui chantent, les arbres qui bourgeonnent les fleurs poussent et son colorées.Le soleil apporte un peu de chaleur on peut recommencer le travail au jardin.

  11. GUYBKK says:

    Il y a différents printemps et le printemps de la vie est aussi une bonne période en principe .
    Mon vieux printemps , était avant tout une multitude de fleur multicolores dans le jardin et surtout plusieurs vieux cerisiers remplis de fleurs roses et blanches ou voletaient des centaines d’abeilles bourdonnantes .Venait la période de pâques , où ils fallait chercher dans le jardin les oeufs en chocolats dans leur papiers brillants cachés dans la verdure . Souvent il tombait un peu de pluie glacée et même parfois du grésil tout fin qui ressemblait à de la neige . parfois le printemps lutait avec l’hiver qui cherchait à revenir . Il fallait continuer à allumer encore quelque temps , le feu dans la cheminée . les poules recommençaient à pondre et l’on pouvait déguster des oeufs à la coque tout frais .

  12. Sabrina40 says:

    Le printemps me met du baume au cœur quand le soleil pointe son nez avec les jours qui rallongent et qui nous permettent de profiter plus de la journée. On commence à retrouver les robes légères, les gens en terrasse de café qui sourient, les cloches de Pâques et voir dans les yeux de mon neveu et ma nièce toute cette joie de trouver les œufs. et surtout je me dis que l’été (ma saison préférée) est bientôt la et que le soleil et la chaleur vont faire du bien au moral.

    1. GUYBKK says:

      Je pense tout comme vous que le printemps est l’antichambre de l’été , promesses de soleil , de fruits juteux et de belles journées qui n’en finissent pas .

  13. Sabrina de paris😉 says:

    Le printemps la saison mise en bouche, un avant gout des belles journées, de la bonne humeur,de la joie et surtout de l arrivée de l été que j affectionne particulièrement.🌻🥀🌷🍀

  14. Sabrina PO says:

    Le printemps … J’aime cette aube à l’été, ne pas être pressé et admirer la nature se réveiller, se transformer ….avec ses coccinelles, ses abeilles, ses papillons et bien d’autres encore..et écouter le chant des oiseaux jusque tard le soir.
    J’ai un joli souvenir de cette période…
    Un mois d Avril… je suis descendue quelques jours dans le Sud, avec mon fils âgé alors de 14 mois, histoire pour moi de faire un petit break et de me retrouver auprès de ma famille qui me manquait.
    Un matin, on frappe à la porte de chez mes parents, un magnifique bouquet de fleurs aux couleurs printanières m’était livrée avec une carte … c’était le papa de mon fils, et il vint nous rejoindre dans le Sud au grand bonheur de son fils…. et du mien.
    J’en garde de tendres souvenirs … de ce printemps là .

  15. chantal11 says:

    Le Printemps est la plus belle des saisons, la premiére de l’année,celle du renouveau, de l’espoir, des amours, des fleurs ,des bourgeons, les jours allongent,ouvrons nos fenêtres
    Mine va bientôt accoucher de quatre bébés pour la première fois,elle a tout juste un an
    Le pays Basque côté océan en prenant un bain de soleil et de pieds dans un petit coin secret où
    le temps s’arrête…
    Puis le printemps à mille mètres d’altitude les premières morilles font leur apparition
    au son du coucou qui chante,l’ail des ours montre ses premiéres tiges parfumées
    Enfin les derniers jours de cette belle saison sur cette île et sa côte tournée vers l’atlantique, sauvage,
    faire découvrir « un printemps » aux enfants du village…
    Image représentative des mots déposés sur cette page, écrire et faire vivre les mots,
    ça vous rend libre comme l’oiseau, ça vous libère de tout les maux

  16. Anne64 says:

    Le printemps, c’est ma saison préférée. Mon plus beau printemps… peut-être le printemps 2017, oui, celui là précisément, le premier printemps dans ma maison, le plaisir de sentir la chaleur du soleil cogner contre les baies, de gratouiller la terre pour planter plein de fleurs, de voir sortir les bulbes mis en terre l’hiver…Le plaisir d’entendre les petits oiseaux gazouiller dès le lever du jour, de tout remettre en ordre dehors, de sentir le parfum de l’herbe fraîchement coupée. Et puis la luminosité qui change aussi, les couleurs du ciel qui sont si belles, les arbres qui commencent à bourgeonner. Et par dessus tout, j’aime vivre dehors ! Et puis il y a aussi les ballades qui reprennent aussi, aller passer une journée en Espagne, à San Sebastian, j’adore, ou à Saint Jean, Hossegor…voir l’océan sans les touristes de l’été, profiter des stations balnéaires avant qu’elles ne soient envahies par la foule, c’est une toute autre ambiance, calme, sereine, ça me fait beaucoup de bien !
    J’aime aussi le fait que les jours rallongent, ça met du baume au coeur et ça nous permet de profiter encore plus.

  17. Nurse 24 says:

    Toutes les saisons sont belles parce qu’elles ont chacune leur singularité et leur liberté…j’aime toute l’année car je me repose et me laisse vivre au rythme des saisons. Ceci est mon équilibre.
    Nous entrons dans le printemps, malgré la pluie et l’air vif, le soleil revenant chante ce sentiment d’espoir qui s’éveille en soi, fraîcheur suave et sensuelle remplie de douces promesses, loin d’être candides, simplement l’idée d’un désir non encore assouvi dans l’aventure qu’est la vie.
    Alors en attendant que la chaleur revienne d’exil, du bonheur de patauger dans l’eau et de retrouver les nuits d’été calmes ou orageuses, je retire les couches une à une et me réveille sereine par le toucher d’un baiser, celui du printemps à l’été.
    Bon réveil à toutes et à tous

  18. Pascale says:

    Je n’ai pas grand chose à dire mais j’apprécie tous ces beaux textes …
    on ressent vraiment le printemps et ce qu’il inspire à chacun
    Savoir vivre avec le rythme des saisons et le respecter …il a toujours quelque chose à nous offrir

  19. Lili says:

    Pas de souvenirs particuliers …
    Pour moi le printemps rime avec retour à la vie, renouveau. Et puis la sève qui monte, la nature qui se remet en fleurs et en fruits de toutes les couleurs, de toutes les saveurs ! C’est le soleil qui nous réchauffe un peu plus, le plafond qui s’étire, l’océan qui nous invite, le sable dans lequel j’aime enfoncer mes pieds et jouer avec, la brise qui souffle dans mes cheveux…l’extérieur qui s’invite à l’intérieur et réciproquement.
    Ce sont les robes que l’on porte à nouveau, le corps qui se libère, l’oisiveté à une terrasse, les odeurs, le coucher du soleil…
    Ce sont tous ces petits bruits et sons avant le réveil, ceux lorsque je cours dans les sous-bois avec ces couples d’écureuils si attendrissants…

  20. florence says:

    Ca y est , le signal de plus de lumière, de soleil, d’entrain…c’est quand j’entends le ronronnement des tondeuse à gazon qui sont de sorties après l’hiver…ça me fait toujours cet effet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *